L'effet Mulcair se fait sentir partout au Canada

Thomas Mulcair... (Photo PC)

Agrandir

Thomas Mulcair

Photo PC

(OTTAWA) L'effet Mulcair n'est pas palpable uniquement au Québec. Il se fait aussi sentir dans l'ensemble du pays.

À un point tel que le Parti conservateur et le Nouveau Parti démocratique (NPD) sont maintenant à égalité dans les intentions de vote, selon un sondage réalisé par la firme Nanos Research.

Selon ce coup de sonde, réalisé auprès de 1200 personnes du 13 au 18 avril derniers, le Parti conservateur de Stephen Harper récolte l'appui de 34,7% des Canadiens, suivi de près par le NPD de Thomas Mulcair qui obtient la faveur de 32,4% des répondants. Le Parti libéral arrive loin derrière avec seulement 23,3% des intentions de vote.

Dans le cas du NPD, il voit ses appuis à l'échelle du pays bondir de près de sept points de pourcentage comparativement au dernier sondage réalisé par Nanos Research, à la fin du mois de février. Il s'agit du premier sondage mené par la firme depuis l'élection de Thomas Mulcair à la tête du NPD.

C'est d'ailleurs le Parti libéral qui est le plus grand perdant de la victoire de Thomas Mulcair. Les troupes libérales dirigées par le chef intérimaire Bob Rae ont en effet perdu près de six points de pourcentage. Le Parti conservateur a quant à lui perdu un point.

«Le NPD profite certainement d'une lune de miel dans la foulée de son congrès au leadership. Ses appuis sont en hausse dans toutes les régions du pays. Nous pouvons certainement dire que le congrès du NPD a été un succès. La question est de savoir si cette hausse durera longtemps», a soutenu hier Nik Nanos, président de la Nanos Research.

Le NPD en tête au Québec

Le NPD est en tête dans les intentions de vote au Québec (37,4%), dans les provinces atlantiques (35%) et il arrive bon deuxième en Ontario (29,3%), dans les provinces de l'Ouest (30,4%) et en Colombie-Britannique (31,9%).

Le Parti conservateur est quant à lui premier en Ontario (36,9%), dans les provinces de l'Ouest (46,7%) et en Colombie-Britannique (39%). Mais ses appuis sont moins élevés au Québec (19,7%) et dans les provinces atlantiques (32,9%).

«Au Québec, le NPD est de nouveau en tête et cela veut dire que le parti peut officiellement tourner la page sur le règne intérimaire de Nycole Turmel. Les conservateurs réussissent à maintenir leur base électorale. Il y a eu un déplacement d'appuis du Parti libéral au NPD. Cela veut dire que la lune de miel pour Bob Rae est terminée», a expliqué M. Nanos.

La bataille est non seulement serrée dans les intentions de vote, mais aussi en ce qui concerne la perception des chefs. Invités à se prononcer sur le leader le plus compétent, les Canadiens choisissent Stephen Harper dans une proportion de 24,2%, tandis que Thomas Mulcair est désigné par 17% des répondants. Bob Rae arrive troisième avec 12,2%.

Quant au leader ayant la meilleure vision pour le pays, 21,6% des Canadiens optent pour Stephen Harper, 17,3% pour Thomas Mulcair et 10,7% pour Bob Rae.

Toutefois, MM. Harper et Mulcair obtiennent essentiellement le même score (20% et 19,5% respectivement) lorsque les Canadiens se prononcent sur le leader le plus digne de confiance. Bob Rae arrive troisième avec 13,6%.

Ce sondage comporte une marge d'erreur de 2,8 points de pourcentage, 19 fois sur 20. Toutefois, la marge d'erreur est plus élevée dans le cas des données régionales.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer