Le mandat de Michaëlle Jean ne sera pas prolongé

Michaëlle Jean a confirmé mercredi que son mandat de cinq ans à titre de... (Photo: PC)

Agrandir

Photo: PC

Alexander Panetta
La Presse Canadienne
Dakar

Michaëlle Jean a confirmé mercredi que son mandat de cinq ans à titre de gouverneure générale du Canada ne serait pas prolongé au-delà de sa conclusion prévue en septembre, signalant ainsi de façon officielle la fin d'un chapitre animé dans l'histoire d'une institution traditionnellement sclérosée.

Le règne de Mme Jean a débuté dans la controverse en raison des soupçons de souverainisme qui pesaient sur elle; le jour de son investiture, elle a effectué quelques pas de danse spontanés au Parlement; elle a soulevé une autre controverse en éviscérant un phoque fraîchement abattu avant d'en retirer le coeur, qu'elle a ensuite mangé cru, au Nunavut; elle a pleuré en public pour sa terre haïtienne d'origine; et elle a suscité des réactions d'admiration à l'étranger.

Selon les résultats d'un récent sondage, Mme Jean conclut son mandat à des niveaux de popularité élevés qui feraient l'envie d'à peu près n'importe quelle figure publique.

En coulisses, on chuchotait que le gouvernement fédéral était à la recherche d'un successeur. Mercredi, Mme Jean a confirmé le secret le plus mal gardé dans les milieux politiques canadiens: son mandat ne sera pas prolongé, comme cela avait d'ailleurs été le cas pour celle qui l'avait précédée, Adrienne Clarkson.

Mme Jean a rendu publique la nouvelle lors d'un entretien avec des journalistes canadiens à bord d'un avion, peu avant son arrivée au Sénégal où elle a entrepris un séjour officiel d'une durée de 10 jours en Afrique.

«Je suis très concentrée en ce moment sur ce que je dois accomplir d'ici à la conclusion de mon mandat, qui arrivera à la fin de septembre», a déclaré Mme Jean.

«J'ai été nommée pour cinq ans. Et la fin (de mon mandat) aura lieu au moment du cinquième anniversaire de l'investiture, en septembre», a-t-elle ajouté.

Quelques dizaines de personnes, parmi lesquelles certaines dansaient, ont accueilli Mme Jean à l'aéroport de Dakar.

Cet accueil était beaucoup plus réservé que celui qu'elle avait reçu lors de sa première visite en Afrique, en 2006, alors que des dizaines de milliers de personnes s'étaient déplacées pour la voir au Mali.

Lors du présent voyage, Mme Jean visitera le Sénégal jusqu'à samedi. Elle se rendra ensuite en République démocratique du Congo, en République du Rwanda et en République du Cap-Vert.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer