Le siège social d'Hydro-Québec portera le nom de Jean Lesage

Le siège social d'Hydro-Québec, à Montréal, s'appellera désormais... (Robert Skinner, archives La Presse)

Agrandir

Le siège social d'Hydro-Québec, à Montréal, s'appellera désormais l'édifice Jean-Lesage.

Robert Skinner, archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Lia Lévesque
La Presse Canadienne

Même si c'est surtout René Lévesque qui est associé à la nationalisation de l'électricité, le siège social d'Hydro-Québec portera plutôt le nom d'édifice Jean-Lesage, du nom de l'ancien premier ministre libéral.

L'annonce en a été faite, lundi, au siège social de la société d'État, au centre-ville de Montréal par le premier ministre du Québec, Phillipe Couillard, le président-directeur général d'Hydro-Québec, Éric Martel, et le ministre des Ressources naturelles Pierre Arcand, en plus de la famille de M. Lesage.

À l'époque de la nationalisation de l'électricité, René Lévesque était ministre libéral des Richesses naturelles dans le gouvernement de Jean Lesage.

C'est surtout lui qui est associé à la nationalisation de l'électricité, au point où, d'ailleurs, c'est son buste qui avait été installé devant le siège social, sur le boulevard René-Lévesque au centre-ville, et non celui de Jean Lesage.

René Lévesque avait quitté le Parti libéral du Québec et c'est en 1976 qu'il a été élu la première fois comme premier ministre péquiste.

Questionné à ce sujet, le premier ministre Couillard a répondu qu'il ne fallait pas y voir de politique partisane ni de compétition entre les anciens premiers ministres libéral, Lesage, et péquiste, Lévesque.

« L'un n'exclut pas l'autre. Je suis certain que les deux seraient très heureux de voir leurs deux noms honorés. Lorsqu'on parle de la nationalisation de l'électricité, au-delà de ça on parle de la Révolution tranquille, on parle d'éducation, on parle de programmes sociaux, on parle de rayonnement international du Québec », a objecté le premier ministre Couillard.

« Il était tout à fait justifié que le chef du gouvernement de l'époque soit honoré de cette façon. Monsieur Lévesque a également une présence dans l'édifice, comme vous le savez, et également dans la mémoire des Québécois. Ce n'est pas un concours de mémoires, ici, mais c'est l'affirmation d'une immense contribution au Québec, qui déborde, même, celle de l'électricité », a-t-il ajouté.

Le siège social d'Hydro-Québec avait été inauguré en 1962 ; il y a donc 55 ans.




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer