C.-B.: Clark estime qu'il y aura transfert du pouvoir

La première ministre de la Colombie-Britannique, Christy Clark... (Photo Darryl Dyck, La Presse canadienne)

Agrandir

La première ministre de la Colombie-Britannique, Christy Clark

Photo Darryl Dyck, La Presse canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Dirk Meissner
La Presse Canadienne
VICTORIA

La première ministre libérale Christy Clark reconnaît qu'il est plus que probable qu'un gouvernement minoritaire néo-démocrate appuyé par les verts prenne le pouvoir en Colombie-Britannique.

En point de presse, mardi, au lendemain de l'annonce d'une entente de coopération entre le NPD et le Parti vert, Mme Clark a tout de même affirmé qu'elle convoquerait l'Assemblée législative le plus tôt possible en juin pour «tester la confiance» à l'endroit de son gouvernement.

Mme Clark a déclaré qu'il était de son devoir - en tant que première ministre sortante - et de celui de sa formation politique, qui était à un siège de la majorité absolue au scrutin du 9 mai, de proposer à la lieutenante-gouverneure de former un gouvernement.

Mais puisqu'à la suite de discussions entre les principaux partis, une entente de coopération a été conclue entre le NPD et le Parti vert, Mme Clark a reconnu qu'un transfert du pouvoir était plus que probable. Elle a toutefois affirmé que cela devait se faire devant l'Assemblée, «de manière publique et non derrière des portes closes».

Si le transfert du pouvoir se concrétise, Mme Clark a assuré qu'elle resterait en poste pour occuper les fonctions de chef de l'opposition.

Le chef du Nouveau Parti démocratique (NPD) en Colombie-Britannique, John Horgan, s'est adressé brièvement à son caucus, mardi, avant que les membres ne se rencontrent à huis clos dans le but de ratifier l'accord. Le caucus des verts avait déjà approuvé l'entente, lundi.

M. Horgan a souligné les logements sociaux et les soins de santé comme éléments clés d'une entente de gouvernement minoritaire avec le Parti vert.

«Cet accord nous permet de nous attarder aux éléments qui sont chers aux Britanno-Colombiens», a affirmé le chef du NPD sous les applaudissements des membres du caucus.

M. Horgan a affirmé que l'entente permettrait à la province de défendre les eaux côtières, une apparente référence à l'opposition des deux partis au projet d'expansion d'un oléoduc de Kinder Morgan.

Au scrutin du 9 mai, les libéraux ont obtenu 43 sièges, les néo-démocrates en ont récolté 41 et les verts en ont eu trois, ce qui leur accorde la balance du pouvoir.




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer