Ouverture du procès de deux membres d'une secte polygame

James Oler, soupçonné d'avoir quatre femmes, a plaidé... (PHOTO PC)

Agrandir

James Oler, soupçonné d'avoir quatre femmes, a plaidé non coupable à l'accusation de polygamie.

PHOTO PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Cranbrook

Le procès de deux membres d'une secte fondamentaliste mormone qui cautionne la polygamie s'est ouvert mardi, en Colombie-Britannique.

James Oler, soupçonné d'avoir quatre femmes, a plaidé non coupable à l'accusation de polygamie. Winston Blackmore est demeuré muet lorsque la cour lui a demandé de répondre à l'accusation; la juge Sheri Ann Donegan a transformé ce silence en dénégation de culpabilité.

Winston Blackmore est accusé d'avoir épousé 24 femmes en 25 ans au sein de cette communauté qui suit les préceptes de l'Église fondamentaliste de Jésus-Christ des saints des derniers jours, mouvement issu des mormons aux États-Unis (l'Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours).

Dès le début des procédures, mardi matin, la juge Donegan a fourni les motifs qui l'ont poussée à rejeter la requête de l'accusé Blackmore, qui voulait subir un procès séparé. La juge a expliqué que l'intérêt public commandait un procès commun puisque la preuve se recoupe beaucoup dans ces deux affaires.

La juge Donegan a aussi rejeté les arguments de la défense qui craignait que le tribunal soit influencé par la preuve présentée contre l'autre accusé.

Le procès pourrait durer plusieurs semaines, en Cour suprême de Colombie-Britannique (cour supérieure). Il a lieu au palais de justice de Cranbrook, près de la communauté de Bountiful, dans le sud-est de la province, où la secte fondamentaliste est installée.




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer