Services aux enfants autochtones: des investissements accrus réclamés

Perry Bellegarde... (Photo Adrian Wyld, La Presse Canadienne)

Agrandir

Perry Bellegarde

Photo Adrian Wyld, La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Ottawa

Le chef national de l'Assemblée des Premières Nations, Perry Bellegarde, et l'avocate spécialisée en droits des enfants Cindy Blackstock demandent au gouvernement fédéral de cesser ses pratiques discriminatoires et d'accroître le financement des services destinés aux enfants autochtones dans le prochain budget.

Ils affirment que le gouvernement libéral n'a pas encore répondu adéquatement aux recommandations du Tribunal canadien des droits de la personne.

En janvier 2016, le tribunal avait statué que le gouvernement fédéral discriminait les familles et les enfants des Premières Nations en ne leur offrant pas des services à la hauteur de ceux fournis à l'extérieur des réserves.

Mme Blackstock et M. Bellegarde ont noté que le gouvernement libéral avait appuyé une motion, l'automne dernier, qui réclamait des investissements supplémentaires de 155 millions.

À l'époque, la ministre des Affaires autochtones, Carolyn Bennett, avait nommé un représentant spécial pour mener des consultations à travers le pays afin de réformer le Programme des services à l'enfance et à la famille des Premières Nations.

Des représentants du ministère des Affaires autochtones font valoir que le gouvernement échelonne délibérément ces nouveaux investissements puisque les agences sur le terrain ont de la difficulté à recruter du personnel et à maintenir en poste leurs employés. Elles ont également besoin de temps pour mettre en place les nouveaux programmes, ont-ils souligné.




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer