Une importante tempête frappe toujours après avoir paralysé les Maritimes

C'est en ski que cet homme a décidé... (Andrew Vaughan, PC)

Agrandir

C'est en ski que cet homme a décidé de se déplacer dans le centre-ville d'Halifax.

Andrew Vaughan, PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

Un avertissement de blizzard est toujours en vigueur dans certaines parties du Canada atlantique, mardi, après qu'une importante tempête eut frappé la région, provoquant de lourdes chutes de neige et des vents puissants.

Environnement Canada a lancé ces avertissements pour le nord de la Nouvelle-Écosse, les côtes est et sud de Terre-Neuve, et l'Île-du-Prince-Édouard en entier.

À Terre-Neuve, les écoles de la région de Saint-Jean ont été fermées, puisque l'on y prévoit jusqu'à 60 centimètres de neige. D'autres secteurs de la péninsule d'Avalon attendaient environ 40 centimètres de neige, tandis que Clarenville et Marystown devaient recevoir environ 30 centimètres.

Les vents devaient prendre de la vigueur au cours de la journée pour atteindre de 80 à 100 kilomètres/heure pendant la nuit, puis encore mercredi.

Postes Canada a indiqué qu'il n'était pas sécuritaire de livrer du courrier sur l'Île-du-Prince-Édouard, mardi. Le service postal a aussi été annulé dans l'est de Terre-Neuve.

Marine Atlantic, le service de traversier liant la Nouvelle-Écosse à Terre-Neuve a suspendu les départs prévus mardi et mercredi.

Les écoles et les bureaux gouvernementaux ont aussi été fermés pour une deuxième journée en Nouvelle-Écosse, dans l'Île-du-Prince-Édouard et au Nouveau-Brunswick. Des annulations et des retards ont également frappé le transport aérien et maritime. Des dizaines d'arrivées et de départs ont aussi été annulés ou retardés à l'Aéroport international Stanfield d'Halifax.

La police régionale du Cap-Breton a demandé aux automobilistes de ne pas prendre la route jusqu'après le passage de la tempête.

De vastes secteurs des Maritimes ont été complètement ensevelis, lundi, en raison du blizzard qui a fait tomber près de 80 centimètres de neige à la base des Forces canadiennes de Gagetown, au centre du Nouveau-Brunswick.

Le blizzard a fait tomber plus de 70 centimètres de neige à Fredericton, et les vents ont atteint 120 kilomètres/heure le long de la côte près d'Halifax.

Le transport en commun a été suspendu dans plusieurs villes, lundi, et la reprise du service a été remise à plus tard, mardi.

En Nouvelle-Écosse, environ 4000 foyers étaient toujours sans courant en début d'après-midi. Énergie NB parle de son côté de 250 clients toujours touchés par les pannes.

La météorologue d'Environnement Canada Tracey Talbot a indiqué que la tempête était l'une des plus grosses et des plus fortes à avoir frappé les Maritimes dans les dernières années, mais elle n'a constaté aucun dommage important jusqu'à maintenant.

Sa collègue Linda Libby a précisé que la tempête était importante en raison du vaste territoire qu'elle a couvert, en plus des fortes chutes de neige qu'elle a engendrées et de la lenteur de son passage.

« Pour ce qui est de la durée et de la taille du territoire touché, c'est une tempête rare », a-t-elle expliqué depuis Charlottetown, qui a vu environ 40 centimètres tomber sur l'aéroport local.

« Nous n'en voyons pas de tel type tous les ans. »

Mme Libby a ajouté que les Maritimes pourraient être frappées par une autre tempête qui approchera le secteur mercredi et jeudi. Celle-ci pourrait occasionner des chutes d'environ 15 à 25 centimètres de neige dans le sud-est du Nouveau-Brunswick et l'ouest de l'Île-du-Prince-Édouard.




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer