Immigration au Québec: les Syriens détrônent les Français

Les données obtenues auprès du ministère de l'Immigration... (Photo Alain Roberge, archives La Presse)

Agrandir

Les données obtenues auprès du ministère de l'Immigration du Québec démontrent qu'un nouvel arrivant sur 7 lors du 1er semestre de 2016 était originaire de Syrie.

Photo Alain Roberge, archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'arrivée massive de réfugiés syriens au début de 2016 a profondément modifié le visage de l'immigration au Québec. Les Syriens ont en effet détrôné les Français comme principal groupe d'immigrants, selon les données de l'Institut de la statistique du Québec (ISQ).

Le bilan démographique du Québec, publié aujourd'hui par l'ISQ, dresse le portrait de l'immigration dans la province. Les données obtenues auprès du ministère de l'Immigration du Québec démontrent qu'un nouvel arrivant sur 7 lors du 1er semestre de 2016 était originaire de Syrie.

Il s'agit du principal groupe d'immigrants à s'installer au Québec. Cette proportion est nettement plus forte que la part d'immigration observée en 2015. La Syrie représentait 5,9% de toute l'immigration l'année dernière.

En 2015, le principal groupe d'immigrants provenait de la France. Ceux-ci ont représenté 9,2% de toutes les personnes ayant décidé de quitter leur pays pour s'installer au Québec. L'arrivée des Français dans la belle province ne s'est pas tarie en 2016, au  contraire. Ceux-ci représentaient au premier semestre tout près d'un immigrant sur dix.

Alors que l'immigration en provenance de Syrie augmente rapidement, l'Institut note une baisse du nombre de personnes venant s'établir au Québec en provenance de l'Iran, de l'Algérie et d'Haïti. Ces pays ont longtemps été une importante source d'immigration pour la province.

Le portait de l'immigration au Québec est sensiblement différent de celui du reste du Canada. Les Philippines fournissent le principal contingent d'immigrants pour le pays, suivi par l'Inde. Ces deux pays ne figurent pas parmi les principaux groupes d'immigrants au Québec.

Part de l'immigration par pays

Rang1er semestre de 20162015
1.Syrie: 14,5 %France: 9,2 %
2.France: 9,9 %Chine: 7,4 %
3.Chine: 6,7 %Iran: 7,3 %
4.Iran: 5,2 %Syrie: 5,9 %
5.Haïti: 4,6 %Algérie: 5,5 %

La croissance de la population du Québec a ralenti en 2015

La population de la province a crû de 50 000 personnes au cours de 2015, soit d'à peine 0,61 % selon le bilan démographique de l'ISQ.

L'organisme explique ce ralentissement du rythme de croissance par un pic des décès, combiné à une diminution du nombre de naissances. Un frein dans l'accueil de nouveaux arrivants serait également en cause.

En 2015, le Québec a accueilli 49 000 immigrants, contre 50 300 l'année précédente.

L'ISQ situe l'indice synthétique de fécondité à 1,60 enfant par femme, tandis que 86 800 bébés ont vu le jour au Québec en 2015 - un recul d'un pour cent par rapport à 2014. La proportion de naissances hors mariage se situe à 63 %.

Le nombre de décès s'est pour sa part élevé à 64 400. L'espérance de vie à la naissance s'est maintenue à 80,2 ans pour les hommes et à 84,1 ans chez les femmes.

Les femmes demeurent par ailleurs plus nombreuses que les hommes, qui représentent 49,7 % de la population.

La croissance se serait toutefois accélérée lors des six premiers mois de cette année. En date du 1er juillet 2016, la population du Québec franchissait la barre des 8 326 100 habitants.

La part des personnes âgées de 65 ans et plus a continué de progresser pour atteindre le taux actuel de 18,1.

- Avec La Presse canadienne




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer