Le groupe Anglophones pour un Québec indépendant soutient les souverainistes

Jennifer Drouin souhaite « contrecarrer la présomption erronée voulant que... (PHOTO PATRICK SANFACON, LA PRESSE)

Agrandir

Jennifer Drouin souhaite « contrecarrer la présomption erronée voulant que tous les anglophones soient par défaut fédéralistes ».

PHOTO PATRICK SANFACON, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Louise Leduc
La Presse

Les souverainistes ont de surprenants nouveaux amis très affirmés : les Anglophones pour un Québec indépendant.

Cette nouvelle organisation a été annoncée ce matin par la professeure et auteure, Jennifer Drouin, qui habite au Québec depuis 2001 et qui est membre du Parti québécois depuis 1998.

« Le groupe Anglophones pour un Québec indépendant est voué à la promotion de l'indépendance du Québec et n'est affilié à aucun parti politique, a indiqué Mme Drouin. Selon nous, l'indépendance est une option logique et légitime qui profitera à tous les citoyens québécois. »

Mme Drouin souhaite « contrecarrer la présomption erronée voulant que tous les anglophones soient par défaut fédéralistes ».

« Nous croyons que nous, les Québécois, formons un peuple distinct, résilient et dynamique, a aussi dit Mme Drouin.  Nous aimons et respectons la langue française et nous nous engageons à la protéger et à l'aider à fleurir ».

L'organisation dit compter pour l'instant quelque 40 membres. 

La conférence de presse s'est tenue ce matin aux bureaux de la Société Saint-Jean-Baptiste, à Montréal. Elle s'est tenue en bonne partie en anglais.

Amir Khadir, député de Québec solidaire, a assisté à la conférence de presse.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer