Québec goûte à la tempête, Montréal est épargnée

Plusieurs plusieurs vols en direction et en partance... (PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE)

Agrandir

Plusieurs plusieurs vols en direction et en partance de Montréal sont annulés ou retardés à l'aéroport Montréal-Trudeau.

PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Si Québec s'est réveillé en plein blizzard, à Montréal, la tempête annoncée a été beaucoup moins vilaine que ce que les météorologues prédisaient.

La neige a cessé de tomber sur l'ensemble de la région métropolitaine: la Rive-Sud s'en tire avec une dizaine de cm au sol, la couronne nord, un peu plus. 

Même si la tempête est moins importante que prévu, une opération de déneigement a été déclenchée ce matin dans l'ensemble de la Ville de Montréal. Tous les arrondissements sont en train de procéder au déblaiement et à l'épandage de fondants et d'abrasifs. Le chargement de la neige débutera ce soir à 19h00.

La Ville de Montréal demande aux citoyens de consulter Info-Neige afin de connaître les rues où la neige sera enlevée ce soir. «Moins il y aura d'autos à remorquer, plus vite le déneigement va se faire», a rappelé ce matin, Anie Samson, l'élue montréalaise responsable de la sécurité publique et des services aux citoyens.

Vols annulés

Plusieurs vols en direction et en partance de Montréal sont néanmoins annulés ou retardés à l'aéroport Montréal-Trudeau. Ce sont surtout les vols vers Toronto et les États-Unis qui sont affectés. 

Anne Marcotte, directrice aux affaires publiques chez Aéroports de Montréal, précise que ce sont les compagnies aériennes qui ont décidé -dès hier soir, dans plusieurs cas- d'annuler les vols.

«Il n'y a pas de limite de vol de notre côté. Les pistes sont dégagées, même les stationnements sont très bien déneigés », précise-t-elle.

Ce sont surtout les vols domestiques, vers Toronto entre autres, qui sont touchés. Au total, ce sont 72 vols sur une moyenne quotidienne de 550 vols, environ, qui sont affectés.

Plus au nord que prévu

Qu'est-ce qui n'est pas arrivé, finalement? Marie-Ève Giguère, météorologue à Environnement Canada, explique que la trajectoire de la tempête était un peu plus au nord que prévu

«Au lieu de la neige fine qui devait amener du blizzard, il est surtout tombé du grésil pendant la nuit à Montréal», explique-t-elle.

Le changement de trajectoire -une affaire de moins de 100 kilomètres, finalement- a fait toute la différence pour la métropole. «Un tout petit changement, comme cela, fait en sorte que c'est tout ou rien», dit-elle.

Il est tout de même tombé environ 20 centimètres dans les Laurentides. Québec, Lanaudière et la Mauricie y sont aussi goûtés.

Québec y goûte

C'est dans la région de Québec que la météo a causé les plus grands désagréments. Le vent soufflait fort ce matin, limitant fortement la visibilité à plusieurs endroits. Plusieurs bretelles d'accès au pont de Québec et au pont Pierre-Laporte ont dû être fermées. 

En raison du blizzard, l'autoroute 20 de Lévis à La Pocatière est d'ailleurs fermée dans les deux directions pour une durée indéterminée. La 132, en direction est, est aussi fermée.

La tempête passe néanmoins plus rapidement que prévu, dit Mme Giguère, d'Environnement Canada, ce qui fait en sorte que dès cet après-midi, tout se sera calmé à Québec.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer