Avalanche en C.-B.: les cinq victimes étaient originaires de l'Alberta

L'avalanche s'est produite vendredi après-midi dans les environs... (Photo Darryl Dyck, La Presse Canadienne)

Agrandir

L'avalanche s'est produite vendredi après-midi dans les environs de McBride, à environ 210 kilomètres au sud-est de Prince George.

Photo Darryl Dyck, La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Tamsyn Burgmann
La Presse Canadienne
MCBRIDE, C.-B.

Les cinq motoneigistes morts dans une avalanche en Colombie-Britannique, vendredi, venaient tous d'Alberta, ont confirmé samedi les autorités, alors que les résidants du village se relevaient du choc de la tragédie.

Les cinq hommes étaient âgés entre 41 et 55 ans. Le bureau du coroner de la Colombie-Britannique les a identifiés peu après une conférence de presse de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) dans la petite municipalité de McBride. Il s'agit de Vincent Eugene Loewen, 52 ans de Vegreville; Tony Christopher Greenwood, 41 ans de Grand Prairie County; Ricky Robinson, 55 ans de Spruce Grove; Todd William Chisholm, 47 ans de St. Albert; et John Harold Garley, 49 ans de Stony Plain.

Le caporal Jay Grierson de la GRC a offert ses condoléances aux familles et a affirmé que le petit village situé sur la frontière entre l'Alberta et la Colombie-Britannique était profondément secoué par les décès.

«Cette communauté est très accueillante pour les motoneigistes. Nous comptons sur ces gens pour avoir du plaisir dans notre communauté», a-t-il affirmé.

«Des gens de partout dans le monde fréquentent la région. Nous créons des liens avec eux. Nous revoyons souvent les mêmes personnes parce que c'est un endroit magnifique.»

Quatre groupes de motoneigistes, totalisant 17 personnes, ont été piégés dans la trajectoire de l'avalanche ou ensevelis à divers degrés. Tous ont été retrouvés.

Au moins une personne a été blessée, mais on ne craignait pas pour sa vie. Onze personnes ont été aéroportées au moment des opérations de recherche et de sauvetage.

La GRC affirme que le bureau du coroner de la Colombie-Britannique a pris le relais dans l'enquête, à laquelle collaborera la GRC.

L'avalanche s'est produite vendredi après-midi dans les environs de McBride, à environ 210 kilomètres au sud-est de Prince George. Le risque d'avalanche était «considérable» et des panneaux d'avertissement avaient été installés.

Le directeur des recherches et du sauvetage, Rod Whelpton, patrouillait à ce moment, mais sa motoneige est tombée en panne. Il a appelé un hélicoptère, a relaté M. Grierson.

D'autres membres de l'équipe de M. Whelpton ont continué jusqu'à une crête, d'où ils ont constaté qu'une avalanche venait de survenir. Ils ont appelé Dale Mason, le coordonnateur de l'équipe de recherche et de sauvetage de Robson Valley, à l'aide d'un téléphone satellite. M. Mason venait d'être averti par la GRC que deux signaux GPS provenant d'appareils d'urgence utilisés par les amateurs de plein air avaient été captés.

Un autre hélicoptère a été appelé en renfort, et M. Whelpton et son équipe se sont rendus sur les lieux.

«Plusieurs des individus avaient réussi à se sortir de la neige eux-mêmes et quatre des victimes avaient déjà été déterrées, a expliqué le caporal Grierson. La cinquième a été localisée et extirpée aussi.»

D'après Rod Whelpton, l'avalanche mesurait 700 mètres de largeur et autant de longueur. Les motoneigistes semblaient «très préparés», a-t-il mentionné, refusant l'idée qu'ils aient pris un risque en s'aventurant malgré les avertissements; lui-même croyait que les conditions étaient sécuritaires.

«C'était une journée tout à fait normale, une belle journée», a-t-il affirmé.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer