Les Terre-Neuviens iront aux urnes le 30 novembre

Paul Davis, un ancien policier, n'occupe son poste... (Photo Keith Gosse, PC)

Agrandir

Paul Davis, un ancien policier, n'occupe son poste de premier ministre que depuis 13 mois, mais le Parti progressiste-conservateur est au pouvoir depuis 2003 dans la province.

Photo Keith Gosse, PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
SAINT-JEAN, T.-N.-L.

Le chef des progressistes-conservateurs et premier ministre sortant de Terre-Neuve-et-Labrador, Paul Davis, a officiellement lancé sa campagne électorale, jeudi, espérant contrer la tendance qui a permis aux libéraux de Justin Trudeau de remporter tous les sièges du Canada atlantique aux dernières élections fédérales.

M. Davis a indiqué que dans le cadre de sa stratégie, il mettrait l'accent sur l'expérience des aspirants premiers ministres en matière de leadership, disant croire que les électeurs étaient à la recherche d'un vrai leader et que c'était là le principal enjeu du scrutin.

Le Parti progressiste-conservateur est au pouvoir depuis 2003 dans la province, mais Paul Davis, un ancien policier, n'occupe son poste que depuis 13 mois. Il a pris la direction de la formation politique après que celle-ci eut annulé une course à la direction parce que l'unique candidat à la succession de l'ex-première ministre Kathy Dunderdale avait décidé de se retirer.

Extrêmement populaires à l'époque où Danny Williams était chef, les progressistes-conservateurs de Terre-Neuve-et-Labrador ont vu leurs appuis fondre comme neige au soleil sous le règne de Mme Dunderdale. Cette dernière a quitté la vie politique à la suite des pannes de courant qui ont privé d'électricité des dizaines de milliers de résidants de la province en janvier 2014.

Pétrole

Le gouvernement progressiste-conservateur a également dû composer avec la chute des prix du pétrole, un coup dur pour le secteur de l'énergie extracôtière qui a compté pour le tiers du budget provincial en 2013. Selon une analyse de la Banque royale, Terre-Neuve-et-Labrador pourrait perdre 1,5 milliard en revenus en 2015-2016 à cause de cette baisse.

Les principaux adversaires de Paul Davis sont le libéral Dwight Ball et le néo-démocrate Earle McCurdy.

Le vote aura lieu le 30 novembre au terme d'une campagne de 25 jours.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer