Des soldats ont commencé à aider à combattre les incendies dans l'Ouest

Quarante propriétés ont reçu des ordres d'évacuation jusqu'à... (Photo Corey Hardcastle/Ministère de l'Environnement/Gouvernement de la Saskatchewan)

Agrandir

Quarante propriétés ont reçu des ordres d'évacuation jusqu'à présent et les résidants de près de 500 autres doivent se tenir prêts à évacuer rapidement.

Photo Corey Hardcastle/Ministère de l'Environnement/Gouvernement de la Saskatchewan

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
John Cotter

Des soldats ont commencé à aider les pompiers à combattre les feux qui menacent les localités du nord de la Saskatchewan, alors que d'autres provinces de l'ouest ont demandé de l'aide à d'autres pays.

Des soldats ont commencé à aider les pompiers... (Photo Les Forces canadiennes, Reuters) - image 1.0

Agrandir

Photo Les Forces canadiennes, Reuters

Environ 360 soldats ont construit des pare-feux et débroussaillé les environs de La Ronge et de Montreal Lake mercredi. Un total de 600 soldats d'Edmonton sont présents en Saskatchewan, plusieurs affectés à la logistique.

Les Forces canadiennes ont déclaré qu'un autre contingent de 500 soldats de Shilo, au Manitoba, était disponible en cas de besoin.

Steve Roberts, de la Gestion des incendies de forêt de la Saskatchewan, a déclaré que des progrès avaient été faits et qu'une meilleure visibilité a permis à des avions-citernes de déverser l'eau sur certains brasiers.

M. Roberts a souligné qu'il y a tellement d'incendies dans l'Ouest canadien actuellement que c'est un défi pour la Saskatchewan, l'Alberta et la Colombie-Britannique de réunir assez de pompiers pour les combattre.

En Saskatchewan, par exemple, la fumée causée par les incendies a jusqu'à maintenant forcé l'évacuation de 9000 personnes, dans plus de 50 localités du nord de la province. Des renforts sont arrivés du Québec, de l'Ontario, de Terre-Neuve, du Nouveau-Brunswick et du Dakota du Sud.

M. Roberts a souligné que le gouvernement provincial était en discussions avec les États-Unis en vue de faire venir plus d'effectifs.

La Première Nation de La Ronge recrute également des bénévoles pour combattre les incendies, incluant des personnes évacuées.

Le Centre Interservices des feux de forêt du Canada, qui coordonne les services d'incendies du pays, a fait valoir dans son rapport du 8 juillet que les ressources nationales «sont insuffisantes» pour répondre à la demande actuelle et anticipée et qu'une mobilisation internationale est «prévisible» parce que la situation «risque d'épuiser les ressources nationales».

En Alberta, les responsables ont annoncé qu'ils attendaient l'arrivée de 62 pompiers du Mexique pour les aider à lutter contre les 92 incendies de forêt actifs dans la province. Ils réfléchissent également à la possibilité de demander des renforts d'Australie et de Nouvelle-Zélande.

Du côté de la Colombie-Britannique, la venue de pompiers d'Australie est aussi évoquée pour tenter d'éteindre environ 190 incendies actifs.

Quarante propriétés ont reçu des ordres d'évacuation jusqu'à présent et les résidants de près de 500 autres doivent se tenir prêts à évacuer rapidement.

Environnement Canada continue de diffuser des bulletins spéciaux sur la qualité de l'air pour certaines régions de la Colombie-Britannique, de la Saskatchewan, du Manitoba et du nord-ouest de l'Ontario à cause des risques que représente la fumée émanant des centaines d'incendies.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer