Ottawa: un monument pour les victimes du communisme contesté en Cour fédérale

Depuis l'annonce, plusieurs opposants, dont la Ville d'Ottawa,... (Photo La Presse canadienne)

Agrandir

Depuis l'annonce, plusieurs opposants, dont la Ville d'Ottawa, l'Association du Barreau Canadien et même la juge en chef de la Cour suprême du Canada, se sont élevés contre le projet.

Photo La Presse canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
OTTAWA

Des architectes et un groupe communautaire ont intenté une action en justice pour empêcher la construction d'un monument qui doit être érigé à Ottawa en hommage aux victimes du communisme.

L'Institut royal d'architecture du Canada, Patrimoine Ottawa, ainsi que les architectes Barry Padolsky et Shirley Blumberg, ont formulé une plainte en Cour fédérale pour contester la décision de la Commission de la capitale nationale (CCN), qui avait donné son aval au projet.

Les plaignants allèguent que la CCN a enfreint ses propres règles et la loi en préparant le terrain avant même d'avoir consulté et approuvé le plan final des concepteurs.

Les détracteurs du gouvernement Harper l'accusent d'avoir promu le projet essentiellement pour des raisons idéologiques. Ils croient que ledit monument ne s'harmoniserait pas bien avec le quartier.

La CCN, formée de membres nommés par le gouvernement fédéral, a dix jours pour s'opposer à la demande de ces groupes.

La commission a indiqué jeudi que la nouvelle construction, située près de la Cour suprême, serait moins étendue que prévu et que sa hauteur serait réduite de moitié.

Les groupes disent ne pas s'opposer au monument lui-même, mais bien au fait qu'il soit situé dans un quartier inapproprié. Ils reprochent aussi à la CCN de ne pas avoir mené de consultations publiques comme il se doit avant d'autoriser le projet.

«Ils s'inquiètent de la décision précipitée de la CCN, qui a autorisé les travaux à l'encontre de la Loi sur la capitale nationale et de la vision et des plans pour le quartier. Ils croient qu'une telle décision nécessite une consultation du public étant donnée l'importance de ce site (...) au Canada», est-il écrit dans un communiqué des groupes.

Le gouvernement Harper souhaite que le monument soit érigé dans une zone adjacente au plus haut tribunal du pays - un espace qui était réservé à l'origine pour la construction d'un nouvel édifice de la Cour fédérale.

Depuis l'annonce, toutefois, plusieurs opposants, dont la Ville d'Ottawa, l'Association du Barreau canadien et même la juge en chef de la Cour suprême du Canada, se sont élevés contre le projet.

La commission a indiqué jeudi que le plan du monument serait bonifié avant qu'il ne franchisse les dernières étapes du processus d'approbation, qui devrait se conclure dans les prochains mois.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer