Le Manitoba enseignera l'histoire des pensionnats autochtones

Le premier ministre du Manitoba, Greg Selinger.... (PHOTO PC)

Agrandir

Le premier ministre du Manitoba, Greg Selinger.

PHOTO PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Winnipeg

Le premier ministre du Manitoba, Greg Selinger, a affirmé que son gouvernement mettrait en vigueur des recommandations de la Commission de vérité et réconciliation sur l'enseignement de l'histoire et de la culture autochtones à l'école.

Le gouvernement néo-démocrate a annoncé, dimanche, qu'un nouveau plan en quatre points permettrait de s'assurer que les élèves au Manitoba apprennent ce que furent les pensionnats pour autochtones et les «60s Scoop».Cette dernière pratique dans les années 1960 et les années subséquentes consistait à retirer des enfants autochtones de leur famille pour les envoyer dans des résidences non autochtones.

M. Selinger a indiqué que le plan incluait la présentation cet automne d'une loi pour une nouvelle politique en éducation des Premières Nations, des Métis et des Inuits pour l'enseignement de l'histoire et de la culture des Autochtones de même que de la signification des traités.

Le rapport de la Commission de vérité et réconciliation, dévoilé plus tôt ce mois-ci à la suite de six ans d'études des pensionnats autochtones, a conclu que le système avait été un «génocide culturel» ayant mené à la mort de plus de 6000 enfants - et ayant fait subir à plusieurs autres diverses formes d'agressions.

La semaine dernière, la Colombie-Britannique a annoncé que les enfants se verraient enseigner, dès l'âge de dix ans, la réalité des pensionnats autochtones, de même que celle d'autres programmes à caractère raciste, comme la taxe d'entrée imposée aux nouveaux arrivants d'origine chinoise.

«Avec la publication du rapport final de (la commission), il est temps d'admettre la vérité sur ce qui est survenu dans les pensionnats autochtones du Canada, d'éduquer les élèves et d'aller de l'avant dans un esprit de réconciliation, de compréhension mutuelle et de respect», a fait valoir par communiqué le premier ministre du Manitoba.

Le gouvernement du Manitoba a aussi promis de travailler avec les institutions post-secondaires pour développer une stratégie afin d'inclure plus de contenus sur les Premières Nations dans le baccalauréat en éducation pour soutenir les enseignants.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer