Le PM indien accueilli par des manifestants à Vancouver

En visite officielle au Canada, le premier ministre indien souriait et saluait... (Photo La Presse Canadienne)

Agrandir

Photo La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Tamsyn Burgmann
La Presse Canadienne
Vancouver

En visite officielle au Canada, le premier ministre indien souriait et saluait le public en entrant dans un temple sikh à Vancouver, malgré le son en arrière-plan des manifestants qui criaient à un pâté de maison.

Narendra Modi, chef du parti majoritaire hindou Bharatiya Janata, et le premier ministre Stephen Harper ont visité le temple alors que plusieurs dizaines de policiers surveillaient les lieux à l'extérieur. Des tireurs d'élite étaient postés sur le toit du temple.

Un manifestant tenait une pancarte sur laquelle on pouvait lire: «Honte à Harper! Modi est coupable d'un génocide!»

Les protestataires réfèrent à des événements qui, en 2002 alors que M. Modi était gouverneur de l'État de Guajarat, ont mené au massacre de centaines de personnes, surtout musulmanes.

Peu après l'arrivée des deux chefs d'État au temple sikh, les manifestants se sont déplacés vers le prochain arrêt des premiers ministres, un temple hindou de Surrey.

Des centaines de sympathisants de M. Modi s'étaient aussi déplacés pour voir le chef indien. S'adressant à la foule au temple Ross Street, M. Harper a déclaré être un grand admirateur du premier ministre indien, qu'il considérait comme «un grand ami du Canada».

Plus tard, les politiciens ont visité un musée consacré aux quelque 400 Indiens, surtout sikhs, qui sont arrivés au port de Vancouver en 1914, dans l'espoir d'avoir une vie meilleure, mais on leur a refusé d'entrer au pays.

«C'est un événement scandaleux, que notre gouvernement reconnaît depuis longtemps. Et pour lequel j'ai présenté mes excuses», a affirmé M. Harper.

Devant environ 8000 personnes rassemblées dans un parc de Surrey, en 2008, M. Harper avait présenté ses excuses pour cet événement.

Plus tôt jeudi, le premier ministre de l'Inde, Narendra Modi, s'était joint à son homologue canadien à l'occasion d'une table ronde économique organisée à Toronto. L'invité de Stephen Harper ne s'est pas fait prier pour chanter les louanges de son pays, en soutenant qu'il s'agissait d'un grand partenaire commercial pour le Canada. M. Harper a aussi insisté sur l'importance de cette relation d'affaires, tout en spécifiant qu'elle gagnerait à être approfondie.

Dans un communiqué publié par son bureau, on peut lire que «le commerce bilatéral de marchandises ayant dépassé 6,3 milliards $ en 2014 et le commerce bilatéral de services ayant dépassé 1,5 milliard $ en 2013 ..., l'Inde offre des occasions fascinantes pour les entreprises canadiennes».

Les deux dirigeants ont salué, jeudi, la conclusion de 16 ententes ou annonces commerciales effectuées par des entreprises ou des organisations de l'Inde et du Canada évoluant dans des domaines variées comme la défense, l'éducation, l'énergie et l'exploitation minière. Leur valeur totale avoisinerait 1,6 milliard $.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer