La chef nationale du Congrès des peuples autochtones démissionne

Betty Ann Lavallée.... (La Presse Canadienne)

Agrandir

Betty Ann Lavallée.

La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
OTTAWA

La chef nationale du Congrès des peuples autochtones, Betty Ann Lavallée, qui avait succédé au sénateur suspendu Patrick Brazeau, quittera ses fonctions en septembre prochain.

Mme Lavallée a indiqué jeudi qu'elle démissionnait pour passer du temps avec sa famille au Nouveau-Brunswick, et s'occuper de ses parents et de son époux qui sont aux prises avec des problèmes de santé.

Elle dit laisser l'organisation en bon état sur les plans financier et administratif.

Mme Lavallée croit que le Congrès a besoin de sang neuf pour affronter les nombreux défis posés par la décision prochaine de la Cour suprême du Canada sur la reconnaissance des Métis et des autochtones sans statut.

L'ancienne combattante des Forces armées canadiennes et membre de la Première Nation Micmac était à la tête du Congrès depuis 2009.

Depuis 1971, l'organisation défend les droits et les intérêts des autochtones qui vivent hors des réserves - avec statut et sans statut -, les Métis ainsi que les Inuits du Labrador.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer