Jonathan Vance pressenti comme nouveau chef d'état-major à la défense

Selon certaines sources, le lieutenant-général Jonathan Vance, qui... (PHOTO ADRIAN WYLD, ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE)

Agrandir

Selon certaines sources, le lieutenant-général Jonathan Vance, qui supervisait l'armée canadienne à Kandahar lors de la mission en Afghanistan, devrait remplacer le général Tom Lawson au poste de chef d'état-major de la Défense du Canada.

PHOTO ADRIAN WYLD, ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

Un ancien commandant de combat qui dirige actuellement les opérations militaires du Canada au pays et à l'étranger s'est démarqué des autres candidats pour devenir le nouveau chef des Forces armées canadiennes.

Selon certaines sources, le lieutenant-général Jonathan Vance, qui supervisait l'armée canadienne à Kandahar lors de la mission en Afghanistan, devrait remplacer le général Tom Lawson au poste de chef d'état-major de la Défense du Canada.

M. Lawson a annoncé plus tôt cette année qu'il ne demanderait pas un prolongement de son mandat de deux ans et demi. Il devrait être remplacé au début de l'été, juste avant les élections fédérales, à l'automne. Certaines sources avancent que le gouvernement conservateur procéderait rapidement à l'annonce pour mieux se concentrer à préparer le prochain scrutin.

M. Vance est actuellement responsable du Commandement des opérations interarmées du Canada. Son visage n'est pas inconnu; il a participé à plusieurs conférences de presse de l'armée sur l'intervention militaire du Canada au Moyen-Orient contre le groupe armé État islamique (ÉI).

En plus d'avoir occupé à deux reprises le poste de commandant de la Force opérationnelle à Kandahar, le lieutenant-général Vance a été nommé dans plusieurs fonctions importantes, dont celui de chef de l'état-major interarmées stratégique - le centre névralgique de l'armée à Ottawa. Il est aussi resté quelque temps à Naples comme commandant adjoint du Commandement allié de forces interarmées.

Ni le Bureau du premier ministre Harper ni le ministre de la Défense Jason Kenney n'ont voulu confirmer l'information, en précisant simplement qu'une annonce serait faite «en temps et lieu».

L'armée avait identifié quatre candidats potentiels à la succession du général Lawson. La courte liste incluait, mis à part M. Vince, le vice-amiral Mark Norman, qui est commandant de la Marine royale canadienne, le lieutenant-général Marquis Hainse, commandant de l'Armée canadienne, ainsi que le lieutenant-général Michael Day, ancien dirigeant des Forces spéciales.

C'est le ministre Kenney qui doit recommander la candidature du chef d'état-major de la Défense du Canada au premier ministre. Une des sources interrogées a d'ailleurs confié que le lieutenant-général Vance avait rencontré le Stephen Harper récemment.

La nomination de M. Vance, reconnu pour son franc-parler, devrait être bien accueillie dans les rangs de l'armée, qui peine à se redéfinir depuis la fin de l'intervention militaire en Afghanistan. Son expérience sur le terrain - il a déjà été impliqué dans les combats - lui vaut le respect de ses collègues.

En 2009, son convoi militaire avait été la cible d'une bombe artisanale des talibans. Le véhicule devant M. Vance avait explosé, tuant sur le coup le chauffeur, un de ses assistants personnels.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer