La Banque du Canada espère freiner les hommages à M. Spock

Le phénomène Spock Your Five connaît un regain... (PHOTO LA PRESSE CANADIENNE)

Agrandir

Le phénomène Spock Your Five connaît un regain d'intérêt actuellement, en raison de la mort de Leonard Nimoy, qui a incarné M. Spock.

PHOTO LA PRESSE CANADIENNE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Ottawa) Contrairement à la croyance populaire, il n'est pas illégal de dessiner sur un billet de banque. Mais la Banque du Canada a tout de même demandé à ceux qui «spockent» leur billet de 5$ de retenir leurs élans nostalgiques à l'égard du célèbre personnage de Star Trek.

Spock Your Five est une pratique qui a commencé il y a quelques années et qui consiste à modifier l'image du premier ministre Wilfrid Laurier sur un billet de 5$ canadien pour le transformer en M. Spock. Une page Facebook du même nom a même été créée en 2008. Le phénomène connaît actuellement un regain d'intérêt, en raison de la mort la semaine dernière de Leonard Nimoy, qui a incarné le personnage dans la série culte. Des internautes comme l'entreprise Canadian Design Resource ont lancé un appel en ce sens.

Permis, mais déconseillé

Face à ce phénomène, la Banque du Canada a causé une certaine surprise lundi en précisant que le fait de dessiner sur un billet de banque n'est pas illégal, contrairement à la croyance populaire. «Cependant, il existe des raisons importantes d'éviter pareilles pratiques», a rappelé une porte-parole de la Banque. Ces raisons vont du respect des symboles canadiens au risque que les billets ne soient pas acceptés comme paiement.

Un porte-parole de l'entreprise Canadian Design Resource, qui a encouragé les internautes à honorer Leonard Nimoy, s'est réjoui de voir des gens prendre part à une conversation mondiale en y ajoutant du contenu canadien - avec humour. «Ça va, Banque du Canada. N'ayez pas peur! Sir Wilfrid Laurier comprendrait...», a lancé Todd Falkowski.

Sur Twitter, le premier ministre mort en 1919 s'est même dit «honoré» que tant de gens aient pensé qu'il ressemblait à Spock. Mackenzie King a d'ailleurs ri de la situation: «@PMLaurier, apparemment les gens ne violent pas la loi quand ils dessinent sur ton visage!»

Le mouvement s'est répandu et certains ont essayé de faire la même chose avec des billets de banque américains ou australiens, mais l'image des anciens présidents ou de la reine Elisabeth II n'ont pas donné d'aussi bons résultats.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer