Une police plus flexible au Canada, propose une étude

Une étude dévoilée par le Conseil des académies canadiennes (CAC) propose que... (PHOTO LA PRESSE)

Agrandir

PHOTO LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

La Presse Canadienne
Ottawa

Une étude dévoilée par le Conseil des académies canadiennes (CAC) propose que la police du XXIe Siècle au Canada soit plus flexible et tisse davantage de partenariats pour être plus efficace.

L'organisme signale que le modèle actuel des corps policiers municipaux doit changer et qu'il est dépassé.

La recherche du Conseil signale que le coût des services policiers ne cesse d'augmenter, s'étant établi à tout près de 13 milliards en 2011, même si depuis plusieurs années, le taux de criminalité ne cesse de décliner au pays.

Cette augmentation des coûts est principalement imputable aux augmentations de salaire consenties aux policiers, aux équipements et au carburant qui coûtent plus cher et aux nouveaux défis tels la cybercriminalité et l'ampleur du nombre de cas impliquant la santé mentale.

Les ministères de la Sécurité publique et de la Justice, de même que la Gendarmerie royale du Canada (GRC), ont donc demandé au Conseil des académies canadiennes, un organisme indépendant, de se pencher sur les moyens d'améliorer la prestation de services policiers au pays.

Le panel d'experts du Conseil propose un réseautage de sécurité publique qui comprendrait les professionnels de la santé, des groupes communautaires, des organisations gouvernementales pertinentes et aussi des ressources du secteur privé.

Le Conseil des académies canadiennes soutient des évaluations scientifiques indépendantes qui alimentent l'élaboration de politiques publiques au Canada.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer