Plus de la moitié des conducteurs dépassent les limites de vitesse

Selon une majorité des conducteurs, le risque d'accident... (PHOTO ARMAND TROTTIER, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Selon une majorité des conducteurs, le risque d'accident n'augmente pas avant de dépasser les 60 km/h dans une zone de 50 km/h (51%).

PHOTO ARMAND TROTTIER, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Bruno Bisson
La Presse

La plupart des automobilistes québécois estiment que les limites de vitesse en vigueur dans des zones de 50 km/h et 90 km/h sont «adéquates», même si une majorité d'entre eux... ne les respectent pas.

Selon un sondage mené pour la Société de l'assurance automobile du Québec (SAAQ), en septembre, 61% des conducteurs ont admis conduire au-delà de la limite permise dans les zones urbaines à 50 km/h. Sur les routes secondaires où la vitesse est limitée à 90 km/h, cette proportion de délinquance avouée s'est élevée à 69%.

Une très large majorité des répondants du sondage, réalisé à partir d'un panel web, considèrent pourtant que les limites de vitesse «sont adéquates» dans les zones de 50 km/h (86%) et de 90 km/h (77%).

Les opinions sont plus partagées quant aux autoroutes, où la limite de vitesse à 100 km/h est jugée «trop basse» par 49% des automobilistes, et «adéquate» par 51%.

De façon générale, le sondage révèle surtout qu'une majorité des automobilistes ne perçoivent pas de «faute» ni de «danger» dans le non-respect de ces limites de vitesse.

Une majorité des délinquants avoués justifient ainsi leur excès de vitesse «parce qu'ils suivent la circulation» (56%) et «qu'ils conduisent à la même vitesse que les autres» (61%).

De plus, révèle ce sondage, «selon une majorité des conducteurs, le risque d'accident n'augmente pas avant de dépasser les 60 km/h dans une zone de 50 km/h (51%) et les 100 km/h dans une zone de 90 km/h (67%)».

Enfin, la crainte d'être intercepté par la police n'est pas élevée: 76% des automobiles jugent «assez faible» (37%) ou «très faible» (39%) le risque d'écoper d'une contravention en ville dans une zone 50 km/h, alors que 83% des usagers des routes secondaires (à 90 km/h) partagent la même impression d'impunité.

Faible perception du risque

La plupart des conducteurs qui admettent ne pas respecter les vitesses permises, en zone urbaine ou sur les routes secondaires, évaluent par ailleurs que leurs écarts par rapport aux limites affichées ne dépassent pas 10 km/h.

Or, à ces vitesses, révèle le sondage de la firme SOM, une majorité des automobilistes considèrent que les risques d'avoir un accident sont faibles.

Ainsi, à peine 2% des conducteurs estiment «très élevé» le risque d'avoir un accident en roulant à 60 km/h dans une zone urbaine limitée à 50 km/h, et 25% estiment ce risque «assez élevé». En revanche, 71% des conducteurs considèrent ce risque comme assez faible (58%) ou très faible (13%).

Pour la moyenne des répondants, «la vitesse considérée comme dangereuse en ville» serait plutôt de 64 km/h, soit 14 km/h au-delà de la vitesse permise.

La vitesse moyenne considérée comme «dangereuse» par les répondants est de 109 km/h sur les routes secondaires, soit 19 km/h au-delà de la limite permise.

Les analystes de la maison SOM notent que cette perception d'un risque d'accident a enregistré une baisse marquée par rapport à des sondages semblables menés dans le passé.

De 2009 à 2012, de 36 à 43% des automobilistes estimaient qu'il était risqué ou très risqué d'avoir un accident en roulant à 60 km/h dans une zone urbaine de 50, ou en filant à 105 km/h sur une route secondaire limitée à 90. En 2014, cette proportion a chuté à seulement 27% en milieu urbain et 34% sur les routes secondaires.

- Avec la collaboration de William Leclerc

Méthodologie

  • Sondage SOM, à partir d'un panel web réalisé entre les 14 et 22 mai 2014
  • 1151 répondants
  • Marge d'erreur estimée à 3,4%, dans 95% des cas

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer