La PM albertaine voulait un logis luxueux aux frais des contribuables

Mme Redford a démissionné la semaine dernière, après... (La Presse Canadienne)

Agrandir

Mme Redford a démissionné la semaine dernière, après une série de révélations sur son utilisation d'un avion du gouvernement pour des déplacements personnels et pour transporter les amis de sa fille.

La Presse Canadienne

Dean Bennett
La Presse Canadienne
EDMONTON

Des documents rendus publics vendredi montrent que l'ancienne première ministre de l'Alberta, Alison Redford, envisageait de se faire construire un luxueux appartement en terrasse au sommet d'un édifice fédéral, aux frais des contribuables.

La «suite de la première ministre» prévoyait des chambres pour Mme Redford et sa fille pré-adolescente, Sarah, une salle de bains, un cabinet de toilette, une salle d'habillage, une pièce pour entreposer le service de table, une salle à manger, un salon et une salle d'étude.

Les informations sur cet appartement, contenues dans des notes de service, des courriels et des rapports, ont été rendues publiques par le gouvernement provincial.

Le ministre des Infrastructures, Ric McIver, a déclaré qu'il avait personnellement fait interrompre les travaux de construction de l'appartement à la mi-janvier, quand il a pris la responsabilité du ministère après Wayne Drysdale, maintenant ministre des Transports.

M. McIver a indiqué que son ministère l'avait informé de l'existence de ce projet d'appartement, au 11e étage d'un édifice fédéral situé près des terrains de la législature, à Edmonton. Il affirme s'être rendu sur le chantier et avoir vu les premières étapes des travaux de construction. Il a ordonné à son personnel de convertir l'appartement en salles de conférence, comme celles qui étaient déjà en cours de construction sur cet étage.

M. McIver affirme qu'il n'a pas consulté le cabinet de Mme Redford avant d'interrompre la construction de l'appartement et qu'il n'a pas été forcé de revenir sur sa décision après les faits.

Il était évident pour lui que les contribuables albertains ne devraient pas payer pour une telle extravagance, a-t-il dit.

«Je pensais que ce n'était pas dans l'intérêt des Albertains et je ne pensais pas que les Albertains appuieraient cela. Et ils sont mes principaux patrons», a déclaré M. McIver en entrevue.

Alison Redford, qui représente toujours la circonscription de Calgary-Elbow, n'a pas pu être jointe pour commenter ces révélations.

L'édifice fédéral où l'appartement devait être construit est un bâtiment historique en cours de rénovation. Il abritera éventuellement des bureaux pour tous les membres de la législature et d'autres responsables du gouvernement.

Mme Redford a démissionné la semaine dernière, après une série de révélations sur son utilisation d'un avion du gouvernement pour des déplacements personnels et pour transporter les amis de sa fille.




la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer