Le fossé se creuse entre Canadiens et Américains

Le premier ministre Stephen Harper et le président... (PHOTO IVANOH DEMERS, LA PRESSE)

Agrandir

Le premier ministre Stephen Harper et le président américain Barack Obama lors de la plus récente visite officielle de ce dernier au Canada.

PHOTO IVANOH DEMERS, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(OTTAWA) Le Canada semble avoir de moins en moins d'atomes crochus avec les États-Unis - et de plus en plus d'égards envers la Grande-Bretagne - lorsqu'il s'agit de promouvoir et de protéger les droits de la personne, révèle un sondage réalisé par la firme Nanos.

Alors que 49% des Canadiens estimaient que le Canada et les États-Unis étaient sur la même longueur d'onde à propos de cette question l'an dernier, à peine 27% croient que c'est toujours le cas aujourd'hui. Et c'est la mère patrie qui récolte maintenant le fruit de ce changement d'attitude des Canadiens.

En effet, 44% des répondants jugent que la Grande-Bretagne partage davantage les mêmes objectifs sur le plan des droits de la personne, alors que cette proportion n'était que de 33% en 2012. L'Allemagne arrive au troisième rang (14%) et la France, au quatrième (9%).

La firme Nanos prend le pouls des Canadiens chaque année depuis 2005 à l'aube de l'anniversaire des attentats terroristes du 11 septembre 2001, afin de mesurer l'évolution de leur perception sur une série de sujets, dont les rapports canado-américains.

L'impact de la Syrie

Selon le président de la firme Nanos, Nik Nanos, les résultats du coup de sonde de cette année sont vraisemblablement influencés par la menace d'une intervention militaire des États-Unis en Syrie. Le sondage a été réalisé alors que la Grande-Bretagne rejetait l'idée de participer à une intervention militaire en Syrie à la suite d'un vote au Parlement et que les États-Unis intensifiaient leur campagne en faveur de frappes militaires contre le régime de Bachard al-Assad.

«Il semble bien que l'image des États-Unis ait été durement affectée au Canada en raison des spéculations entourant une possible intervention militaire en Syrie», a affirmé M. Nanos à La Presse.

Mais les Canadiens arrivent bons premiers dans le coeur des Américains quand on les interroge sur le peuple qui partage le plus leur vision des droits de la personne. Au moins 46% des Américains disent que les Canadiens ont les mêmes principes qu'eux dans ce domaine, alors que 36% estiment que ce sont les Britanniques.

Sécurité à la frontière

Le sondage, réalisé auprès de 1000 Canadiens du 18 au 22 août et auprès de 1000 Américains du 29 au 31 août, démontre aussi un affaiblissement de l'appui relativement à une plus grande collaboration entre les deux pays sur la sécurité à la frontière canado-américaine. Si 81% des Américains et 75% des Canadiens jugeaient souhaitable une plus grande collaboration entre les deux pays en 2005, ils ne sont plus que 69% aux États-Unis et 62% au Canada à croire que c'est toujours dans l'intérêt des deux pays.

En ce qui concerne la lutte contre le terrorisme, on est encore majoritairement convaincu que c'est dans l'intérêt des deux pays de collaborer pour contrer cette menace, mais dans une moindre mesure qu'il y a huit ans. En 2005, 86% des Américains et 73% des Canadiens s'exprimaient en faveur d'une telle option. Aujourd'hui, ces appuis sont passés à 76% chez les Américains et à 58% chez les Canadiens.

Le sondage mené par la firme Nanos et l'Université de Buffalo comporte une marge d'erreur 3,1 points de pourcentage, 19 fois sur 20 au Canada et aux États-Unis.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer