8 millions de Québécois... en 2012

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Si la tendance se maintient, le Québec devrait... (Photo: Laetitia Deconinck, Archives Le Soleil)

Agrandir

Si la tendance se maintient, le Québec devrait compter 9,2 millions d'habitants en 2056, contrairement aux projections faites en 2003 qui annonçaient plutôt un déclin.

Photo: Laetitia Deconinck, Archives Le Soleil

Louise Leduc
La Presse

En 2008, le Québec a connu sa plus forte croissance démographique annuelle depuis 1990. Elle est cependant moins élevée que dans le reste du Canada, de sorte que le poids du Québec dans le pays est maintenant de 23,2%, en baisse de 0,1%.

C'est ce qui ressort du Bilan démographique du Québec, rendu public hier par l'Institut de la statistique du Québec et qui nous renseigne en un clin d'oeil, tout en chiffres, sur l'évolution de la province.

 

Le 1er juillet 2009, le Québec comptait 7 828 900 personnes. «Si les tendances démographiques récentes se poursuivent, peut-on lire dans ce Bilan démographique, préparé par la démographe Chantal Girard, la population du Québec devrait atteindre 8 millions en 2012 et croître jusqu'à 9,2 millions d'habitants en 2056.»

Il s'agit là d'une révision à la hausse par rapport aux projections faites en 2003, qui annonçaient plutôt un déclin de la population québécoise à compter de 2031.

Quelque 87 600 enfants sont nés au Québec en 2008, soit 311 de plus qu'en 2007 - c'est la sixième hausse consécutive. Pour la première fois depuis 1976, on compte plus de 1,7 enfant par femme.

Alors que la proportion de femmes sans enfant atteignait 24% dans les générations nées au milieu des années 50, elle se situe à 18% ou 19% chez les femmes nées en 1970, écrit Mme Girard.

«Ce sont de bonnes nouvelles, commente pour sa part Madeleine Rochon, démographe au ministère de la Santé et des Services sociaux. Pendant un bon bout de temps, tous les facteurs jouaient contre nous. Avec la fécondité qui remonte, ce n'est plus le cas.»

«Ce qui me frappe aussi, poursuit-elle, c'est que ce sont les femmes qui ont connu deux crises économiques qui ont eu le moins d'enfants.»

Impossible d'attribuer toutes ces naissances au système de garderie ou à nos congés de maternité nettement plus généreux qu'ailleurs. Ça ne peut pas nuire, mais c'est loin d'être une preuve parfaite, comme le relève bien Madeleine Rochon. Par exemple, aux États-Unis, les Américaines ont en moyenne deux enfants - et même 2,5 enfants chez les hispanophones - alors que les avantages sociaux et fiscaux y sont nettement moins intéressants que chez nous.

Autre bonne nouvelle: les avortements sont en baisse. On en a compté 26 500 en 2008, 26 900 en 2007 et 28 300 en 2006. Le Québec se situe donc à 30 avortements pour 100 naissances, comparativement à 28 et 27 au Canada et en France en 2005.

Pas tout rose non plus...

Globalement, le portrait démographique du Québec est donc moins sombre que ce qu'on appréhendait il y a quelques années, mais on n'est quand même pas sorti de l'auberge. Songez à 2029: cette année-là, on projette qu'il y aura plus de décès que de naissances.

Songez aussi que, à l'heure actuelle, la moitié de la population du Québec a plus de 41 ans. Combien de centenaires? Environ 1400.

On se marie ou pas? Peu de Québécois font le saut: si les taux des dernières années restent constants, cela signifie que seulement 29% des hommes et 31% des femmes se marient légalement. Par contre, ceux qui osent le font parfois deux fois plutôt qu'une: un mariage sur trois est en fait un remariage pour au moins un des deux conjoints.

De quoi meurt-on et quand?

Trois personnes sur quatre meurent à 65 ans et plus. De quoi meurt la population en général? De tumeurs malignes, surtout, dans le tiers des cas. Suivent bien plus loin les maladies cardiaques (19,8%) et les maladies vasculaires cérébrales (5%).

* * *

LA CROISSANCE EN CHIFFRES

+ 70 400

De janvier 2008 à janvier 2009, la population du Québec est passée de 7 718 400 à 7 788 800 personnes. Le 1er juillet 2009, le Québec comptait 7 828 900 personnes.

+ 40 000

La migration internationale a ajouté 40 000 personnes.

1/4

Dans 20 ans, 25% de la population aura plus de 65 ans.

23,2%

Le Québec représente un peu moins du quart du poids démographique du Canada.

2056

La population de la province devrait augmenter jusqu'en 2056, alors qu'elle atteindra 9,2 millions.

49,5% d'hommes

50,5% de femmes

Source : Le bilan démographique du Québec, édition 2009, Institut de la statistique du Québec ; Statistique Canada, estimations démographiques (septembre 2009).

 

Partager

lapresse.ca vous suggère

  • Immigration jeune et instruite

    National

    Immigration jeune et instruite

    Le Québec a accueilli 45 200 immigrants en 2008, venus principalement de l'Algérie (8,1%), de la France (8%) et du Maroc (7,9%). On parle ici d'une... »

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer