| Commenter Commentaires (298)

L'Autre St-Jean: des appuis et des critiques

La Fête nationale doit être célébrée en français, affirme l'Association... (Archives La Presse)

Agrandir

Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

La Fête nationale doit être célébrée en français, affirme l'Association culturelle Louis-Hébert, commanditaire du spectacle L'Autre St-Jean, qui confirme avoir exigé le retrait de deux formations musicales parce qu'elles chantent en anglais. Cette décision a été vertement critiquée par des artistes et des membres de la communauté anglophone, mais plusieurs organisations souverainistes l'ont appuyée.

«Ce que nous voulons, ce sont des groupes qui chantent en français le jour de la Fête nationale», a affirmé Mathieu Bouthillier, vice-président de l'Association culturelle Louis-Hébert.

Tous les ans, cet organisme composé de bénévoles reçoit des fonds publics pour organiser les festivités de la Saint-Jean dans Rosemont. Cette année, sa direction a décidé de confier la programmation artistique de la fête à l'entreprise C4, qui a invité Malajube, Vincent Vallières, Les Dales Hawerchuck et Marie-Pierre Arthur, mais aussi Lake of Stew et Bloodshot Bill, deux groupes anglophones.

M. Bouthillier dit avoir appris la présence de ces deux derniers groupes mercredi dernier au cours de la conférence de presse qui annonçait le programme. Dès le lendemain, il a sommé le producteur de les en retirer, sans quoi il annulerait sa commandite. Certains militants ont aussi menacé de tenir une manifestation le soir du spectacle.

Une réunion tenue vendredi n'a pas permis de trouver un compromis. Pour M. Bouthillier, c'est donc officiel : les Anglos ne seront pas de la fête. «Pour nous, le dossier est clos», a-t-il affirmé.

Mario Beaulieu, président du Comité de la Fête nationale de Montréal, est également intervenu auprès des producteurs pour faire modifier le programme. Dans les derniers jours, son organisme avait reçu plusieurs plaintes de militants mécontents. Il dit ne pas s'opposer à ce que des artistes anglophones participent aux festivités de la Saint-Jean, à la condition qu'ils se produisent en français.

«Ils sont québécois et on les accepte comme québécois, a-t-il indiqué. On n'a absolument rien contre le fait qu'ils chantent en anglais. Mais la Fête nationale, ça se passe en français.»

Le Mouvement national des Québécois, qui reçoit 3,6 millions de Québec pour financer quelque 750 spectacles à l'occasion de la Fête nationale, a refusé de commenter le cas précis de L'Autre St-Jean. Son porte-parole, Julien Beaudry, affirme toutefois que l'argent versé pour ces spectacles doit avant tout contribuer à la promotion de la langue française.

«On pense que, deux jours par année, on célèbre notre Fête nationale, a-t-il indiqué. Qu'on la célèbre en français, deux jours par année, ce n'est pas trop demander.»

«Honteux»

Mais ces arguments n'ont pas convaincu certains membres de la communauté anglophone. Jack Jedwab, directeur général de l'Association des études canadiennes, affirme que le comportement de ces groupes est «honteux». En agissant ainsi, ils envoient un «message de rejet» à tous les Québécois qui parlent l'anglais.

«Ça stigmatise la communauté anglophone, ça donne l'impression que, pour être québécois, il faut chanter strictement en français, a-t-il dénoncé. J'ose croire que, pour la Fête nationale, on veut inclure toutes les composantes de la société.»

Les artistes déçus

Les artistes qui devaient monter sur scène avec Lake of Stew et Bloodshot Bill sont déçus de la tournure des événements. Dave Ouellet, alias MC Gilles, devait animer la soirée. Ce souverainiste convaincu était emballé à l'idée que des anglophones célèbrent la Saint-Jean aux côtés d'artistes francophones.

«Je trouvais ça le fun qu'un groupe anglophone ait le réflexe, quand on parle de la Fête nationale, de participer le 24 juin plutôt que le 1er juillet», a-t-il déploré.

Même son de cloche du côté du groupe Malajube, dont l'agent n'a pas mâché ses mots. Selon Gourmet Délice, tous les artistes à l'affiche étaient ravis de partager la scène avec des anglophones.

«Les gars de Malajube sont allés jouer en français partout dans le monde, a-t-il souligné. Ils ne comprennent pas pourquoi il y aurait un problème à jouer avec des gens qui sont nés ici. Pourquoi il n'y aurait pas de show en anglais? Je trouve que c'est de l'étroitesse d'esprit.»

 

Partager

lapresse.ca vous suggère

  • Les politiciens marchent sur des oeufs

    National

    Les politiciens marchent sur des oeufs

    L'exclusion de deux groupes anglophones d'un spectacle de la Fête nationale est «triste», affirme la ministre de la Culture, Christine St-Pierre.... »

  • Des débats passionnés

    National

    Des débats passionnés

    Les souverainistes sont loin d'être unanimes à appuyer l'exclusion de deux groupes anglophones d'un spectacle de la Fête nationale. Pendant que les... »

publicité

Commentaires (298)
    • Marco Calliari (que j'adore en passant) monterait sur scène pour chanter en italien, et personne n'en ferait de cas. Même chose si ça serait en arabe, en créole, en inuit ou que sais-je! On prendrait comme raison que ces communautés font partie du québec et qu'ils doivent être représentés à la fête nationale (chose qui fait du sens, j'en convient). Mais oups! Les principaux accusés sont anglophones, là c'est plus la même chose! On se dit non-racistes, pourtant il n'y a pas plus raciste que cette guéguerre ridicule que les québécois mènent contre les anglais, qui font partie du paysage québecois depuis sa fondation, get over it!

      Je crois que je ne fêterai tout simplement pas la St-Jean cette année, j'ai beaucoup trop honte. Je vais me reprendre à la fête du Canada avec mes amis les anglais.

    • Je trouve ça un peu normal d'exiger du Français le 24 juin, surtout si on songe aux commentaires très négatifs faits par la presse anglophone à l'endroit de Mme Louise Harel. On se souviendra que Mme Harel s'est fait reprocher son manque d'Anglais lors du dépôt de sa candidature à la mairie. Les anglophones pourraient faire preuve de bilinguisme eux aussi là. Ça pourrait fonctionner dans les deux sens ce beau principe, non?

    • Je pense que le minimal consiste en ce que les anglophones apprennent comme nous tous les immigrants à parler la langue français,s'ils respectent réellement le peuple Québécois français, et vouloir une place de participation avec du respect, logiquement il faut du respect pour cette magnifique culture que malheureusement risque de disparâitre, ce ne pas plus compliqué que ça, le reste ce ne pas important,avec beaucoup de plaisir j'ai connue la fierté d' être Québécois et de faire partie de un peuple exceptionnel et magnifique. Par contre ,c'est un honte de voir dans cet article des Québécois de souche vouloir ignorer ou nier cette maudite réalité,en tout cas pour moi vive le Québec en français...en premier.

    • Ne permettons pas une intrusion étrangère à notre identité au nom d'un principe d'inclusion sociale.

    • Pourquoi être si fier d'être Québecois de nos jours ? Pourquoi tant tenir à ses racines Françaises lorsque l'on regarde la dite culture Française ? Enlevez vos oeillères et bienvenue dans le 21ème siècle: le multiculturalisme.

    • C'est NOTRE FÊTE. If drink cup you !

    • L'idée d'ouverture ne veut rien dire lorsque une langue comme l'anglais est devenue dans le monde la langue des affaires, de la communication et des transports comprenant le service de haute vitesse qu'est l'internet. L'ouverture à l'égard d'une langue dominante ce n'est pas de l'ouverture.
      En ce qui regarde la chanson populaire au Québec, lorsque des Québécois francophones chantent en anglais afin de percer le -marché mondial- on ne peut que s'interroger envers une société la nôtre qui moins que jamais masque sa propre détestation d'elle même. Pascale Picard chante exclusivement en anglais dans son Pascale Picard band qui croyez vous qu'elle trompe sinon elle même et la nation dont elle est issue.

      Faire un faux scandale sur la suppression de groupes qui chantent en anglais dans le quartier Rosemont francophone et bien ouvert à l'immigration est risible, on ne parle pas ici de fêtes de quartier de la St Jean dans Outremont ou Westmount. Cinquante minutes de chanson en anglais à Rosemont en plein Montréal francophone et en pleine St Jean comment peut t'on trouver cela logique.

      N'oublions pas ceci, l'absence de fête et de festival de la chanson anglophone est le résultat d'une domination culturelle anglo-américaine à ce point écrasante qu'elle se dispense de ce type de tribune. Que dire de plus.

    • Combien y avait-il de souverainistes et de séparatistes lorsque Paul McCartney est venu chanté à Québec l'été dernier et qu'il a chanté quasi toutes ses chansons en anglais. Ce ne devait pas être la gang de caves qui défendent à deux groupes anglophones de chanter pour LA FÊTE NATIONALE DES QUÉBECOIS.
      C'est bien la fête nationale des Québecois qu'on fête le 24 juin, et non la fête nationale des souverainistes ou des séparatistes.
      Ils se sont approprié le drapeau de la Belle Province comme étendard souverainiste et depuis plusieurs années la fête Nationale des Québecois est un prétexte pour ne promouvoir que la souveraineté ou la séparation.
      Comme le mentionnait un prédécesseur, ils sont en train de séparer le Québec en deux clans.......Seigneur, pardonnez leur car ils ne savent se qu'ils font.

    • Je suis Anglophone et suis toujours dégoûté par les "Anglophones" au Québec qui croient que protéger la langue française équivaut l'intolérance. Si les souverainistes n'avaient pas protégé le français, le français serait très menacé. Le monsieur dit que Toronto est une superbe ville multiculturelle avec beaucoup d'ambiance ne vit pas dans la réalité. C'est le Québec qui attire les touristes spécifiquement pour sa culture québécoise et la langue française. Qui va à Toronto pour des raisons touristiques? Multiculturel est synonyme d'un gros vide culturel local dans le cas de Toronto. Si le Québec perd sa culture au détriment du multiculturalisme, c'est fini pour toujours. Les vrais Anglophones (de souche britannique ) ont plus tendence à apprécier cela et comprendre que le français existe ici depuis 400 ans.

    • Allez, ouste, filez à l'anglaise. Attendez votre tour.

    • Tennis 101: Vous trouveriez cela normal que des groupes francophones viennent chanter leur répertoire en français en Irlande, le jour de la Saint-Patrick?


      Je suis irlandaise. Chaque 17 mars- la fete de Saint Patrick- on accueille des musiciens, des artistes, et des touristes de tous les pays du monde. L'année derniere, j'ai eu le plaisir de voir des musiciens espagnols, parmi des autres.

      C'est comme ca qu'on puisse espere devenir un pays plus respectueux et plus moderne.

    • @Dodge
      Vous me semblez un curé de la langue française. C'est votre droit.
      Mais de là à faire la morale à tout le monde et à vouer les anglos aux enfers, il y a une marge.
      Surtout quand vous écrivez dans un français aussi minable. J'ose croire que votre anglais est meilleur...

    • Encore une fois, nous avons d'l'air d'une gang de colons... Sans commentaires...

    • La quantité de musique anglophone que nous consommons à l'année témoigne bien du fait qu'écouter de la musique en anlglais fait partie de notre culture, que cela nous plaise ou non. Bien que certains veuillent se soulager la conscience en écoutant de la musique en français le jour de la st-jean, il n'en deumeure pas moins que c'est hypocrite. Si nous voulons un jour devenir une nation digne de ce nom, il faudrait à tout de moins assumer qui nous sommes réellement. Peut-être ainsi les nouveaux arrivants auraient envie de s'identifier à nous.

    • Bon, semblerait que le comité organisateur de l'évènement, le C4, a remis les choses en ordre et que ces artistes anglophones, jadis inconnus, seront de la fête.

      Finalement, ils auront eut une super publicité et l'appui de grande majorité d'éventuels fans qui ne les connaissent pas encore. D'autres parts, les archéologues de partout dans le monde viendront visiter le Québec pour voir les dinosaures vivants en chair et en os qui se cachaient dans les grottes secrètes de l'édifice de la SSJB. Ce sera très bon pour l'économie. :)

    • @soleil-soleil
      Excellent ouvrage d'Amin Maalouf. J'ai toujours pensé qu'il devrait être obligatoire de le lire au CEGEP. Il aiderait à élargir l'esprit de plusieurs insécures au Québec.

    • Le Chien de garde veut avertir ses promoteurs contre les grands fléaux sociaux qu'ils engendrent, avec leur polémique et leur raison d'être, en tant qu'autre fête des Québécois. Par ailleurs, il faudrait qu'on se pose la question de savoir quel rôle joue cette fête dite « alternative », si ce n'est de dédoubler la signification d'une fête dans le but d'enfoncer dans la gorge du peuple un ramassis idéologique franchement dépassé...

      Le 24 juin, c'est la fête de tous les Québécois et Québécoises, de toutes les origines, de toutes les confessions, de tous les endroits sur la planète et de toutes les langues. Réveillez-vous, un peu! Le Québec s'est ouvert sur le monde et est devenu une courtepointe de la diversité humaine terrestre. Oui, il est vrai que le français est la langue officielle du Québec... oui, il est vrai que le fait français en Amérique doit être célébré... mais cela doit-il se faire au détriment de l'inclusion ? Le Chien de garde et beaucoup d'autres citoyens ne le croient pas ! En fait, le fondateur du mouvement souverainiste aurait probablement eu beaucoup à dire contre l'idée.

      Tous les artistes amoureux du Québec qui veulent se produire en cette journée de fête nationale devraient pouvoir le faire sans distinction quant à la langue qu'ils utilisent pour chanter ailleurs. S'il est vrai qu'il serait plus acceptable qu'ils chantent en français, ce ne l'est absolument pas de les expulser de la programmation d'un spectacle parce qu'ils gagnent leur vie dans la langue de Shakespeare.

      Le Chien de garde croit qu'une approche basée sur le dialogue et le compromis aurait pu être beaucoup plus bénéfique et productive pour tout le monde. Les organisateurs auraient pu proposer aux artistes de chanter une de leurs ?uvres originalement anglaises en français pour l'occasion ou tout simplement de leur proposer de chanter de grands classiques québécois en l'honneur de leurs auteurs et du Québec, en plus de pièces de leur répertoire.

      Le but de cette fête n'est pas d'alimenter la ségrégation linguistique entre les Québécois, qu'on leur ramène trop souvent au visage, mais plutôt de les réunir afin qu'ils puissent célébrer la nation que nous avons bâtie, de l'époque de Jacques Cartier jusqu'à celle de Ping Fan le Chinois venu ici pour trouver un avenir meilleur pour ses enfants... Une nation qui se veut ouverte, accueillante, fière et surtout confiante face à l'avenir parce que nous aurons fait les bons choix de société pour notre bien commun d'aujourd'hui et demain.

      Et cette soi-disant Autre Fête de la Saint-Jean, qui se veut un foyer de division, de même que sa raison d'être, ne font pas partie de ces choix aux yeux du Chien de garde du Québec.

      LE CHIEN DE GARDE DU QUÉBEC

      Venez nous lire sur notre blog à l'adresse suivante: http://chiendegarde.wordpress.com/

    • Il devient de plus en plus insupportable de voir les séparatistes kidnapper la Fêtes de la St-Jean Baptiste. Cette fêtes Nationales est la fête des Québécois. Je suis francophone et Québécois pure laine et je trouve ce comportement absolument honteux. Laissez la fête être fête et gardez vos débats et rêves de souveraineté pour les temps de débats. Prenez une Laurentide et relaxez un peu!

    • "J'ai honte", "la haine envers les anglais", "ça me dégoûte".

      WOW. Vraiment, allez vous renseigner avant de vous l'ouvrir, la Saint-Jean Baptiste a été inventée par Ludger Duvernay en tant que "Fête des Canadiens-Français". Encore une fois en plus gros?

      ST-JEAN = FÊTE DES CANADIENS-FRANÇAIS.

      On ne parle pas de haine içi, on parle de deux groupes pas terribles qui se sont vus refuser un show que qui içi serait allé voir, en passant????

      La Presse et une grosse partie des Montréalais ont tellement peur d'avoir une image de xénophobes qu'ils en sont rendus à se renier eux-même, à se laisser marcher sur les pieds pour être dans la gang. On l'a vu pendant la commission Bouchard-Taylor, ça continue aujourd'hui, et c'est franchement pathétique de vous voir aller.

    • À toutes les fois que des indépendantistes purs et durs se permettent de telles idées rétrogrades et discours d'exclusion, ils nuisent à leur cause et renvoient lentement mais sûrement aux calendes grecques l'échéance d'une éventuelle souveraineté.

    • Bonjour
      J,aimerais dire que l'an dernier Claude Dubois a été traiter comme de la merde
      à la Canadian Radio-cadenas & j'ai pas vu beaucoup de fédés être insulté
      Qu'on invite dont Jim Corcoran lui au moins respecterais le fait qu,une fois par année on chante en français au Québec
      Merci

    • Je suis extrêmement déçue de la société Saint-Jean-Baptiste.... La fête de la Saint-Jean doit se célébrer en FRANÇAIS point ! Les groupes anglophones sont les bienvenus tant qu'ils expriment en FRANÇAIS point !

      Valérie

    • ce n'est pas drole de voir à quel point la manipulation fait par le canada anglais, les canadiens francais qui ignore leur histoire et leur ancetres... je joins ici un peu d'histoire sur la fête qui Selon les Relations et le Journal des Jésuites, cette tradition s'était établie sur les bords du Saint-Laurent dès 1636. ( Le jour de ma fête; ce n'est pas la fête des autres).

      Saint-Jean-Baptiste - Fêtes de la. Célébrations populaires annuelles qui prennent place au Québec et dans les communautés francophones de l'Amérique du nord, le 24 juin, à l'occasion de la fête patronale de saint Jean-Baptiste. Suivant une tradition dont l'origine remonte à l'antiquité, de nombreux peuples, dont les Gaulois, allumaient des feux pour célébrer le solstice d'été. Selon les Relations et le Journal des Jésuites, cette tradition s'était établie sur les bords du Saint-Laurent dès 1636. En 1646, le Journal rapportait que « le 23 juin se fit le feu de la Saint-Jean sur les huit heures et demie du soir... On tira cinq coups de canon et on fit deux ou trois fois la décharge des mousquets ».
      On ne sait trop pourquoi saint Jean-Baptiste en vint à être considéré comme le patron des Canadiens-Ffrançais. Une légende veut que le grand nombre de Canadiens d'origine française portant ce prénom ait incité le journaliste et patriote Ludger Duvernay à donner ce nom à la société nationale des Canadiens-Français qu'il fonda en 1834 sous le nom d'Association Saint-Jean-Baptiste de Montréal (devenue Société en 1914), en lui donnant pour emblèmes la feuille d'érable et le castor. Cette fondation fut soulignée par un banquet le 24 juin 1834 auquel assistaient 60 convives, Irlandais, Américains et Canadiens. Plusieurs d'entre eux se firent les interprètes de chants patriotiques, dont George-Étienne Cartier qui chanta « Ô Canada! mon pays! mes amours! ». Peu à peu, cette fête annuelle prit plus d'ampleur et se propagea dans d'autres localités au Québec, en Acadie (1880) et dans les régions francophones de l'Ontario, de l'Ouest canadien et même des États-Unis.

    • Des anglophones qui VEULENT FÊTER la St-Jean Baptiste avec nous tous: on ne pourrait pas avoir plus aidant à la cause du Québec!! À mes yeux, ça vaut ben plus qu'un Québécois typique, Blanc, francophone, qui fête la St-Jean; parce que ces anglophones «de l'extérieur» ont dû faire beaucoup plus de chemin pour en arriver à cette prise de position, cette acceptation, cet encouragement offert aux Québécois francophones. Malheureusement, ces mêmes Québécois francophones sont trop ignorants et innocents pour recevoir cet encouragement et pour constater cette ouverture d'esprit. Le jour où la St-Jean sera célébrée aussi par les anglophones ET LES IMMIGRANTS, pas juste par les Purs-Laines francophones, ÇA, ça sera le jour où le Québec pourra vraiment être fier de soi-même. Mais il me semble que ce ne soit pas pour tout de suite.

    • La Fête de la St-Jean est une célébration de la culture et du peuple Québecois.

      Festival de musique et de la lange francaise: FrancoFolies de Montréal.

      Interdire deux groupes québecois de participer aux festivités alternatives de la Saint Jean (peu importe la langue dans laquelle ils chantent) est lamentable.

    • Encore une fois de plus, nous sommes confrontés aux doctrines du bilinguisme canadien. En fait, le bilinguisme canadien n'est applicable qu'à ceux qui ne parlent pas l'anglais. Une façon bien subtile d'angliciser tout le paysage francophone.

      La fête de la St-Jean Baptiste est une célébration de la chanson française et du fait français en Amérique. C'est quand même pas difficile à comprendre. En 2009, il y'a des célébrations de la St-Jean dans toute la fédération. À Calgary en Alberta, à Kapuskasing et à Kingstion en Ontario, à Prince Albert en Saskatchewan, à La Broquerie au Manitoba et dans plusieurs autres villes francophones de la fédération. Toutes les activités de ces événements se dérouleront en français par ce que cette fête célebre la langue française chez eux.

      En détournant la Fête Nationale des Québécois pour qu'elle devienne bilingue, ceci permet de rendre bilingue toutes les célébrations de la St-Jean bilingue à travers la fédération. Ceci est inacceptable. L'érosion de la langue française est une réalité partout, même au Québec. Faut-il l'accélérer afin de ne pas froisser des artistes unilingue anglophone qui ne disent même pas «bonjour» aux Québécois chez eux? Qui proteste contre la nature francophone de la St-Jean alors qu'ils n'ont même pas assez de respect de leurs voisins pour ajouter leur savoir-faire musical en chantant en français. La communauté unilingue anglaise nous parle de bilinguisme alors que la nation Québécoise contribue déjà majoritairement au bilinguisme canadien.

      Toute cette polémique est de la pure désinformation qui tente de rendre la nation Québécoise coupable de racisme linguistique alors que seul 4% des «Canadians» maitrisent le français.

      Qui sont les racistes en réalité? Surement pas la nation Québécoise.

      Alors cessez de discriminer le peuple québécois lorsqu'il s'agit de célébrer la langue française.

      Luc Duranleau

    • Aimer une langue c'est d'abord en apprécier l'usage, ses sonorités, ses possibilités, non? Mais nous connaissons tous les raccourcis qui nous font préférer l'anglais dans certaines circonstances de la vie quotidienne. Tellement que l'on en vient à croire qu'il n'existe pas d'équivalent français (ou qu'ils ne sont pas "cool", font "snob")... Ce n'est plus une fête qui y changera quoi que ce soit ... Surtout quand on y célèbre en français le Québec d'un passé lointain (prospère et tranquille).

    • Pourquoi ne pas envoyer Eric Lapointe à Calgary pour la fête du 1er Juillet?

    • A RichardPelin :

      "... tenter de résoudre de graves problèmes de guerres intestinales dans les bidonvilles de Soweto..."

      Tout comme la modestie est une délicate vertu, la langue française est d'un délicat usage.
      Ainsi convient-il de ne pas confondre les guerres INTESTINES avec les affections intestinales.

      Bien cordialement.

    • Bonjour,

      Parlons maintenant de la Fête du Canada et des activités qui se déroulent au Québec et ailleurs.

      Alors que plus de 85% de la population parle français, les programmantions annoncées pour l'événement comprennent les détails suivants. À Québec, plus de 50% de la programmation sera faite en anglais. À Drummondville, 50% de la programmation. À Matane, plus de 50% de la programmation en anglais. À Laval, Zachary viendra chanter les pièces de son nouveau disque en anglais. À Montréal, un spectacle de danse multimédia dont évidemment un contenu majoritairement anglophone. À Sherbrooke, Jonas viendra présenter les pièces de son disque anglais.

      Et ailleurs au Canada. À Calgary, 100%. À Toronto, 100%. À Vancouver, 100%. À Régina, 100%. À Ottawa, 75% de contenu anglophone dont des Québécois qui chantent en anglais.

      Est-ce normal que l'anglais soit la langue dominante au Québec durant la fête du Canada? Qui est xénophobe? Qui est fermé aux autres?

      Certainement pas la nation Québécoise qui laisse agir sans rien dire.

      Cessez de discriminer malicieusement la nation Québécoise. Elle n'a pas de leçons à recevoir de la nation «Canadian» sur l'ouverture sur les autres.

      Luc Duranleau

    • Si les groupes anglophones supposé jouer dans le quartier Louis Hébert lesquesls sont des musiciens nés au Québec s'intéressaient vraiment a la province dans laquelle ils vivent, ils parleraient en francais et chanteraient en francais...Ils auraient pu faire un spectacle avec des chansons en francais...et non et en plus ils ont donné une entrevue en anglais aucun mot de francais...quel respect pour le peuple qui les entourent...c'est curieux moi si je vais vivre au Etats Unis ou a Toronto, je vais apprendre l'anglais parce que c'est la langue de la majorité. En ayant parlé et chanté en francais les deux groupes anglophones auraient ainsi démontré leur respect des Québécois et auraient j'en suis certaine vendus dans un futur rapproché plus de cd meme si leur cd était en anglais...une ou deux chansons en francais sur un album d'anglophones du Québec et une entrevue en francais...Parfois le respect d'un peuple a un autre tient a si peu : respect, bonne maniere et savoir vivre. Il est normal qu'un groupe de musicien vendant de l'Ontario ne parle pas francais mais un groupe de gars qui sont nés ici ca j'appelle ca avoir l'esprit fermé...

    • À tous ceux qui souhaitent l'indépendance du Québec : bonne chance. Vous vous tirez dans le pied avec ce genre d'histoire ; vous vous mettez la communauté anglophone à dos, les immigrants aussi. Ces immigrants, réfugiés politiques qui ont peut-être été victimes de comportements xénophobes dans leurs propres pays, pensez-vous qu'ils vont adhérer à votre cause, pensez-vous qu'ils se sentent compris dans vos plans quand ils entendent parler de vos exclusions sélectives ?

      Lecture recommandée pour le 24 juin : "Les identités meurtrières" d'Amin Maalouf. Et je cite : "Pourquoi faut-il, en cette fin de siècle, que l'affirmation de soi s'accompagne si souvent de la négation d'autrui ? "

    • C'est exactement pourquoi j'ai quitté Montréal en 1977 après avoir vécu là pendant 22 années.
      Si vous voulez une société véritablement incluse alors venez à Toronto et appréciez les centaines de cultures, nourritures et langues du monde. Le Québec est si petit occupé. Vous n'avez aucun futur.

    • @tabgo

      Je suis un Québécois francophone n'ayant été Canadien-français que dans ma tendre enfance mais il y a belle lurette que ces distinctions ont cessé d'être significatives.

      Le Québec "moderne" ne produit pas le pétrole pour faire rouler ses autos (pas d'ici non plus), pas assez de nourriture pour se nourrir durant l'hiver, harnache ses rivières pour exporter l'électricité dont une partie sert à alimenter de très nombreux appareils "modernes" que l'on ne pourrait fabriquer ici et une culture francophone qui n'a plus la force d'attraction pour faire vibrer la majorité de ses jeunes.

      Le Québec continue de changer. Pas d'argent, pas de spectacle. Pas de spectacle pas de fête? Notre "peuple" est déjà disparu. Il ne reste qu'à en écrire l'éloge funèbre. La vie, elle, continue.

    • @lise104

      Le meilleur moyen de défendre notre langue, est de bien l'écrire et de bien la parler.

      Allez, au Grévisse - ça ne vous ferait pas de tort.

    • De toute évidence, le ridicule ne tue pas!!!!!

      Le clivage, malheureusement oui...

    • Peut-être suis-je trop jeune selon certain pour émettre une opinion digne d'être entendu mais ce sujet me tiens à coeur plus que je ne le pensais.
      Mais peu m'importe... Il y a de cela quelques années, nous voulions l'indépendance, nous voulions former un pays à part entière, détaché du Canada. Nous étions tous unis par notre volonté et notre espoir d'un jour meilleur. Le Québec regorgeait de séparatistes et je suis certaine que c'était magnifique de voir tous ces gens qui se battaient pour une même cause, pour notre indépendance. Mais voilà qu'aujourd'hui, les vents ont changés. Ce n'est plus une majorité de citoyens du Québec qui souhaitent se séparer à présent. Les séparatistes ont continuer à faire pression en faisant la promotion de la langue française (qui est très importante, là n'est pas la question) et en s'appropriant la fête nationale du Québec. En agissant de la sorte, ils ont bel et bien réussi à créer une séparation, mais non envers le Canada. En effet, selon moi, c'est entre la population québecoise que la séparation a eu lieu. Au lieu de réunir les gens comme autrefois, l'idée de faire du Québec notre pays à créer des rivières de malentendus et de haine.
      Je suis peut-être trop jeune, je suis peut-être totalement dans le champ mais une chose est sur; Je suis une québecoise pure laine, mi-Hébert, mi-Bouchard, et pourtant, cette année, je ne pourrai jouir pleinement de la fête de la Saint-Jean-Baptiste sans penser à tous mes proches, tous mes amis qui subissent le chantage des fiers défendant d'un pays qui ne verra jamais le jour. Pour moi, le Québec reste mon pays. Pour moi, le Québec coule dans mes veines et je voterais fièrement Oui à un référendum. Seulement, le Québec n'est pas que Moi. Il est aussi tous ces immigrés, qu'ils soient Africains, Asiatiques, Français ou même Anglais. Pour moi, le Québec est un magnifique pays au grand coeur qui accueille les gens de toutes les nations et c'est ce qui lui donne sa couleur et sa culture. Pour moi, le Québec est bien plus qu'un pays, il est ma maison. Mais ces affirmation ne sont peut-être que pour moi, après tout...

    • Il me semble qu'il y aura pas de débat s'il chantaient en italien, wolof ou roumain.

    • Citation reprise de kamilia:
      Si tu vas en Italie pour leur fête tu t'attends a ce que les célébrations seront dans la langue des Italiens...donc si tu viens au Québec, pays en majorité francophone, tu t'attends a ce que les célébrations de ce peuple se passe dans la langue de ce peuple, donc en francais...

      Donc si je vais en Ontario pour fêter la fête Nationale, il devrait y avoir des groupes qui chantent en français !? Il y a bien des Ontario de souche francophone aussi! Soyez logique, si on permet à des artistes de chanter en anglais, dans 10 ans, ça va être quoi!?? 10 artistes qui chantent en anglais et 2 artistes en français !? Ça n'aurait plus aucun sens.
      Félicitations à Montréal, qui a pris l'initiative de conserver la fête de la St-Jean en langue française.

      Je n'ai rien contre les anglophones ni l'anglais, mais il ne faut pas exagérer non plus...

    • Bonjour Monsieur Boisvert,

      J'ai lu votre article paru ce matin dans la Presse, article intitulé "Une fête nationale, hein?" et je dois admettre que je trouve fort déplorable le fait que vous soyez aussi insouciant vis-à-vis la situation présentée, mais aussi vis-à-vis la langue française. Si vous ne comprenez pas l'attitude de ces commanditaires, c'est que vous ne comprenez pas non plus pourquoi ils ont agi de la sorte. Autrement, vous vous moquez éperdument du sort réservé à la langue française au Québec. Vous n'êtes probablement pas au courant de la chose, laissez-moi vous donner les dernières informations : LE FRANÇAIS EST EN DÉCLIN AU QUÉBEC! Il est dans la normalité des choses que le spectacle principal soit entièrement en français? MAIS BIEN SÛR! D'où sortez-vous? Je ne peux pas croire qu'un journaliste tel que vous puisse parler de la sorte en étant sérieux! Nous avons une occasion de fêter et de promouvoir la langue française en cette fête très particulière, la seule fête qui nous permet vraiment de montrer que la langue française existe en Amérique du Nord (parce qu'elle existe que vous le vouliez ou non!) et certains voudraient la promouvoir...en chantant en anglais. Les commanditaires ont bien fait d'agir ainsi, car sinon, qui se serait levé debout? Les commanditaires n'en voulaient pas aux groupes anglophones qui voulaient chanter (et moi non plus d'ailleurs!): ils demandent simplement à ce que le spectacle soit fait en français! En passant, j'accueille à bras ouverts les groupes de musique anglophones, à même titre que les groupes africains, les rappeurs vietnamiens ou les trombonistes finlandais, en autant qu'ils se produisent en FRANÇAIS le 23 et le 24 juin chez moi. Vous trouveriez cela normal que des groupes francophones viennent chanter leur répertoire en français en Irlande, le jour de la Saint-Patrick?

      Ce que vous dites, Monsieur Boisvert n'a tout simplement aucun sens! Vous parlez probablement aux souverainistes purs et durs parce vous avez une dent contre eux (si c'est le cas...c'est votre problème). Aujourd'hui, c'est plutôt ma fibre francophone que vous touchez et en tant que francophone dans un Québec qui ne cesse de s'angliciser, je vous trouve vraiment irresponsable d'écrire de telles choses dans un quotidien. Honte à vous. Peut-être qu'un jour vous réaliserez l'étendue de vos propos et vous vous ouvrirez les yeux lorsque vous finirez votre carrière journalistique... en ANGLAIS!

      Bien à vous!

      Guillaume Desbiens

    • Aujourd'hui j'ai profondément honte. Au lieu d'être fier de nos produits exportables, on se cantonne dans une mentalité pauvre et sans nuance. M. Bouthillier semble souffrir d'une insécurité profonde. Je ne peux pas croire qu'on laisse prendre des décisions qui impliquent l'argent des contribuables à des gens qui manquent aussi visiblement de jugement ou qui sont aveuglé par une émotion qui date d'un vieux rêve. Comment voulez-vous qu'on se présente comme un peuple fier si on se sent menacé le jour où notre drapeau flotte partout sur la province.

    • Sorry dear english people but June 24th, it's a french celebration...
      Désolé gens du Québec qui êtes anglophones, nous n'avons rien contre vous, mais pendant toute l'année vous pouvez faire ce que vous désirez mais PAS LE 24 JUIN . Cette fête est une fête pour tous les francophones du Québec et C'EST EN FRANCAIS UNIQUEMENT que toutes les célébrations doivent avoir lieu pendant cette unique journée de l'année...Votre rêve est peut etre de parvenir a nous éteindre...mais ce jour n'est pas encore arrivé et n'arrivera jamais...Nous nous sommes battus pour conserver notre langue et notre culture et c'est pas aujourd'hui que nous arrêterons...CÉLÉBREZ AVEC NOUS EN FRANCAIS SINON ATTENDEZ LE 1ER JUILLET ...

    • Une rétractation empreinte de sagesse de la part des responsables de l'exclusion des deux groupes anglophones aux fêtes de la Saint-Jean d'un quartier de Montréal serait un geste d'apaisement et de gros bon sens. Le cas échéant, c'est tout le fait francophone de Montréal, généralement basée sur l'échange et la richesse partagée des cultures, qui va être blessé. Je sens que la paranoïa sectaire des québécois dits «pure laine» va pernicieusement nuire à la qualité de vie culturelle de notre Ville. Les forces francophones d'ouverture doivent maintenant se rallier pour dire haut et fort à ces groupuscules «pure laine» de rester calmes et de ranger leurs menaces qui sont devenues leur marque de commerce prédominante, ces derniers temps. Belle nation en perspective, si nous les laissons prendre toute la place !!!

      Toute mon amitié à nos compatriotes anglophones québécois.

      Guy Deschênes
      Fier montréalais francophone

    • C'est trop demander de pourvoir fêter la fête du Québec en français pour une fois par année, je vois des sépultes blanchis qui s'offusques de voir que l'ont veux parler français au Québec, même que présentement plus de 50% des foyers de Montréal les gens ne parlent pas français, allez race de vaincu levez vous et défendez votre langue.

    • Le français est la langue officielle du peuple québécois et tous ceux qui veulent être Québécois sont invités à se joindre au peuple québécois francophone. Dans certains quartiers de Montréal et certains endroits anglophones du Québec, il y a aussi de l'anglais. Rosemont est francophone. Il y a 2% de francophones en Amérique et ceux qui veulent mettre les 2 langues sur le même pied mettent les 2 pieds sur la même langue, le français, et "louisianisent" le Québec.

    • Deux groupes anglophones québécois ne pouvant être des festivités de la fête nationale dans la métropole? Rien de surprenant quand on sait que la Société St-Jean-Baptiste est dans le décor. Pourtant les membres des deux formations sont nés dans la belle province et habitent le Québec. Comme moi d'ailleurs. On sait tous que la très grande majorité des dirigeants de la SSJB, pour ne pas dire la totalité, n'hésite pas à se prononcer haut et fort en faveur de la souveraineté du Québec. Pour l'organisme, un Québécois doit surtout, et entre autres, avoir un nom francophone, ne parler que le français, détester la langue anglaise et haïr les anglocanadiens de tout le pays. Bravo bande d'extrémistes...

    • C'est quoi ça la St-Jean Baptiste,,,,,une fête de séparatiste français, une fête de nationaliste (quand on parle de nation on inclus tout le monde) ou simplement une fête pour chialer... Mon opinion personel, la St-Jean prend une tournure de nation raciste. Moi j'ai des amis "québécois" qui sont anglophones pis je leur ai dit que le 24, et bien rester chez vous, car c'est seulement en français chez moi cette journée donc au pire venez chez moi mais "fermez vos gueules". Franchement...vous savez quoi, la St-Jean n'est pas une fête nationale mais une fête de raciste québécois français. Je sais que c'est une minorité mais c'est la minorité qui fait toujours "chié".

    • Bravo ! Quelle belle image nous donnons au monde... Ça commence à puer l'extrême-droite - seuls les purs sont invités à participer.

    • Mais c'est de la foutaise.... sommes nous encore dans le temps des colons....
      Le québécois n'a pas évolué....
      La ceinture flêché est encore à la mode!!!

      Non, mais là.... je trouve que c'est charrier....

      Les 2 groupes sont de souche québécoise... Bon, il chante en anglais...et puis alors!!! Nous chantions en Latin, il n'y a pas si longtemps que ça dans les églises catholique du Québec.

      Les oeuillères pour les chevaux...je les laisse aux chevaux du vieux-montréal....

      Les humains devraient les enlever... question de voir autre chose que la petite boîte carré de leur cervelle.

    • Ça fait longtemps que la prétendue " fête nationale" a été détournée pour devenir la fête des rêveurs de l'indépendance. Tous ce discours patriotiques larmoyants et nostalgiques d'un supposé éden d'avant les anglais, quand ce n'est pas carrément de l'hostilité pour tout ce qui n'entre pas dans le moule de la pensée magique péquiste, ont fini par dégoûter une bonne partie de la population. Je ne participe plus à cette mascarade depuis belle lurette. On a fait quelques efforts pour intégrer des communautés culturelles et leur faire chanter la Danse à St-Dilon sur des rythmes de Djembés, parce que ça démontre notre ouverture sur le monde et notre désir de prendre place dans le "concert des nations". Mais du monde qui chante en Anglais? Ouache, quel horreur! Peut-être que l'opinion publique vont faire changer d'idée à ceux qui ont pris cette décision honteuse, mais le chat est sorti du sac.

      Alain Gosselin

    • C'est même pas des groupes anglophones qui ont été refusés, ce sont des francophones qui chantent en anglais. Différence. Accepter ça à la Fête Nationale c'est comme envoyer le message " Allez, assimilez-vous"

    • Chers lecteurs, permettez-moi de m'indigner à mon tour. Je suis en colère. J'ai une opinion à faire partager. Je souhaite être entendu dans ma revendication nationaliste. Mon identité a été bafouée et j'aimerais qu'on prenne en considération mon existence. Je suis révolté par cette nouvelle. Je revendique immédiatement des référendums sectoriels et une crise polique à Otawa. Je n'en peux plus d'être envahi. Il nous faut plus de division! Merci.

    • Ça fait longtemps que la prétendue " fête nationale" a été détournée pour devenir la fête des rêveurs de l'indépendance. Tous ces discours patriotiques larmoyants et nostalgiques d'un supposé éden d'avant les anglais, quand ce n'est pas carrément de l'hostilité pour tout ce qui n'entre pas dans le moule de la pensée magique péquiste, ont fini par dégoûter une bonne partie de la population. Je ne participe plus à cette mascarade depuis belle lurette. On a fait quelques efforts pour intégrer des communautés culturelles pour leur faire chanter la Danse à St-Dilon sur des rythmes de Djembés, parce que ça démontre notre ouverture sur le monde et notre désir de prendre place dans le "concert des nations". Mais du monde qui chante en Anglais? Ouache, quelle horreur! L'opinion publique va peut-être amener les responsables à revenir sur cette décision honteuse. On va peut-être voir certains organisateurs inviter des anglos pour montrer qu'ils ne sont pas tous comme ça. Le geste aurait été plus convaincant s'ils l'avaient fait avant. Le chat est sorti du sac.

      Alain Goselin

    • Ça rejoint la sorti de Mr Curzi du PQ, a propos de Mc cartney.
      ça fait peur,de savoir que des gens qui pensent ainsi puissent prendre la destinée d'un Quebec souverain.

    • A lire les commentaires de certains, je me demande vraiment pourquoi vous vous acharnez à demeurer au Québec. Si le fait de vivre en francais ne vous intéresse plus, pourquoi ne pas aller vivre ailleurs. Si la culture de la majorité des Québécois vous pue au nez, libre a vous de partir... Vous pourrez alors vivre en anglais seulement! Meme plus besoin de perdre son temps sur des forums de commentaire francophone.

      Plusieurs semblent ne pas comprendre le besoin fondamental d'avoir une identité. Sans identité, tout devient vide de sens. Le plaisir de voyager est de découvrir des cultures uniques, avec des langues spécifiques au pays visité. Le jour ou les Japonais, les Russes, les Chinois, les Espagnols et autres parleront anglais et vivront tous de la meme maniere, quel sera l'intéret de voyage, outre le climat?

      A lire les commentaires, on voit aussi que plusieurs ne sont jamais sorti de l'ile de Montreal. En se promenant un peu dans le Québec, vous verrez que le Québec n'est pas bilingue! Les oreilles ne sillent quand j'entends du monde prétendre que le Québec est bilingue... un rafraichissement de vos cours d'histoire ne serait pas accessoire...

      En conclusion, la raison pour laquelle les vins francais sont si reconnus, c'est qu'ils ont des particularités propres.... un Bordeau n'est pas un Beaujelais. Le jour ou un Bordeau goutera le vin californien, je m'acheterai un bon 4 litres de vin de table. N'attendez pas que l'on devienne un 4 litres de vin de dépanneur, protégeons au minimum notre identité afin que l'on puisse encore apprécier le cépage QUÉBECOIS FRANCOPHONE.

    • fredre

      "14 juin 2009
      12h49
      Une journée. Une seule journée dans l'année où on s'accorde le droit d'être fier de parler français en amérique? Je pensais que c'était la francophonie qu'on célébrait le 24? C'est pas un peu de la provocation de venir chanter en anglais ce jour là? Attendez-donc 7 jours, vous allez l'avoir votre grand messe du bilinguisme canadian"

      *********************

      La Fête dite Nationale est sensée selon la Loi être la Fête de tous les québécois quelques soient leur origine. Mais si je comprends bien ce que tu nous dit, en fait il s'agirait d'une fête ethnique et exclusive réservée aux seuls descendants des colonisateurs français ou qui parlent la langue des colonisateurs français ou encore qui font partis de la secte séparatiste!

      On se doutait bien qu'il s'agissait de cela mais là ça devient très apparent!

      Je vais donc continuer à m'abstenir de participer à cette fête sectaire et où je suis pas le bienvenu puisque je ne suis pas séparatiste et que ma lignée n'est pas suffisamment pure ( anglos et italiens) pour satisfaire les exigences de l'ethno nationalisme triomphant qui écrase et veut tuer ce qui a toujours été la force du québec depuis le début de son existence: le multiculturalisme et et le multi linguisme!

      Bonne fête tribale le 24 juin!


    • De toute façon depuis quelque années la fete fédéraliste du premier juillet a tendance a débuter de plus en plus tot

      On en est rendu a débuter les festivités du premier juillet le 24 juin a midi.

      Cependant dans ce cas la SSJB exagere pas mal fort .

      Ils sont quand meme bien ce groupe de vouloir participer a notre fete nationale.

      Je voit pas pourquoi on devrait pas leur permettre d'y participer

      La SSJB me décoit .

      La musique et la fête ne devrait pas exclure ceux qui chante dans d'autre langue .
      Il ne faut pas être plus catholique que le pape comme le dit l'expression connue.

      Apres tout ce groupe n'est pas responsable des querelles linguistiques.

      Ils faut qu'il y en ait pour tous et c'est certainement un goupe de chanteur qui désire participer a cette fete pour nous faire apprécier leur musique et dans cette optique ils sont bienvenue .

      Que voulez vous leur musique est en Anglais ,d'autre en Espagnol ,d'autre en Italien .
      La SSJB est pas mal cheap dans cette affaire .


    • Quelqu'un peut m'expliquer où est la différence entre ces deux groupes chantant en anglais dans un show de la St-Jean en marge de celui du Parc Maisonneuve et par exemple un Marco Calliari chantant en italien au GROS spectacle du Parc Maisonneuve ?



    • Il faudrait une fois pour toute que la société québécoise se branche: est-ce la fête de la francophonie québécoise que l'on célèbre le 24 juin ou celle de la nation québécoise? La nation québécoise est francophone et doit le rester. Toutefois, cette société francophone est aussi formée d'une grande diversité culturelle. Les Anglos sont au Québec depuis 250 ans. Ils sont membres à part entière de la société québécoise. Ils ont eux aussi le droit de s'exprimer le 24 juin. À condition, bien entendu que l'on célèbre la nation québécoise et non pas uniquement la francophonie québécoise... La Saint-Jean doit se dérouler en français dit-on. Deux groupes anglos sur une dizaine d'autres francophones... Un show à 95% francophones n'est plus un show francophone? Ben voyons!

    • C'est la fête des canadiens français. Je trouve que c'est une bonne raison pour qu'on y chante en français seulement. Si au moins les groupes en questions avaient fait l'effort de chanter quelques morceaux dans la langue de molière, ça aurait fait du sens. Là, c'est juste ridicule. Un jour par année... C'est comme les groupes qui ne chantent pas en français au francofolies. C'est absurde. Peu importe les origines des artistes, le minimum c'est de jouer en français ce jour là ou au moins d'essayer. Quand même!

    • Si tu vas en Italie pour leur fête tu t'attends a ce que les célébrations seront dans la langue des Italiens...donc si tu viens au Québec, pays en majorité francophone, tu t'attends a ce que les célébrations de ce peuple se passe dans la langue de ce peuple, donc en francais...Cessez de vous offusquer, on n'empeche personne qui vit ici de venir célébrer avec nous, de marcher et prendre part au défilé, de tenir un drapeau, d'assister et de participer au spectacle...ce qu'on demande par respect pour les Québecois et leur ancêtres en majorité francophones c'est de le faire en francais...Donc que vous soyez Haitiens, Russes, Anglais, Italiens vous etes tous les bienvenus mais si vous voulez célébrez et monter sur scene faites ce qu'il faut pour etre respectueux de la langue de la majorité dont c'est la fete...chantez et exprimez vous en francais le 24 juin. C'est tout...Est ce tellement demandé a tous ceux qui sont neo québécois et dont le francais n'est pas la langue premiere...C'est juste une question de gros bon sens, de respect, de courtoisie rien de plus...le 25 et tous les autres jours...vous ferez ce que vous voudrez...affirmer vous en anglais si vous le désirez pour affirmer votre différence et votre unicité mais attendez a la fete du Canada le 1er juillet ou le 25 juin.

    • Eh bien, un grand merci à tous ceux et celles qui m'ont insulté et qualifié de toutes sortes d'épithètes.
      Typiquement colonisée cette réaction de s'en prendre à la personne quand on n'est pas d'accord avec ses idées. C'est cela le Québec que vous voulez? Alors gardez-le j'en ai rien à cirer.
      Sachez cependant que je continue à penser ce que j'ai écrit, je persiste et signe comme disait Jacques Brel (mais c'est un francophone, donc vous risquez de ne pas le connaitre).
      Je sais depuis longtemps que notre peuple va disparaitre par manque de courage. Vous ne m'avez que confirmé que cela va se produire encore plus rapidement que je ne l'aurais cru.
      Un ami à moi me disait récemment que le Québec ne devrait pas se séparer du Canada mais de Montréal, source de la prostitution linguistique et de la macédoine non-francophone qui perpétue l'ignoble multiculturalisme de PET.
      Bon sang, ce mec a peut-être raison.
      Continuez de croire que tout le monde il est beau tout le monde il est gentil. Vous allez disparaitre de toute manière.
      Et pour les prochaines insultes, soyez originaux, n'utilisez pas les mêmes que ceux et celles ont utilisées jusqu'à maintenant.
      Et en anglais je vous prie, puisque cela semble être la langue qui vous tient tant à coeur.
      Au plaisir,

    • L'esprit est comme un parachute ça fonctionne quand c'est ouvert!!!

    • Je n'ai aucun problème avec le fait que des groupes anglophones, africains, britanniques participent à la Fête Nationale mais cela doit se faire en français sinon on cautionne le fait que le Québec soit bilingue. Que lors de spectacles il y aient des artistes qui chantent dans différentes langues, c'est parfait et merveilleux mais la Fête Nationale doit souligner la spécificité du Québec: le français. Ce n'est ni étroit, ni raciste, c'est simplement l'affirmation nationale du caractère français du Québec. Vouloir teinter cette célébration de nuances xénophobes et racistes parce qu'on la veut en français, c'est l'intolérance à l'envers, c'est l'intolérance exercée par les autres cultures envers la culture nationale du Québec. Jamais le Québec n'a exclus de groupes espagnols, britanniques, africains etc de spectacles culturels. Mais la Fête Nationale est une manifestation du caractère français du Québec et n'oublions pas que les intolérants ce sont parfois ceux qui essaient de jouer aux victimes. Vive le Québec ouvert mais aussi français. Bonne célébration

    • Ça fait des années que je reçoit des quolibets parce qu'à la Saint-Jean, je met mes haut-parleurs sur ma galerie et fait jouer à tue-tête : Voivod, Men Without Hats, Stills, Mahogany Rush, etc... Des gens né au Québec, tous comme les groupes, qui ont un son distinct et propre à nous. La communauté anglophone (je devrais écrire les communautés parce la différence entre la rurale et l'urbaine est plus flagrante, je trouve, que pour les francophones) s'est développé une culture qui est propre a elle. C'est probablement la culture anglo-saxonne la plus distincte de toutes l'Amérique du Nord, quand c'est comparé au géant américain et aux pieds d'argiles culturels du reste du Canada. L'endroit où a lieu l'Autre Québec est en plein milieu du Mile-End, il y a plus d'anglophone que de francophone qui vivent dans le voisinage immédiat. Cette décision relève de la chasse aux sorcières et surtout d'un mode de pensée défensif qui ne sait pas où agir pour faire des actes de protections.
      Je vois que les moutons prennent toujours le dessus au Québec.
      On fait une fête nationale, mais de quel nation parlons-nous? État-nation, ce qui signifie inclure tous les gens du territoire, ou peuple nation qui n'inclut que les francophones. Du moment qu'on a essayé d'intégrer les communautés culturelles, on agit en fonction du territoire, alors là, il est OBLIGATOIRE ET IMPÉRATIF d'inclure les anglophones du dit espace.
      Sylvain Lafrenière

    • Comique. C'est l'équivalent du débat sur la couleur de la margarine. En plus «sanguin» bien sûr mais bon ... Je ne comprends toujours pas. Les organisateurs sont placés devant un choix concernant le financement de leur fête, et décident de plier face aux exigences de certains commanditaires. Je déplore que, même dans le cas de la Fête nationale, l'argent décide de ce qui est fait mais on n'en est quand même pas à une fois près ...

    • Saint-Jean-Baptiste est-elle la fête nationale ou la célébration de l'enfermement sur soi-même (pout évoquer des mots de quelqu'un plus connu que moi)? C'est triste. Encore une fois, les ayatollahs vont définir Québec. La culture est beaucoup trop importante pour la leur laisser.

    • @pacolibre

      En passant, pacolibre, j'arrive justement de Saskatoon. J'y ai passé 3 mois et ce fut fascinant lorsque tu t'ouvres! Les gens sonts très accueillant (oui, il y a des Red Necks, mais pas plus qu'au Québec ou ailleurs), j'y ai rencontrer et parler le français avec beaucoup de personnes qui le parlais ou voulais le pratiquer, et tu dois savoir qu'il y a une communauté fransaskoise qui travaille trés froide à préserver la langue français et créer des activités framcophones, pendant que et malgré le fait que certains québecois écoeur les anglais avec leurs discrimination. Peût-être ce fut ton approche qui manquait lors de ton passage, mais je peu te garantir que, ayant véçu dans les 4 coins du pays, que la langue et bien là, malgré les difficultés et résistance que peut créer les séparatistes. Moi, je suis solidaire avec tous les francophones (et il y en a bien plus que tu ne le sais hors québec, je te le garantie) et les anglophones, car je veux vivre et épanouir ma langue. Le monde s'en porterais mien si c'était ainsi pour tous au Québec.

      Je t'invite à aller voir comment les acadiens fête ça eux. C'est beau à voir. Là tu peux apporter ton drapeau canadien et même des autres provinces et tu seras bien accueillie. Je te mets au défie d'aller au parc Maisonneuve avec ton drapeau québecois et canadien le soir de la St-Jean. Bonne chance! ;-)

      NB. Merci P.G.

    • Le St-Jean c'est d'abord l'ancienne fête des canadiens-FRANÇAIS. Avec le temps c'est devenu la fête des Québécois mais avant-tout de la culture québécoise. Or le Québec est, contrairement au Canada, officiellement francophone et non pas bilingue. Donc à la St-Jean on fête la nation québécoise son fait français et sa culture. La St-Jean a TOUJOURS été une fête en français (même avant l'existence des méchants souverainistes responsables de tous les maux de la planète). Les anglophones sont les bienvenue mais la fête est en français. C'est une célébration du fait français en Amérique, de la culture québécoise francophone (à cause des origine: de cette fête: pour les francophone catholique je vous le rappel )et non pas une fête de la citoyenneté québécoise (comme certains fédéralistes semblent l'affirmer ici, surtout que cette citoyenneté n'existe même pas grâce à eux en plus!!).

      Il y a beaucoup de groupes anglophones dans les célébrations du 4 juillet en France ? Il y a surement aussi beaucoup de groupes espagnols aux célébrations du 14 juillet aux États-Unis, non? Une fête nationale, dans tous les pays du monde, se fête généralement dans sa langue et le Québec n'est pas une nation bilingue contrairement au Canada. Si beaucoup de Québécois sont aussi tatillons sur ce point c'est à cause de leur statut minoritaire.

      Pour les fédéralistes frustrés, je vous rappel que ces problèmes proviennent du "non-règlement" de la question nationale et du fait que contrairement aux souverainistes qui proposent une solution (bien que radicale), vous avez abandonnés toute options de règlements et vous vous êtes assis sur un statu quo malsains (selon vos propres études et commissions faites par vos propres intellectuels) juste parce que vous êtes trop paresseux ou peureux pour régler le problème. À ce moment là, arrêtez de pleurnicher, vous n'avez que vous seuls a blâmer!

    • Juste une question d'argent me semble-t-il. Des festivités comme celles-là coûtent cher et les commanditaires ne se bousculent pas aux portes pour donner leur appui financier. Tout le monde est libre de célébrer la Fête nationale à sa façon et dans la langue de son choix. Mais combien fêteraient si rien n'était organisé?

    • "Rien que de très sensé dans tout cela.
      Les Palestiniens invitent-ils des Juifs à leur fête nationale?
      Les Juifs invitent-ils des Allemands à leur fête nationale?
      Les Irlandais invitent-ils des Anglais à leur fête nationale?
      Etc., etc."

      Les Québécois invitent-ils des Québécois à la fête nationale du Québec ?

      J'ose espérer que oui, peu importe leur origine, leur couleur de peau, leur idéologie politique ou leur langue parlée au quotidien.

      C'est pas écrit dans la Loi que cette fête ne s'adresse qu'aux ultra-nationalistes unilingues francophones.
      Du moins, pas encore. (Heureusement!)

    • Pauvres Quebecois... peuple avec des complexes d'inferiorite...je vis en Alberta depuis l'automne dernier et laissez-moi vous dire qu'ici j'ai enfin la sainte paix de vous autres... Le Quebec ici est vu ni pire ni mieux qu'ailleurs au Canada.

      Il n'y a pas personne qui hait les quebecois ici, plutot le contraire. Les gens sont extrement polis et a mon arrivee tout le monde voulait que je leur parle en francais, mais pas parce qu'ils sont obssédés d'une facon bizarre et fermee avec cette langue et culture simplement parce que, comme n'importe quelle langue ils aiment l'entendre. Il la trouve 'exotique' et 'jolie'. Ils sont cependant loin de s'imaginer la facon de penser des Quebecois. Plus est, si vous parlez contre les quebecois et le francais ici, les gens vont etre inconfortables. Quand on parle n'importe quelle langue ici, personne ne réclame que ca se passe 'en anglais'. Ce sera absurde de dire une telle chose. Et pourtant 1 personne sur dix ici est d'orgine chinoise. Donc on l'entend partout. Et les gens des philippines aussi sont tres nombreux a parler leur langue. Les Quebecois qui habitent ici le font de facon normale aussi. Quand on parle aux gens ici la facon dont les quebecois sont obsedés avec leur langue et culture, au detriment des autres langues et en particulier le rejet et la peur de l'anglais et la facon dont les quebecois separatistes font des lavages de cerveaux sur la culture quebecoise et le 'le Canada' (autre lieu lointain...) aux enfants des leur naissance et immigrants qui pour etre acceptés, en plus doivent parler francais avec l'accent quebecois et ne jamais parler une autre langue avec une quebecois au quebec, ils trouvent ca etrange, meme s'ils sont tous d'accord pour la protection du francais car ceci est la premiere raison qu'ils citent pour ce comportement etrange, qui est vu comme normal au quebec et qui plus est, comme facon normale de penser de tous les Quebecois, surtout ceux qui ont l'accent quebecois comme moi.

    • Non, y'a pas de pauvres victimes, juste des gens déçus de pas pouvoir participer à un événement parce qu'ils chantent pas en français. Après on chialera que les anglophones se montrent juste la face le premier Juillet et on se fera dire "les anglais nous aiment pas, ils veulent rien savoir de nous autres, alors séparons nous!"

      D'accord, on vous traitera pas de racistes, alors est-ce que "minables" ferait plus votre affaire?

    • d'abord je m'excuse pour les accents, je ne les ai pas sur mon clavier. Ce que m'etonne ici , c'est le fait on peut tout dire ca. En flandre t'es accuse d'etre nazi, raciste,...
      Je comprends tres bien les Quebecois francophone car en Belgique il y un probleme pareil. Mais a l'autre cote, vous souhaitez tous Kovalev, Koivu, Kostytsyn, .... Est-ce qu'il parlent le francais? Si t'as vraiement la fierte il faut exiger que les joueurs parlent le francais aussi. Moi personnellement je n'ai aucun probleme de regarder la fete en francais, j'aime bien l'accent quebecois ;-)

      Mais comme ici , a la fete de la flandre on ne chante jamais le francais non plus.

      Et moi je suis tres heureux que les Penguoins ont gange! A peu pres tout des Quebecois ;-)))

    • Je suis choqué ! On interdit de chanter les anglos ?? Dans le meme ordre d'idée, pourquoi pas interdire les négros, les non-hétéro et les non-catho. ??? Franchement, tout comme la peau, le sexe et la religion, on ne choisi pas notre langue maternelle ! Cessons d'agir en attardés mentaux et apprenons a vivre ensemble ! Ca suffit la discrimination, bordel.

    • Je suis allée en Corse il y a quelques semaines... Voilà un peuple qui n'a pas peur de se soulever pour défendre sa culture, son île et son identité. Ils ont réussi à garder leur "île de beauté" presque intacte. Ils sont fiers et refusent d'être assimilés, achetés. Je les ai trouvés pourtant vraiment très accueillants, souriants et ouverts. Peut-être que c'était parce que j'arrivais moi-même avec l'envie de les connaître et de m'imprégner de leur façon de vivre ; sans juger, intéressée.
      Ils aiment les touristes. Mais si tu veux t'établir là-bas, ils voudront que ce soit dans le respect total de leur mode de vie. Et vous savez quoi ? Je ne trouve pas ça raciste. Etre protecteur de ce que l'on est et d'où l'on vient, moi, je trouve ça beau et grand.

      Je ne pense pas, cependant, que l'on doivent interdire un groupe anglophone à la Saint-Jean. Mais leur demander de faire au moins une chanson en français durant leur présence sur scène, pourquoi pas ? Tout comme j'accepterais qu'un groupe francophone fasse une chanson en anglais.

      Ce que je regrette le plus, c'est la réaction des gens, prêts à s'auto-flageller et à se traiter de racistes. Félix Leclerc disait:
      "Je suis seul de mon équipage :
      Les gens d'ici sont peu violents.
      Parce qu'ils ont viande sous la dent
      Et ventre plein n'a pas de rage."

      Au fond, nous n'avons besoin de personne pour nous détruire. Que l'on viennent nous dire qu'on nous aime avant un référendum manipulé de toute pièce par les libéraux, et on se sent coupable d'avoir voulu être indépendants. Que l'on nous traite de xénophobes et on s'écrase pour ne pas déplaire. Nous sommes "petits" au Québec ? Peut-être. Mais grâce au libéraux, 56 OOO immigrants ont voté en 1995 alors qu'ils n'avaient pas le droit de vote. L' écart entre le oui et le non, au final, fut de 54 288 voix. Ca, c'est un acte "petit" pour un Canada qui se veut grand.

      En passant, j'habite en France depuis un an et je vous le jure : Sarkozy est loin d'être un exemple d'ouverture...

      @ sebquebec1, qui disait demandait "Quand allons-nous fermer la trappe à ces 'extrémistes' francophone de l'ancienne garde?", je réponds : Ne t'inquiète pas, c'est presque fait.

      @ nmarier, qui avouait :"Voilà un exemple pourquoi, étant un fédéraliste francophone bilingue, je ne me suis jamais reconnu dans la St-Jean. ". Merci. Ton commentaire démontre bien la réalité : qu'on le veuille ou non, la St-jean rejoint les indépendantistes, en grande majorité, de toutes origines culturelles que ce soit. Même si on affirme que c'est la fête de tous les québécois, c'est faux de penser que tous les québécois s'identifient à cette fête. Les fédéralistes et une grande majorité d'anglophones, entre autres, n'assistent pas aux célébrations. Est-ce que cela changerait s'il y avait des groupes anglophones ? J'en doute. Alors pourquoi toute cette polémique, si ce n'est que pour culpabiliser encore davantage ceux qui aspirent à faire du Québec, un jour, un pays ?

    • Légaliser le Racisme 2 jours par année au Québec? Non merci. Welcome, tous les Québécois, vivant aux Québec, dont toutes langues originales sont autres que le Franglais Québécois. C'est ça le Québec 2009.
      Que les Péquistes Séparatistes nous fichent la paix, Je dois l'avouer, je commence à être gêné d'être d'origine Française.
      Quant à la Fête Nationale, je vais tout simplement m'abstenir de fêter cette fête devenue Racistes par la SSJB et le PQ.
      Honte à ces groupes divisifs.

    • Tout ce que je lis ici me convainc une fois de plus que le seul nationalisme qui soit objectif et valable est le nationalisme civique, c'est-à-dire lié au territoire, d'où le concept de nationalité. Toute autre forme mène invariablement à l'exclusion de "l'Autre", quel qu'il soit. Ainsi, pour la SSJB et ses disciples, tous ceux qui ne sont pas blancs, francophones et catholiques de "souche" ne sont et ne pourront jamais être des "Québécois". Cette vision nombriliste qui amène les "purs" à traiter ceux qui ne veulent pas de l'indépendance de peureux traduit plutôt, et de façon assez éloquente à défaut d'être élégante, la peur qu'ils éprouvent eux-même face à "l'Étranger".
      J'ai appris très tôt dans ma vie que pour comprendre ma langue, il fallait que j'en connaisse un seconde, pour comprendre ma culture, je devais voyager au-delà des frontières du Québec et du Canada. À la lecture des textes des "purs laines", j'ai souvent l'impression qu'ils ne connaissent ni autre langue, ni autre culture. L'ignorance mène à la peur, la peur à la haine... C'est d'une grande tristesse... Mon Québec à moi est ouvert sur le monde, pas replié sur lui-même!

    • Il y a beaucoup de mérite de faire une fête entièrement francophone dans notre Canada majoritairement anglophone, c'était à l'origine le but de la fête de la Saint-Jean. Cette célébration de notre belle langue était fêtée par tous les francophones du Canada. Cette fête avait pour but de promouvoir notre langue partout au Canada. Par contre, depuis l'arrivée de la nation québécoise, elle est devenue une fête culturelle et régionale du Québec. En s'appropriant de cette fête, le Québec doit vivre avec les conséquences. Par exemple, les anglophones font parties du territoire et de l'histoire du Québec, alors elle peut faire partie de cette fête nationale. Si nous avions garder l'idée que la fête serait une fête francophone pour tous les francophones au Canada, étant inclusif et non exclusif, cette fête serait seulement en français.


    • @henripoincare

      Vous mélangez les choses mon ami. Merry Christmas, ça s'applique aux Catholiques. Ça ne sert pas à grand chose d'offrir ce souhait à des juifs ou des musulmans. Le Happy Holidays s'applique à tout le monde tout comme la fête nationale. Inventez-vous une fête seulement pour les "purs laines tricotés serrés" et vous pourrez souhaiter "vive le Québec libre" aux conquis qui sévissent encore. Les autres sont passés à autres choses il y a longtemps.

    • Tout ceci est le reflet de la société Québécoise, régit par des gens qui ont peur de leurs ombres et considère le Québec à ce point insignifiant qu'il devrait s'isoler dans une seule langue alors que nous sommes avant d'être des Québécois, des Canadiens et avant d'être Canadiens des Nord Américain. La langue Nord-Américaine est celle de l'anglais, je crois que la fête de la Saint-Jean est la fête de tous les Québécois, les anglophones y compris et en ce sens il ne serait justice que les représenter en proportion dans le spectacle National.

    • @la_maquisarde

      Nous sommes tous de la même "RACE": la RACE HUMAINE!
      Vous pourriez manifester votre fierté et votre souci de la langue de française en apprenant à bien la communiquer à l'écrit... Vous mettez le français pas mal plus en danger que ces deux excellents groupes anglophones et QUÉBÉCOIS.

    • Les talibans de l'indépendance se sont appropriés de façon malhonnête la fête du 24 juin. Peu importe ce qu'ils en disent , celle-ci appartient à TOUS les québécois et ce peu importe la couleur, peu importe la langue.

    • Au Québec c'est en français que cela se passe. Surtout la fête La St-Jean.
      Va t-on finir par régler cela une fois pour toute?

    • Je suis souverainiste et cette exclusion me pue au nez. Si c'est un pays avec un mentalité "à la carte" qu'on veut faire, je débarque.

    • bien j'espère que la subvention leur sera repris parce que je crois qui a pas juste les franco qui paye leur impôt et leur tâxe ou que les groupe (malajube,dale etc) cancelle leur presence en signe de protestation.je viens d'entendre un des organisateur a rdi a 7 heure ce matin le gars est pas capable de faire une phrase qui tiens debout et même pas capable de nous dire le nombre de plainte recu et pour ceux qui pense que dans l'ouest il nous aime pas bien tes jamais sortie de chez vous va faire un tour a kelowna,vancouver et banf ils en ?%$* que tu parle francais va vers le mid ouest americain il vont rire de toi et la culture nos box-office ces les boys mechant classique et le seul plat qu'on a exporter ces la poutine on produit 10 humoriste par année pis il nous parle tous de relation couple mechante culture.

    • Au Québec, on s'accommode de tout sauf de l'indentité francophone québécoise.
      L'intolérance et le racisme, nous les subissons. Laissez-nous donc fêter en paix!

    • Dire qu'on fête aussi la Saint-Jean au Portugal...

    • Parlons-en du 1er juillet. Le Québec reçoit cette année LES TROIS QUARTS des 6,8 millions de dollars alloués par Patrimoine Canada. D'après ce que j'ai pu comprendre, une fois les autres commanditaires comptabilisés, ce chiffre atteint 85 %. À quand le prochain scandale des commandites ?

      De plus, la poignée de députés conservateurs québécois a voté contre le projet de loi qui aurait soumis les entreprises de juridiction fédérale à la loi 101. Quoi de plus normal ?

      Enfin, soulignons que le budget pour la fête du Canada a TRIPLÉ à Québec l'année du 400e. Éc?urant.

    • Je suis enseignant dans une école anglophone à Montréal et lorsque je demande aux jeunes qu'est-ce qu'ils sont (en tant que nationalité ou autres), ils me répondent qu'ils sont québécois. Ils se disent Québécois même avant de se dire Italiens. Alors la St-Jean, est-ce une fête de la culture franco-québécoise ou est-ce une fête de la province du Québec?

      Si c'est la fête de la culture franco-québécoise, je pose la question, pourquoi est-ce qu'on a un congé ferrier cette journée là? Le gouvernement ne peut se donner un droit de donner un congé aux francopones pour se fêter, sinon qu'est-ce qui arrive aux Anglophones, aux Juifs, aux Irlandais, aux Italiens, etc.

      Si c'est une fête de la province du Québec, pourquoi se limiter à la culture francophone du Québec? En passant - la population du Québec est autour de 7,5 millions d'habitants et ils ne sont pas tous francophones. On compte un bon nombre (je pense près du million en Anglophone et un autre en Alophone je crois, mais je n'ai pas toutes les statistiques), donc pourquoi rejeter près du 1/4 de la population?

      Les Anglophones sont aussi Québécois que les Francophones d'ici. Ils sont tous fiers d'être Québécois aussi! Alors je trouve vraiment fâchant de voir des Québécois bornés qui sont fâchés du fait qu'on les traitent de xénophobes ou de sectaristes ou de racistes, car ces gens là le sont vraiment. Peut-être qu'ils ont juste peur de la vérité? Je ne sais pas.

      En passant, accepter les Anglophones ne veut pas dire qu'on arrête d'être Québécois (comme un autre a dit). Ça ne veut pas dire qu'on va arrêter de parler le français d'ici 50 ans ou même d'ici 100 ans et ça ne veut pas dire non plus qu'on va arrêter de célébrer la St-Jean. (Une autre paranthèse - c'est grâce aux Anglais que la culture franco-nord-américaine ait pu survivre. Les Britaniques ont permis à la Nouvelle-France de garder ces coutûmes, sa religion, ses écoles et sa langue lorsqu'ils ont pris possession de la colonie que les Français ont abandonné voire donner aux Anglais). Ça veut juste dire qu'on devrait élargir la définition du terme Québécois et j'en suis sur que la province et la population en sortira plus fort.

      Et oui, malheureusement (pour vous séparatistes) le mouvement de l'indépendance du Québec ne bat pas de son plein coeur... peut-être que la raison a pris plus de place que la passion - ce n'est pas une mauvaise chose...

      (Une dernière paranthèse - Il y a beaucoup de gens qui veulent se séparer du Canada pour des raisons culturelles, taxes etc. Juste pour que vous sachiez, mise à part cette année, le Québéc a toujours reçu plus d'argent d'Ottawa en périquation que la majorité des autres provinces et le gouvernement fédéral subventionne énormément la culture québécoise avec des bourses et des subventions pour les musiciens, les compagnies de théâtres, les films et les troupes de danses, alors si vous vouliez vous séparer en pensant que la culture pourra s'épanouïr davantage, répondez-moi une question: Comment? - Et aussi - la Culture Québécoise grandit, se définit et se forme sous le "régime" canadien, qu'est-ce que l'indépendance va donner de plus?)

      merci
      JB

    • @gilblais

      Sotez un peu du Québec et vous verrez une culture canadienne vibrante et dynamique dans les maritimes, en Ontario, dans les Prairies, dans le Nord et en Colombie Britannique. Dire que sans le Québec, le Canada culturel n'existerait pas est une preuve de mépris et de chauvinisme envers vos compatriotes et un manque de respect envers tous nos artistes Canadiens. Les artistes Québécois ont certainement un rôle très important à jouer dans la culture Canadienne, mais ne dénigrons pas ceux des autres provinces quand même!

    • @ montrealenfrancais

      CHOM passe de la musique en anglais seulement avec des émissions animée en anglais seulement et des pubs en anglais seulement. C'est une radio anglophone, duh.

      CKOI passe de la musique francophone à 40%, avec de l'animation en français et des pubs en français et le reste... juste de l'anglais. Tu penses que le franco typique est plus ouvert sur le monde que l'anglais typique?

      Réveille, si les radios francophone passent autant de musique anglos, c'est parce que c'est ce que les gens veulent attendre. C'est de la business et les radios populaires se foutent de passer du bon stock, ils ne font que passer des gros tubes autant anglos que francos, c'est juste que les artistes anglos sont excessivement plus nombreux, offrent plus de choix et également plus de qualité (la pop américaine, même si c'est poche, est quand même meilleure que la pop québécoise).

      Y'a pas que des fédéralistes colonisés qui écoutent la radio, que je sache. Même les plus gros nationaleux consomment des produits culturels anglophones, surtout des produits américains et britanniques. Après ils veulent nous faire croire que la fédération canadienne est une menace pour le français, HA HA HA.

      Avec tous les leviers du pouvoir, comment les séparatistes entendent freiner l'influence culturelle américaine? Bonne chance...

    • Premièrement, je crois que nous devons nous-mêmes, avec humilité, admettre que le plus gros problème de la langue française est un problème interne. 90% de tous les messages lus ici sont remplis de fautes d'orthographe, de coquilles, d'erreurs grammaticales:

      (en référence à "le titre") "Vue de même, c'est effectivement épouvantable!"

      "Cela me frustre quand je lis des personnes qui trouves cela honteux d'avoir enrayé du concert les groupes de la langues de Shakespeare."

      "Je respect profondémment les Anglo-Québécois et leur culture"


      Ma grande question: supposons que Nelson Mandela offre de venir chez-nous et de faire un discours en l'honneur des québécois pour la Saint-Jean, mais qu'il n'a pas le temps d'apprendre à parler le français parce qu'il doit participer à une session de médiation avec deux clans rivaux pour tenter de résoudre de graves problèmes de guerres intestinales dans les bidonvilles de Soweto. Qu'est-ce qu'on fait? On doit le renvoyer chez lui parce que sur la scène, à la Saint-Jean, "c'est en français que ça se passe"?

      Mon point: et si ces chansons anglaises, c'était une façon pour des artistes de témoigner de leur affection envers le québec? Je pense qu'il faut voir plus loin que le bout de notre nez chers amis.

      Pour conclure, je considère que l'on maîtrise beaucoup mieux une langue lorsque l'on a la capacité de la mettre en contraste avec d'autres, et cela implique parler et comprendre d'autres langues. Chers "anglos", chers québécois qui parlent l'anglais, j'ai seulement une chose à vous dire: JE VOUS AIME! On se voit à la Saint-Jean, mais rue Saint-Viateur, tiens. Et au diable la fête officielle, "ça s'annonce plate" de toute façon... Des têtes grises qui se valorisent en pensant aux glorieuses années 70 où ils devaient se battre pour parler en français (En ce qui concerne ces personnes qui se sont battues pour la langue française dans les années 70 et 80, d'ailleurs, je vois dois un GRAND merci, c'est grâce à vos revendications que nous ne nous sentons plus maladivement menacés par l'apparition d'une personne qui parle anglais... Mais passons à autre chose s.v.p.)

    • Quoi? Pensez-vous que c'est parce qu'un artiste ou un groupe chante en anglais à la Saint-Jean que le Français est menacé au Québec? Quelle idiotie alors! Vous savez quoi? Moi quand je suis au centre ville de Montréal notamment, j'exige à me faire servir en Français comme ça, au moins, on pourra exiger que ceux qui nous servent dans les commerces soient bilingues (francophones et anglophones). Si aucune personne n'est capable de me servir en Français, je vais ailleurs tout simplement. Je croit qu'on préservera le Français en agissant ainsi.

    • Bonsoir
      La plupart de gens associent la St-Jean-Baptiste à la Fête Nationale des Québécois.
      Je suis moyennement instruite, j'ai 37 ans et j'ai appris aujourd'hui qu'au départ il s'agissait d'une Fête pour les francophones catholiques...
      Donc, il y a lieu de penser que de refuser la scène à un groupe anglophone québécois soit assez regrettable comme décision.

    • Je suis le vice-président de l'association culturelle de Louis-Hébert. L'association est responsable et coordonne la fête qui aura lieu au parc Pélican. Nous ne sommes pas à notre premier évènement de la fête qui avait lieu auparavant au parc Molson. Dans le passé, il est arrivé que nous fassions appel à des groupes de d'autres cultures. Cette année nous avions décidé de faire de la sous-traitance artistique et technique par C4 production. En février dernier lors d'une séance du conseil d'administration, nous avions adopter le programme suivant dont Malajube, Vincent Vallières, les Dales Hawerchucks et de Marie-Pierre Arthur. C4 productions a pris la décision de contracter deux groupes qui chantent en anglais à notre évènement sans le consentement de l'association culturelle de Louis-Hébert. Nous l'avons su que lors de la conférence de Presse. Nous avons donc fait une rencontre d'urgence du conseil d'administration pour retiré ces deux groupes-là qui seront dédommagés selon les conventions inscrits dans leur contrat. Nous ne pouvons accepter qu'un groupe quelconque chante en anglais lors des festivités de la fêtes Nationale du Québec. Notre nation est d'abord et avant tout de langue française. Si C4 productions aurait engager Simple Plan qui sont des Québécois de souche, nous aurions procédé de la même manière. Nous sommes pas contre les anglophones qui chante en français et ces chanteurs et groupes, il serait dans la possibilité de les invités à notre spectacle dans les futures années.

      Mathieu Bouthillier
      Vice-président
      Association culturelle de Louis-Hébert

    • @ franco-canadien,

      Les individus à l'origine de cette controverse ne sont pas si nombreux que ça. En t'adressant aux chers amis francophones du Québec, tu généralises et fais erreur.

      Bien que ce ne soit pas encore compris par tous, la Fête nationale est la fête de TOUS les Québécois. Personnellement, j'accueille sans aucune réserve tous ceux qui contribuent à l'épanouissement de ma province, sans égard à la langue qu'ils parlent.

    • avis a toutes les pauvres victimes des méchants francophones. si vous croyez que les francos sont racistes et bien je vous suggere daller faire un tour en saskatchewan ! le sasklan vas se faire un plaisir de vous aceuillirs, vous les pauvres victimes de racismes hahahahaha !

    • Ce scandale me fait penser en tout point au scandale qui revient à chaque année ou ''Merry Christmas'' a changé de nom pour ''Happy Holiday'' car tout les groupes religieux non-chrétiens crient à l'injustice, au sectarisme et à la haine de ceux qui osent associer ce congé férié à une religion en particulier.

      La fête nationale devrait fusionner avec la fête du Canada. De toute façon, les festivités des deux se juxtaposent souvent. A lire les blogues, il ne reste plus grand Québécois qui ont le goût de fèter leur fierté et leur langue, les rare qui l'osent sont une espèce menacée.

    • a force de lire les commentaires des pauvres victimes de la langue francaise jai vraiment envie de vomir...la fete de la st jean est ouverte a tous... en francais! que vous soyez anglos, francos, whatevertheflyingfyouwanttobecos la st jean se fete en francais. Merci et bonne st jean!

    • Arthur Paul: vous implorez qu'on vous croit dans vos propos sur les situations dans d'autres pays---moi je ne vous crois pas du tout--.
      L'Europe avec ses 27 pays respectent les langues établies. L'anglais représente une réalité en Amérique du Nord tout comme la langue française.
      Les citoyens/citoyennes de chaque pays ont des droits établis; essayer de ignorer ceux des Québecois et Canadiens d'expressions anglophones selon moi est une erreur grave.
      J'ais voyagé en France, Allemagne et la Grande Bretagne et je peux vous assurer que les droits des citoyens/citoyennes sont grandement respectés.

    • Il ne faudrait peut-être pas oublié que les anglophone sont aussi québécois que nous. Combien de centenaires de présence au Québec vous faut-il pour enfin l'admettre! Vous pouvez insister que la Fête de la Saint-Jean vous appartient en propre, mais sachez bien qu'il n'en est rien. Chez-nous on fête la FÊTE DU QUÉBEC et de tous les QUÉBÉCOIS. Bien que nous parlons les deux langues officielles, que nous nous essayons de comprendre les différences qui existe entre toutes les cultures qui sont ici, nous n'en sommes pas moins francophones et québécois que vous tous!

    • Pourquoi en plus ne pas insister pour que seulement des Quebecois 'pure laine' soient inclus? En verite, ce sont les seuls que la Societe St-Jean Baptiste veut celebrer, non?
      Allez-y, assumer votre racisme et petitesse d'esprit, seulement les Quebecois blancs ayant debarque de St Malo il y a 400 ans seront admis.

    • Quand vous écoutez les stations de radio anglophones(Chom, Mix 96, CJAD), on diffuse que de la musique anglaise.
      Ils sont completement fermés aux autres cultures.
      La culture anglo-saxonne est réfractaire aux autres cultures, aux autres langues.

      Dans les stations de radio québécoises, on diffuse plus de 40% de musique autre que francaise. Dans les grandes heures d'écoute, il n'est pas rare de n'entendre que de la musique anglaise.


      Si vous avez à coeur la langue de Molière, pouvez-vous faire circuler dans votre milieu ! Merci à l'avance !

      CENTRE-VILLE DE MONTREAL
      ==================================
      Une anglicisation fulgurante en photos et vidéos Déjà un millier d'infractions possibles à la loi 101 !
      Et ce ne sont ni des rumeurs, ni des ouï-dire, ni des peurs mal-fondées, ni des épouvantails à moineaux, ce ne sont que des faits réels.

      Allez constater sur ce site :
      http://www.imperatif-francais.org/bienvenu/articles/2008/montreal-anglais.html

    • Les groupes anglophones qui souhaitent participer à la Saint-Jean devraient se produire dans la ville de Québec. Ils seront accueillis comme des demi-dieux sous le seul prétexte qu'ils chantent en anglais. Les citoyens de Québec considèrent d'ailleurs que leur ville n'a pas assez d'envergure pour devenir la capitale d'un pays. Sur ce, nous devons leur donner raison...

    • Si les Palestiniens invitaient les Israéliens à leur fête nationale, ou les Irlandais faissaint de même avec les Anglais...
      Donc, est-ce que nous devrions nous considérer comme les israéliens qui occupent les territoires ou des palestiniens qui appuient Hamas? Le IRA ou Sunday Bloody Sunday....franchement étant un allo (né içi) qui a fait ses études en anglais et en français qui parlent trois langues chez lui, incluant le français, je me demande quelle belle opportunité manquée encore une fois de faire preuve d'une ouverture d'esprit.

    • @habbib
      Ton étroitesse d'esprit trahie tes propres préjugés. Oui tu aimerais que tout se passe en anglais au Québec, même si tu portes le plus haut des respect aux francophones Québécois. Pauvre toi!!! Tu ne réalise même pas, que c'est le Québec qui porte à bout de bras la culture CANADIENNE (pour être poli) à travers le monde. Si ce n'était de NOUS le CANADA culturel n'existerait tout simplement pas. NOUS SOMMES la tête de proue de LA CULTURE dans ce pays , ne t'en déplaise mon vieux!!!
      Alors si tu respecte tant la culture Francophone du Québec, tu devrais prendre part avec allégresse aux festivités de la St-Jean qui servent de ralliement à tous ceux et celles qui aiment vivre en français au Québec et qui respectent au plus haut point cette langue, cette culture ainsi que le peuple qui les incarnent.

      Bonne St-Jean Habbib!!!!!

    • Ouais c'est dommage, mais le français est tellement en perte de vitesse à Montréal que..... allez passer une heure au CANADIAN TIRE sur de l'Acadie, après on en reparlera.... comme disais le poête vous êtes pas tannés de mourir bande de caves; c'est assez.
      Vive les patriotes et vive la renaissance du mouvement indépendantiste au Québec.
      Pierre Véronneau
      Montréal

    • ce que je ne comprends pas, c'est que l'heure affichée (à chaque commentaire) n'est pas chronologique.

      ce qui prouve que dans la sempiternelle question des chicanes entre québécois bornés et anglais collants, il est impossible d'avoir l'heure juste.

    • Wow! Si le Québec veut attirer les votes des anglophones et des allophones, ce n'est pas en excluant ces 2 groupes que les souverainistes vont y arriver. À ce que je sache être québécois c'est tout citoyen qui vit au Québec.

    • On dirait bien qu'on ne s'entend sur le sens de la St-Jean. Voici un extrait du site officiel de la fête:

      "En 1977, le gouvernement dirigé par René Lévesque proclame le 24 juin jour de la Fête nationale du Québec. Cette journée sera désormais fériée et chômée et surtout, elle sera la fête de toutes les personnes habitant le Québec. Ce faisant, le 24 juin n'est plus associé exclusivement aux personnes pratiquant la religion catholique, mais revêt un aspect ouvert et laïque."

      Question: est-ce qu'un musulman doit renier Allah pour pouvoir participer à la St-Jean, ou porter un crucifix? Bouvar Diouf, si je ne me trompe pas, est musulman et pourtant est parfaitement habilité à être porte-parole de l'évènement. Et les anglos? Je veux bien comprendre que la St-Jean est une célébration de notre nation et de sa langue, mais les anglophones font aussi partie de notre histoire, de notre culture, non? Ceux qui désirent participer à la fête acceptent certainement que la langue québécoise est le français, sans pour autant renier leur héritage ou dénaturer leur art. S'ils refusent le sectarisme, et se forcent pour parler français (les jeunes le font beaucoup), c'est tout à leur honneur.

      J'ose espérer que si le Québec se sépare un jour, les anglophones resteront des nôtres et contribuerons à notre essor. Il faudra aussi les traiter avec respect...

    • @franco-canadien

      Vous avez entièrement raison. Merci de nous donner un peu de perspective d'au-delà de nos frontières; peut-être que ça nous aidera à voir plus loin que notre nez!

    • Cher ami francophone du Québec,

      Réveillez-vouset arrêtez d'être borné. Si le français est en regression au Québec c'est précisément à cause de gestes comme ceux-ci. Ce n'est pas en écoeurants les autres quand va épanouir notre langue. Le protectionisme de fermeture ne fait que ralentir la régression, il faut la partager et progresser à la place. Si les Québecois avant vraiment comme objectif de sauver la langue françcaise pourquoi est-ce que ils laisse tombé plus 1 millions de franco hors Québec et 2 millions capable de parler le francais! Si vous voulez apprendre à savoir vivre avec les autres en harmonie et paix aller voir les acadiens fêter. Ils ont pas peur de fèter leurs héritage et de se joindre au autres francophones canadiens. Ils ont les deux drapeaux arborer (NB et Can.) partout et fièrement. Si c'est le français que vous fêter, n'inclué pas le Québec mais tous les francophones. Si c'est le Québec, bien inclurer toutes les langues. Vous ne pouvez faire les deux sans passés par de la discrimination. Vous ne pensez qu'à vous et votre isolation vous ammenera à la déterioration. Soyez des batisseur et non des diviseur!

      Un franco-ontarien, fier de sa langue avec les autres et non au dépend des autres.

      Je peux vous dire que j'ai convertie, ouvert et partagé ma langue avec bien plus de gens non-francophone et la majorité des Québecois. Donc, je la fait avance bien plus que les séparatistes.

      NB Pour ceux qui vont me dire que mon français n'est pas parfait, je sais, mais il est sociable et sain.

    • @barnabee

      Le Québec parle français. Point. Et l'Anglais. Et l'Italien. Et l'Espagnol. Et l'Arabe. Et le Polonais. Et l'Inuktitut. Et une panoplie d'autres belles langues de tous les coins du monde. (voir http://www.mef.qc.ca/langues%20parlees%20au%20Quebec.htm)

      Vive le Québec multiculturel, inclusif, ouvert, moderne et débarassé des Ayatollahs de la langue (j'adore cette expression)

    • Je suis un québécois fier, et je n'ai pas peur que des anglophones viennent célébrer dans leur langue la fête de TOUS les québécois. Quand on a confiance en soi on ne craint pas les autres, on apprécie leur différence.

    • Lors de la fêtre nationale de la Catalogne, y-a-t-il des groupes qui chantent en Espagnol? Lors de la fête d'Indépendance Algérienne, y-a-t-ils des gens qui chantent en français à Alger? Y-a-t-il un groupe qui chante en anglais sur lors du 14 jullet? Le problème n'est pas l'origine anglophone des chateurs mais le fait qu'ils veulent chanter en anglais. La St-Jean est une fête nationale: Musique traditionelle, connexion avec nos racines, apports de d'autres cultures musicales de toutes origines mais en français. 1 fois par an? Laissons nous cette journée... Pour l'anglais il y a la fête de la musique qui s'en vient finalement au Québec et plein d'autres festivals.

      Et je commence à être agacé d'entendre des gens hurler au racisme et tout autre ethnocentrisme à chaque fois qu'il s'agit de défendre le français. Mon père est un immigré. Il s'est installé ici, a appris le français et aime cette langue. La distinction du ''eux-autres contre nous-autres'' est souvent faite par les immigrés eux-mêmes et non par les ''pures laines''. Ras-le-bol.

    • Lors de la fêtre nationale de la Catalogne, y-a-t-il des groupes qui chantent en Espagnol? Lors de la fête d'Indépendance Algérienne, y-a-t-ils des gens qui chantent en français à Alger? Y-a-t-il un groupe qui chante en anglais sur lors du 14 jullet? Le problème n'est pas l'origine anglophone des chateurs mais le fait qu'ils veulent chanter en anglais. La St-Jean est une fête nationale: Musique traditionelle, connexion avec nos racines, apports de d'autres cultures musicales de toutes origines mais en français. 1 fois par an? Laissons nous cette journée... Pour l'anglais il y a la fête de la musique qui s'en vient finalement au Québec et plein d'autres festivals.

      Et je commence à être agacé d'entendre des gens hurler au racisme et tout autre ethnocentrisme à chaque fois qu'il s'agit de défendre le français. Mon père est un immigré. Il s'est installé ici, a appris le français et aime cette langue. La distinction du ''eux-autres contre nous-autres'' est souvent faite par les immigrés eux-mêmes et non par les ''pures laines''. Ras-le-bol.

    • ils auraient pu imposer la technologie en francais, ils auraient pu imposer des logiciels en francais, ils auraient pu imposer des livres et des ressources en francais car au Québec on étudie et la plus part des livres sont en anglais to be or not to be, donc qu'on parle francais, hebreux ou malgache on doit juste se reveiller et avancer au lieu de poiroter en francais et pédaler dans la même place, reculons les gars et en francais svp

    • Tous ces commentaires de ceux qui pensent que la Saint-Jean est une fête qui doit être seulement en français me rendent vraiment triste.

      Heureusement, plusieurs commentaires font preuve de grande ouverture d'esprit, de partage (de notre culture et de celles des autres qui vivent au Québec) et du sens de la fête et de la liberté: tout le monde fête ensemble et tout le monde peut faire et entendre ce qu'il veut (c'est un party, t'sé veut dire).

      La Saint-Jean est la fête des Québécois et comme l'ont si bien dit d'autres personnes, un Québécois c'est une personne qui vit au Québec. Point. Y a pas d'histoires de Québécois sur papier, pis Québécois ci ou ça. Ceux qui ne veulent pas entendre de spectacles dans d'autres langues n'ont qu'à rester chez-eux.

      Je suis Beauceronne et j'adore la diversité culturelle ici à Montréal. Ça me permet de réfléchir sur des sujets intéressants et il me fait grand plaisir d'aider des gens qui apprennent le français bien que c'est une langue très difficile (le français parlé québécois entre autre - vous vous y arrêterez pour y penser)...

      Bon Saint-Jean-Baptiste, priez pour nous!!!

    • @tbago

      Si les Palestiniens invitaient les Israéliens à leur fête nationale, ou les Irlandais faissaint de même avec les Anglais... Peux-être on ne verrait pas autant de conflits armés dans les téléjournaux.

    • Malgré le fait que j'écoute beaucoup plus de musique anglophone, je respecte au plus au point la langue francophone. La Saint-jean est une date que l'on profite pour célébrer les 7 millions de francophones qui tiennent bon dans un océan d'anglophones.

      Le français est en pente descendante à Montréal et l'on doit renverser la situation. Cela me frustre quand je lis des personnes qui trouves cela honteux d'avoir enrayé du concert les groupes de la langues de Shakespeare. Si nous vous écoutions, le Français serait une légende au Québec et non une vérité. Pourquoi êtes-vous si faible quand vient le temps de défendre nos coutumes, nos rêves, notre culture et notre langue. Un peuple se construit avec une langue et une culture. Ce peuple, j'aimerais le voir un jour à en dehors d'une certaine confédération.

      Venez pas me dire que mon surnom de cyberpresse n'est pas francophone. Je le sais!!!!

      Un rêveur qui est prêt à tout pour conserver sa différence au détriment des 300 millions citoyens de l'Amérique.

    • J'ai cette maudite crainte (typiquement Québécoise) de me faire taxer de racisme, mais bon, j'ôse m'exprimer, sachant que je suis tout à fait amoureuse du multiculturalisme et de la diversité.
      Ne mêlons pas les choses: je ne crois pas que le but visé de tout ceci était de censurer les musiciens parce qu'ils sont anglophones. Le fait est que notre langue nationale, le français, est à la dérive plus que jamais. Pour ma part, j'aurais aimé que l'on leur laisse leur place au sein de la célébration, à la seule condition qu'ils chantent en français (ils l'ont dit: ils en ont dans leur registre, des chansons francophones!). Car, qu'est-ce que la Nation Québécoise, sinon une culture belle et particulière qui s'exprime en français? N'est-ce pas ce qui nous distingue du reste du continent? Ne pourrait-on pas, une seule fois par année, la faire respecter, cette langue? Je me bute à tant d'obstacles à ma langue quotidiennement, à cause d'une loi qu'on n'a pas eu le courage de se donner les moyens d'appliquer... C'est ce qui m'amène à penser ainsi. Un jour 100% en français, à Montréal, contre 364 dans l'année à devoir me battre pour qu'on respecte ma langue -la langue du Québec-! Pas pire, comme marché, je trouve.
      MCB514
      PS: Est-ce raciste: un nombre énorme d'anglophones qui traitent de "racistes" à tout coup les Québécois qui ôsent s'exprimer sur la protection de leur culture, mais qui respectent les autres peuples qui en font de même? Un débat n'en est pas un si il n'y a qu'un camp qui a droit de parole. Et le racisme a plusieurs facette subtiles...

    • pour une fois que Sarkosy avait raison moi qui pensait que c'est un débile

    • Félicitation! Nivelons par le bas. Il ne faut surtout pas que nos québécois francophones entendent de l'anglais; au cas où ils auraient l'idée de s'ouvrir sur le monde et nous faire progresser comme société.

      Est-ce qu'un québécois doit automatiquement être francophone, ou est-ce qu'un québécois peut parler en anglais? Est-ce la fête de tous les québécois, ou est-ce la fête des québécois unilingues français...


    • @tonkadan

      Si vous êtes tannés de vous faire traîter d'anglophobe et de raciste, il vous faudra non seulement tolérer mais accepter ceux qui sont différents de vous, ce qui comprend ceux qui parlent une langue qui n'est pas la votre.

      Et au fait, en Alberta, il y a des évènements en français lors de la fête du Canada (Pour le région d'Edmonton, voir http://celebratecanada-ab.ca/fr/pdfs/zones/Zone_E_List_2008.pdf). Et je n'ai jamais entendu nullepart qu'il fallait obligatoirement qu'un spectacle de la fête du Canada, n'importe ou au pays, soit obligatoirement en Anglais.

    • @kovalev

      Vous voulez chanter en français, tant mieux pour vous! Mais de quel droit vous l'imposez aux autres? Comment vous sentirez-vous si on vous interdisez de vous exprimer en français?

    • J'ai lu beaucoup de commentaires et je suis vraiment triste.
      Le Québec n'est vraiment pas considéré comme une nation francophone mais juste comme une terre d'accueil pour tout le monde.
      Faut arrêter de penser que sous prétexte qu'on nait au Québec on est québécois... peut-être sur papier, mais ça prend autre chose : une véritable intégration : et oui cela passe par la langue !!!
      Vous ne verrez JAMAIS un marocain fonctionner en arabe en France ou un turc en turc en Allemagne....
      Et pourtant la communauté arabe est extrêmement présente en France... Et bien merde, la langue qui fonctionne là-bas c'est le français, donc on apprend le français. Où est le racisme là-dedans ??????
      J'accueille n'importe qui à bras grands ouverts, je considère que l'immigration est très positive : elle me rend fier d'être québécois, mon pays donne envie d'être habité !!

      Mais non, je ne suis pas du tout choqué de voir des groupes anglais se faire refuser de chanter pour la fête de la St-Jean, qui n'est pas du tout la fête des québécois sur papiers comme vous semblez le croire mais bien une fête de la nation francophone du Québec !! Et Je serais ravi de voir des gens de partout dans le monde fêter cette date, mais selon son principe fondamental !! Le français !!
      Ces groupes anglais qui veulent profiter de cette vitrine pour faire connaître leurs albums etc... Ils n'ont effectivement pas leur place sur scène ; par contre, ils l'ont clairement en tant que québécois et spectateurs !
      Être québécois, ce n'est pas être francophone d'origine, mais c'est apprendre le français et le vivre !!
      Et croyez-moi que dans les autres pays c'est comme ça que cela fonctionne et cela ne les rend pas du tout racistes !

    • Le Québec parle francais. Point Final

    • Y'en a vraiment marre de se faire traiter de sectaristes, de racistes ou encore même de xénophobes seulement parce que l'on souhaite défendre la culture franco-québécoise et le fait français au Québec. La fête nationale de la Saint-Jean-Baptiste est LE rassemblement par excellence pour tous ceux et celles qui souhaitent célébrer notre culture et société francophones. Ce n'est pas parce que nous refusons que deux groupes de langue anglaise donnent une prestation à la Saint-Jean que nous souffrons de xénophobie, hé ho! À la Saint-Jean-Baptiste on célébre notre culture de langue FRANÇAISE, alors pourquoi irait-on écouter de la musique anglophone? C'est carrément un non-sens. J'aimerais bien qu'on leur donne La bottine souriante ou encore Les Cowboys fringants en spectacle à la St. Patrick's?

      Déjà que le français à Montréal n'est maintenant parlé qu'à 49% et se trouve en déclin constant, je ne sais tout simplement pas à quoi pensaient les organisateurs, vraiment.

      Je respect profondémment les Anglo-Québécois et leur culture, ils font partie intégrante de notre société et sont bel et bien Québécois à part entière. Cela dit, la Saint-Jean reste la Saint-Jean. Tout le monde y est invité, francophones et non-francophones, mais le tout doit se dérouler en français, NOTRE langue, point à la ligne.

    • ... On peut conclure que les Québécois ne veulent plus faire l'indépendance et qu'ils sont fiers d'être canadiens, c'est ça? Après avoir lu tous vos commentaires, je me rends compte que l'idée de faire l'indépendance est plus morte que jamais.

      Faudra arrêter de niaiser et se brancher un jour. Vous aimez le Canada? Vous êtes fier de votre langue, mais vous n'avez rien contre l'anglais? Et bien, dites-le et soyez prêt à parler uniquement l'anglais d'ici 50 à 100 ans.

      C'est encore la preuve que le québécois moyen est bien chez lui, à chialer dans son salon plutôt que de poser des gestes. Moi, je suis fier d'être québécois, je suis pour l'indépendance, mais j'y crois de moins en moins. Continuons à se chercher, à ne pas savoir qui nous sommes ni où nous allons. Continuons à ne rechercher que le consensus et à chialer, gueuler et critiquer. Continuons à faire du sur-place.

    • oui sortons tous fêter le Canada le 1er juillet et laissons les bougons fêter la préhistoire tous seuls avec mon respect aux Québécois qui le meritent

    • Je suis un séparatiste. Mais aussi un anglophile. Car le but de l'in-
      dépendance du Québec est de faire de ses citoyens des citoyens
      du monde. C'est-a-dire des êtres libérés des chaînes de l'aliéna-
      tion du Canada, majoritairement anglophone, qui nous interdit
      d'accéder a l'universalité sauf par son regard protecteur et
      infantilisant.
      Un Québécois typique est un être qui doute de sa capacité
      d'accéder au monde en raison de sa langue française perçue
      comme une tare congénitale.
      Toutefois, l'espoir subsiste. Je me rappellerai toujours du
      courage exemplaire d'un Kevin Drummond, un riche anglo des
      Eastern Townships , qui au risque d'un conflit familial profond
      et de l'ostracisme de la communauté anglophone, appuya
      publiquement le PQ en 1976.
      Mais aussi d'autres anglos, comme Paul Unterberg, un Québécois
      de culture juive et anglaise qui se présenta comme candidat
      péquiste dans ville Mont-Royal.

      Oui, en raison de ce type d'anglophones , open minded and deeply
      honest, nous nous devons de leur faire une place a la St-jean!

      Fantomatus

    • Lorsque Nicolas Sarkozy a fait ses remarques sur le sectarisme des indépendantistes, les péquistes et bloquistes ont monté aux barricades ...maintenant, nous avons la preuve que Sarkozy avait raison...

    • J'ai lu beaucoup de commentaires et je suis vraiment triste.
      Le Québec n'est vraiment pas considéré comme une nation francophone mais juste comme une terre d'accueil pour tout le monde.
      Faut arrêter de penser que sous prétexte qu'on nait au Québec on est québécois... peut-être sur papier, mais ça prend autre chose : une véritable intégration : et oui cela passe par la langue !!!
      Vous ne verrez JAMAIS un marocain fonctionner en arabe en France ou un turc en turc en Allemagne....
      Et pourtant la communauté arabe est extrêmement présente en France... Et bien merde, la langue qui fonctionne là-bas c'est le français, donc on apprend le français. Où est le racisme là-dedans ??????
      J'accueille n'importe qui à bras grands ouverts, je considère que l'immigration est très positive : elle me rend fier d'être québécois, mon pays donne envie d'être habité !!

      Mais non, je ne suis pas du tout choqué de voir des groupes anglais se faire refuser de chanter pour la fête de la St-Jean, qui n'est pas du tout la fête des québécois sur papiers comme vous semblez le croire mais bien une fête de la nation francophone du Québec !! Et Je serais ravi de voir des gens de partout dans le monde fêter cette date, mais selon son principe fondamental !! Le français !!
      Ces groupes anglais qui veulent profiter de cette vitrine pour faire connaître leurs albums etc... Ils n'ont effectivement pas leur place sur scène ; par contre, ils l'ont clairement en tant que québécois et spectateurs !
      Être québécois, ce n'est pas être francophone d'origine, mais c'est apprendre le français et le vivre !!
      Et croyez-moi que dans les autres pays c'est comme ça que cela fonctionne et cela ne les rend pas du tout racistes !

    • oui loubia tu a entierement raison, Madame Marois reclame le Francais mais elle ne le maitrise pas, ici en Outaouais on a des clowns qui revendiquent le Francais mais qui ne le maitrisent pas non plus, un grand chanteur de la cause pronnonce HOT DOG dans l'une de ses chansons celebres et quand il finit il est applaudi par les moyens âgeux,on souffre en Francais alors que les autres provinces avancent sans aucune langue car ils ont offert l'opportunité aux têtes et pas aux noms comme au Québec ou a ceux qui parlent patois

    • bien dit gendron
      les ayatollahs du Québec, heureusement que qébecus circus est en vente sur archambault, moi qui a pensé divorcer le tier monde je pense que j'ai atteri dans le vrai sans quitter l'Amérique, tout est bizarre ici et le malheur ca passe comme non evenement, vous êtes surs qu'on est en 2009? et sur la planete terre? moi j'ai peur de me lever un jour au Québec et voir les dynausaures ainsi que les humanoides bizarroides et pourquoi pas seraphin et pourquoi pas thierry lafrande robin des bois etc......


    • Je trouve petits, pervers et laids ceux qui refusent aux citoyens Québécois anglophones le droit de chanter en anglais lors des fêtes de la Saint-Jean Baptiste. Cette fête est autant la leur que celle de tout les autres Québécois.
      On ne peut pas prétendre être inclusif tolérant ouvert sur le monde et empêcher des gens de participer à la fête chez eux et dans leur langue aussi anglaise qu'elle soit. Et si au bout du compte ils sont exclus vous pourrez tous secrètement lever le bras droit et hurler ? HEIL ST-JEAN BAPTISTE !!! ?

    • "J'suis tanné qu'on se fasse traiter de raciste/anglophobe à toutes les fois qu'on se lève debout pour sauvegarder ce qu'il nous reste de dignité."

      Bou hou hou.

      Quand on en vient à interdire TOUTES les prestations anglophones durant les festivités de la St-Jean (car c'est de cela qu'il s'agit: si on refuse les chansons anglos dans ce spectacle-ci, alors pourquoi les accepter dans un autre?) on peut commencer à parler de xénophobie.

      Parce que la St-Jean n'est pas clairement défini, les gens l'interprêtent comme ils veulent. Ceux qui l'interprêtent comme la fête de tous les citoyens du québec souhaiteraient peut-être voir ces groupes anglophones et ceux d'autres communautés. Qui êtes-vous pour leur refuser cela? Un peuple, une langue, une culture, une pensée unique? Ben non merci.

      Faites votre p'tit party ethnocentriste dans votre cours si z'êtes pas content. Tant que cette pseudo fête nationale ne sera pas mieux définie, les gens auront le droit de fêter comme ils veulent, dans la langue qu'ils veulent. N'en déplaise à tous les p'tits fascistes de pacotille.

    • Malgré le fait que j'écoute beaucoup plus de musique anglophone, je respecte au plus au point la langue francophone. La Saint-jean est une date que l'on profite pour célébrer les 7 millions de francophones qui tiennent bon dans un océan d'anglophones.

      Le français est en pente descendante à Montréal et l'on doit renverser la situation. Cela me frustre quand je lis des personnes qui trouves cela honteux d'avoir enrayé du concert les groupes de la langues de Shakespeare. Si nous vous écoutions, le Français serait une légende au Québec et non une vérité. Pourquoi êtes-vous si faible quand vient le temps de défendre nos coutumes, nos rêves, notre culture et notre langue. Un peuple se construit avec une langue et une culture. Ce peuple, j'aimerais le voir un jour à en dehors d'une certaine confédération.

      Venez pas me dire que mon surnom de cyberpresse n'est pas francophone. Je le sais!!!!

      Un rêveur qui est prêt à tout pour conserver sa différence au détriment des 300 millions citoyens de l'Amérique.

    • Je suis un imigrant chilien, depuis mon arrive en 1986, j'ai tout faites pour m'intégrer a la culture Québécois , le vouloir apprendre et de gagner le respect du fantastique peuple Québécois, çà fut dur pendant des long annes, mais je suis fier d'avoir arriver,en plus de participe et temoigne l'historie avec me frères Québécois(e).Et le SECRET pour- y- arrivée est-ce de apprendre d'au moins a parler la lange. J' aussi appris que les Canadien anglais ne veulent rien savoir et nul effort de apprendre a chanter en fraçais
      Vive le Québec fraçais...

    • J'ai également créé un groupe Facebook:
      http://www.facebook.com/group.php?gid=97002610387

    • Si la St Jean doit se feter qu'en francais, donc TOUT groupe qui desira chanter dans une langue autre que le francais devra etre interdit. Cela veut dire, toute les langues autochtones, ainsi que toutes les langues maternels des immigrants.

      C'est quand je lis des articles comme celui la, que je continue de me dire que j'ai pris la bonne decision en 1995, qui fut de quitter le QC pour l'Ouest et je ne l'ai jamais regrettee. Je suis ne au Quebec et le francais est ma langue maternelle.

    • Encore une très belle démonstration de la tendance actuelle au Québec.... l'éthnocentrisme ! C'est comme cela qu'ont commencé des régimes politiques dont on parle avec honte à nos enfants à l'école.
      Le tournant est devant nous : soit nous comprenons le monde qui nous entoure et nous décidons d'en faire plainement partie (les frontières disparaissent, plusieurs langues sont parlées, ce sont les enjeux locaux qui priment sur les autres, provinciaux, nationaux,....) soit c'est le trou noir.
      Et cela se fera sans moi ! Et sans beaucoup de monde, évidemment les plus instruits et les plus riches car eux peuvent bouger sans trop de problèmes.
      Gens du pays : le choix est à nouveau devant vous !!! Réveillez-vous !!!

    • Tous les Québécois ont leur place à la Fête nationale du Québec. On mêle deux dossiers ici...d,abord il ne s'agit pas d'un "concert" en anglais, il s'agit de deux chansons, alors on peut se calmer le pompon SVP? Je suis indépendantiste et je vais toujours l'être, mais croyez-moi la SSJB n'est qu'un petit groupuscule qui gueule très fort, c'est tout. Pas du tout représentatif de la majorité des québécois et même des indépendantistes. Un groupuscule...point.

      Ceci étant dit, un anglophone qui vit au Québec depuis plusieurs années et qui est encore unilingue anglophone n'est pas un québécois, dans mon livre à moi, c'est un raciste jumelé à une tête de mule. Mais ça c'est complètement un autre sujet, faut pas mêler les pommes et les oranges....

    • donc, se défendre d'une action coloniale, c'est être raciste/xénophobe... wow... certains auraient intérêt à consulter une dictionnaire!

      et surtout, regarder ce qu'il se fait ailleurs! le maire de Ottawa parle-t'il français? chante-t'on en français dans les rodéos de l'Alberta? plutôt que de faire l'effort de resister à la colonisation canadienne, certains préfèrent faires accusations de racisme, déplorable...

    • J'suis tanné qu'on se fasse traiter de raciste/anglophobe à toutes les fois qu'on se lève debout pour sauvegarder ce qu'il nous reste de dignité.

      La Saint-Jean avec des groupes anglophones, Non! Qu'ils chantent en français! En plus, comme lu plus haut, ceux-ci se prétendent complêtement Québécois mais ne daignent même pas avoir un site web en français, SEULE LANGUE OFFICIELLE DU QUÉBEC! Ils se disent Québécois alors que tout prouve le contraire! Quand je veux fêter la Saint-Patrick, c'est de la bière verte pis des chansons irlandaises que j'écoute.

      Notre beau canada, censé être billingue d'un Océan à l'autre, pensez-vous qu'il y a des artistes francophones le premier Juillet en Alberta? à Toronto? Vous ne vous insurgez pas contre ça.

      C'est pas dur à comprendre. La langue Officielle de la Nation Québécoise est le français. Bienvenue à toutes les nationalités qui veulent célébrer avec nous en Français!

    • Il me semble que c'est exagéré de vouloir que les francos seuls soient invité pour les spectacles. QQN comme P. Mc Cartney ou un artiste du même genre, je pourrais comprendre, ce sont des artistes étrangers après tout, mais des artistes québécois, à la St-Jean, qu'ils soient anglos ou francos, on s'en fout...
      la culture québécoise est aussi anglaise...
      Qu'est-ce qu'on fait avec les artistes comme Pascale Picard ou Clément Jacques... ils chantent en anglais...
      Une fête nationale, me semble que ça doit être une occasion de rassembler les gens...
      Marc St-Laurent

    • j'ai jamais eu aussi honte d'avoir un jour éprouvé de la sympathie à l'égard du mouvement souverainiste. cet incident prouve encore une fois à quel point il n'est pas au diapason avec la réalité Montréalaise, voir québécoise. petits d'esprit, voici un qualificatif mieux approprié pour d?crire cette joyeuse bande de doux fascistes. Marois, Harel, Larose... poursuivez votre combat inespéré en région s'il vous en dit ( dans les bastions Adéquistes) , mais de grâce laissez Montréal tranquile.

    • @thierrym

      "Ayatollhas de la langue française" ..... j'adore ce terme, bravo!!!

      @andregau

      Ça fait 40 ans que la volonté de quelques individus l'empoprte sur le bon sens au Québec, pourquoi est-ce que ça serait différent dans ce cas-ci. C'est une des choses qui font notre spécificité propre au Québec, notre façon de neurotiquement tout voir soit sous un prisme linguistique ou sous un prisme fédéraliste/indépendantiste.

    • À Dodge_34, vos commetaires auraient plus de credibilité si vous n'aviez pas 3 fautes dans vos 3 premières lignes. Apprenez donc à écrire votre belle langue avant d'attaquer les anglos.

      Quant à moi, cet anglo fêtera la St-Jean en chachette chez lui....

    • Bon, bien que je sois d'accord avec le fait que d'empêcher à des groupes qui chantent en Anglais de performer à la Saint-Jean-Baptiste ne soit pas ni judicieux ni justifiable, je n'arrive pas à croire les débordements qu'il y a eu dans tous ces commentaires. Tout d'abord, la généralisation est toujours mauvaise, mais elle semble être quand même très présente dans le discours d'une bonne partie des personnes dans cette discussion qui font un lien direct entre cet événement et tous les Québécois. Comme ça, subitement, vous avez honte d'être Québécois parce qu'on est tous des "racistes" et des "xénophobes"? Juste à écrire ces deux mots j'en ris. C'est complètement absurde... Un raciste est une personne qui croit que l'humain n'est pas une race en soi, mais bien plutôt un ensemble de différentes races. Ce qui est scientifiquement réfuté de un et surtout, de deux, très peu ou pas du tout répandu dans la société de par le fait que tout le monde à suivi une éducation minimale et sait que la pigmatation n'est pas un "caractère raciale" (contrairement aux médias états-uniens qui divisent les votes par "races"). De plus, dans ce cas-ci, la xénophobie est un piètre titre à affubler aux personnes du Québec qui auraient une peur de l'étranger alors que les anglophones, comme certains l'ont dit, sont ici depuis le tout début et donc nous cotoient depuis le tout début... Mais, voyez-vous, au lieu de généraliser et de me dire que tous les Québécois sont des ignorants qui s'ignorent comme certaines personnes dans cette discussion, je reste raisonnable et je laisse le bénéfice du doute à la population du Québec. Je reste fier d'être Québécois. Ah, et je suis séparatiste, je ne suis ni haineux ni sectaire et je suis bilingue (sans dire parfaitement bien sûr).

    • Pathétique ces débats de langue et de nationalité...ça fait 16 ans que je vis au Québec et je n'ai jamais vu autant d'ayatollhas de la langue française donner autant de leçons de morale et d'histoire biaisées, sous prétexte que le français au Québec se dégrade...arrêtez d'invoquer les immigrants et de vouloir forcer les gens à absolument apprendre le français, les gens qui voudront réellement s'établir ici l'apprendront, ce sont plus les réformistes malades et les organismes douteux tels l'OQLF qui dégoûtent les gens, en changeant d'idée aux 4 vents sur la façon d'enseigner le français et qui "jouent" depuis des générations à faire n'importe quoi et à prendre les jeunes en otage avec leur réforme stupides...le français est une langue riche et difficile oui pour les non -francophones...et pour les francophones aussi ! Les nationalismes, peu importe le pays sont dangeureux et mènent à l'intolérance, la haine et le nivellement par le bas. J'aimerais rappeler à tous les bien pensants québéco-séparato-pseudo-gaucho-ouverts et moralisateurs, que 20 à 25% de la population québécoise de "souche" est anglophone et que de non-négligeables communautés anglophones vivent depuis très longtemps en Gaspésie, dans les Cantons-de-l'est et ailleurs au Québec. D'ailleurs...c'est quoi de "souche" et "pure laine"...ça veut rien dire, êtes vous aussi des ex-bretons, ou picards ou angevins ? Ou des néo-français d'Amérique du Nord ? Excusez-moi...mais pour moi un Québécois pure-laine...c'est un Montagnais, un Mohawk etc.... Arrêtez donc de parler des anglos comme des anciens tortionnaires du peuple québécois, l'histoire est là oui pour nous enseigner que justement...l'histoire est l'histoire et que le présent est tout autre....comme par exemple l'usage du français autrefois imposé et cantonné à la maison...à la "shop" et à l'université c'était en anglais, alors arrêtons de dramatiser, ce ne sont pas quelques chansonnettes en anglais qui mettrons en péril la nation québécoise...."come on"....réveillez-vous, arrêtez de chiâler et de vous plaindre, ça ne fait que maintenir le complexe que les francos ont eu si longtemps par rapport aux anglos, c'est pas en fermant la porte qu'on va montrer l'exemple....d'un peuple évolué, ouvert et qui partage sa culture avec ses pairs qui simplement parlent une autre langue, vous faites en plus très mauvaise figure devant les autres francos qui vivent en Ontario, au Nouveau-Brunswick etc...qui eux se battent pour de vrai pour que le français survive.

    • Voilà un exemple pourquoi, étant un fédéraliste francophone bilingue, je ne me suis jamais reconnu dans la St-Jean.


      Pour moi, cette journée demeur la fête des nationaliste et des séparatistes. L'idée que la St-Jean est inclusif est un mythe.


      Je vais plutôt sortir mon drapeau du Canada le premier juillet pour aller a une parade. Le Canada: voilà l'exemple d'inclusion et du respect de la diversité qui est la force de ce grand et merveilleux pays.


      C'est très honteux cette histoire là. Plus que le Québec avance, plus qu'il fait marche arrière.

      Pathétique !

    • Si le 24 nous célébrons notre culture et que Bloodshot Bill et Lakefront Stew sont des groupes musicaux du Québec, ne font-ils pas alors partie de notre culture? Seulement au Québec sommes nous capables d'utiliser un pronom inclusif, nous, pour en faire un usage exclusif (le Nous Québécois)

      Au fait bravo aux deux groupes inconnus qui ont reçu plus d'attention dans les dernières 24 heures qu'ils n'en ont jamais eu avant...et sans que ça leur coûte un sou!

      Et bravo aux nationalistes/séparatistes qui proucvent encore et toujours aux non-franco pourquoi ils ne peuvent leur faire conbfiance pour défendre leurs droits....que je vois Mme Harel ensuite se présenter comme une candidate inclusive!

    • Encore une fois, la volonté de quelques individus l'emporte sur le bon sens. C'est pas un bon signe quand on commence à être habitué d'avoir honte.

    • Cette mesquinerie ethnocentrique de certains québécois bornés me fait penser parfois que je ne serais pas fière d'être québécoise dans un Québec indépendant mais borné. René Lévesque serait en colère aujourd'hui de lire certains propos racistes envers les nôtres, tout autant québécois que nous, quelque langue ou culture aient-ils. J'ai le goût de crier "vous êtes pas tannés de mourir bande de caves!"

    • encore une fois le Québec se démarque avec ses attitudes racistes et xénophobes, une marche contre la nomination de Sabia à la caisse de dépôt et voila une autre exclusion, imaginons si les anglophones font la même chose? je commece serieusement à douter qu'on est au tier monde de l'Amérique cela n'est pas une fierté mais plutôt une honte sauf que les péquistes et les démagogues de l'ADQ confondent souvent entre fierté et honte, probablement car ils sont faibles en Francais, honte à cette organisation qui est dans la préhistoire alors que le Canada est en 2009

    • Le 24 juin c'est la Saint-Jean-Baptiste (la fête des Canadiens français à travers le pays), mais c'est également la fête nationale de TOUS les Québécois. C'est dommage que ce concept échappe encore et toujours à une minorité d'illuminés qui n'est pas capable d'apprécier le riche apport des Anglophones dans la province.

      Le plus triste c'est que cet éternel combat entre les langues française et anglaise soit amalgamé avec une rivalité entre Francos et Anglos. Loin de moi l'idée d'imposer à ces jeunes musiciens de chanter en français. Mais s'ils le faisaient, la question sur leur pertinence à la Fête nationale ne se poserait plus et ils démontreraient que ceux qui voit du racisme dans la présente situation font erreur.

    • Ok, j'espère que les Québécois ne se laisserons pas faire par ces lobbyistes nombrilistes francophones. La St-Jean est une fête pour tous, incluant les québécois anglophones.

    • @Somefriendly et à certains autres qui devraient se reconnaître,

      Je trouve votre petit propos est raciste. Ce n'est pas parce que certains membres d'un peuple sont racistes que tout un peuple est raciste! Vous faites ce que les Français appellent de «l'amalgame». Le preuve, lisez les commentaires qui condamnent le geste. Ce ne sont pas des Anglophones...

      Comme je l'ai indiqué ici et dans d'autres chroniques de Cyberpresse, je suis un indépendantiste. Je suis pour le Français comme langue officiel du Québec. Je suis pour que la Fête se passe SURTOUT en Français mais je suis contre le retrait des deux groupes qui veulent chanter en Anglais.
      Ce sont aussi des Québécois et tout les monde doit se respecter. Ce n'est pas parce que nos ancêtres se sont taper sur la gueule qu'il faut nous-même continuer.

      Fêtons ensemble et amusons-nous!

      Vive le Québec libre! Libre d'Ottawa et du racisme!

    • C'est quand j'entend des imbécilités comme ça que je me fais un grand plaisir de parler l'anglais quand j'en ai l'occasion. La langue française ne va pas s'écrouler en mille morceaux parce que deux ou trois groupes anglophones ont performé à la St-Jean, come on! Surtout que les artistes anglophones sont souvent meilleurs que ce que l'on retrouve dans la sacro-sainte culture québécoise, sauf exceptions. Désolé, mais c'est ça.

      La SSJB veux s'assurer que la haine anglo/franco soit toujours présente au sein de la population. En fait, elle veut garder le petit peuple québécois dans ce qu'il connaît le mieux: L'ignorance.

      Les canadiens-anglais peuvent bien rire de nous! Et je n'attend que d'avoir les moyens pour partir d'ici pour aller m'esclaffer avec eux, ou avec le reste du monde, peu importe.

    • Ca revient à définir ce qu'est la St-Jean-Baptiste? Une fête de toute les cultures habitant sur le territoire? Une occasion de célébrer les culture anglo-saxonne, africaines, orientales, arabes sans en oublier une pour ne pas se faire traiter de raciste?

      C'est rendu que célébrer la culture francophone est toujours associée au sectarisme, au racisme, à la xénophobie. Il est honteux de fêter ses origines. Allez passez un 4 juillet aux USA et vous ne verrez pas toute les minorités faire un spectable pour montrer leur culture. Tous y assistent et célèbre leur joie d'y habiter, mais ca ne veux pas dire que tous doivent faire partie du spectacle.

      Je pense que le Québec est le seul endroit ou on se fait culpabiliser de célébrer sa culture et qu'on a honte de proclamer sa fierté d'être francophone tout en traitant tout nationaliste de raciste et xénophobe.

    • Il semble bien que pour certains on ne peut faire partie de la nation Québecoise si on ne parle pas le Français ou encore si on veut vivre une culture qui s'exprime dans une autre langue. Si ce n'est pas du racisme, c'en est bien près.

    • Si un concept de points de démérites existait pour la citoyenneté québécoise, monsieur Durand, certains membres du Conseil Général de la Société Saint-Jean-Baptiste et de L'association Culturelle Louis-Hébert seraient les premiers à tous les perdre.
      Il existe une culture québécoise et sa version moderne est basée, entre autre, sur l'inclusion de la diversité. Pour la préserver, malheureusement, il est nécessaire de faire blocus contre les voix qui s'opposent à cette diversité. Cela peut sembler paradoxal, mais cela est nécessaire. Où bien ces gens s'excusent et font marche arrière ou bien ils se retirent tout simplement de la scène. Cette culture est non seulement basée sur l'inclusion mais aussi le pardon. Si cette erreur est avouée, on peut pardonner et passer l'éponge, suspendre la guerre et pendre la crémaillère.
      Dans un mode qui avance vers le futur, demeurer sur ses positions, surtout des positions passéistes, c'est reculer. Quand des anglophones nous font l'honneur de bien vouloir se joindre à nos festivités, c'est qu'ils considèrent, avec raison, que ces festivités sont aussi les leurs. Que peut-on demander de plus?

      Il y a une pétition au bout de ce chemin.:

      http://www.mesopinions.com/POUR-les-artistes-anglophones-a-l-Autre-St-Jean-petition-petitions-cd50ed59401aef36ef3730ad9d9c3f72.html

    • N'importe quoi... j'ai honte... c'est juste trop ridicule comme histoire!

    • Alors. c'est ca la démocratie ?

    • Preuve de plus que le nationalisme est synonyme de racisme.

    • je suis toute a fait d'accord avec le commentaire de g.martin 14h16 et plusieurs autres.. nous n'avons rien contre le fait que des anglophones prennent part a la fete mais qu'ils le fassent en francais.. dans plusieurs situations nous francophone devons parler anglais mais eux ne s'efforce jamais de parler francais ..

    • @hibernatus

      C'est plutôt vous qui agissez en conquis... Comme votre nom l'indique, vous semblez sortir d'une longue hibernation. On est maintenant en 2009 je vous rappelle... Cessez de vous sentir persécuté et souriez!

    • J'espère que ces groupes anglophones ne seront pas retirés de la programmation.

      Si c'est le cas, on va encore passer pour un peuple raciste! On se voit plus intelligent et plus respectueux que le reste des canadiens et des américains alors que c'est tout à fait l'inverse.

      Eric Beaulieu

    • Quelqu'un pose la question suivante : « Est-ce qu'il y a des artistes francophones qui chantent en français à la Saint-Patrick, ou encore à la fête du Canada à Toronto ? »
      Voici la réponse :
      Peut-être pas en effet, mais ce fait n'a aucune importance, Ce qui en a c'est que nous prétendons être différents et le devenons de moins en moins. Il est temps de prouver ensemble le bien fondé de cette affirmation si nous désirons vraiment qu'elle soit fondée sur la réalité. Inclure des artistes anglophones à nos célébrations est un premier pas en ce sens. Comme disait Paul McCartney, fumons le calumet de la paix (dehors à neuf mètres de tous bâtiment et de nos enfants).
      Débarrassons-nous des dinosaures avant qu'ils nous dévorent. Les espèces en voie d'apparition ont autant d'importance, sinon plus, que celles en voie de disparition et le québécois et la québécoise ouverts font parti d'une espèce en voie d'apparition.
      Si on désire créer un nouveau pays, doter le monde d'une démocratie de plus, Il faut que ce pays soit un prototype, une preuve de faisabilité, proposant un meilleur modèle que ceux déjà existants. Je parle ici de ces vieux modèles qui excluent la participation d'artistes d'autres langues. Le Québec doit être le projet de tous les québécois, francophones ou non, Francophones ou non mais francophiles.

    • À l'origine la St-Jean étais la fête des Canadiens Français...
      Donc il est normal que cela se déroule en français même encore aujourd'hui.
      Tous le monde est invité à chanter, mais en français SVP !

    • Ah la belle ironie... De
      http://www.montrealgazette.com/Anglo+band+ousted+from+Jean/1695386/story.html

      "Born and raised in Montreal, Bloodshot Bill said he was excited to play at his first St. Jean concert.

      'I was going to go up there with Lake of Stew and we were going to play some songs in French.'

      While he performs mostly in English, he says he's comfortable in front of a French-speaking crowd."

    • C'est vrai que durant la Fête nationale nous célébrons notre culture, notre identité.Nous célébrons aussi la langue française, seule langue officielle au Québec. Sans que cette Fête devienne une journée grandiose du multiculturalisme ,je crois que les responsables devraient faire preuve d'ouverture dans une certaine proportion aux autres ethnies y compris les anglophones. Le message serait plus inclusif et dénué de toute forme de rejet. Ce qui montrerait à la grandeur du monde qu'un petit peuple est capable vis-à-vis ses minorités de grandeur et de convivialité. En fait, il faut cesser de se retrancher sur nous-mêmes, ne pas avoir peur et faire preuve d'ouverture à l'autre. Pour le reste, il est bien plus important d'enseigner à nos enfants les richesses du français.

    • Quelqu'un pourrait répondre à ma question? Pourquoi ceux qui tiennent tant à défendre le français sont paradoxalement ceux qui écrivent avec le plus de fautes de français? Avant de vous plaindre des anglophones qui ne veulent pas apprendre le français, faites votre part et apprenez à l'écrire correctement!

    • En lisant les commentaires, on en voit beaucoup qui sont des ardents défenseurs de leur langue française, mais qui ne se sont pas donné la peine d'apprendre à l'écrire correctement. La Marois, dans sa réforme scolaire, n'a aucunement tenu compte de ce problème.

    • @G_Martin
      Grâce au PQ, le 24 n'est plus la St-Jean, fête des Canadiens-Français, mais plutôt la fête du Québec (nation, état, province, qu'importe). Aussi fait attention quand tu généralises....en 2006 j'ai fêté la fête du Canada à Toronto et le spectacle à Queens Park incluait des franco-ontariens qui chantaient en français. Quand à la St-Patrick, le défilé est plein d'enseigne et de drapeaux du Québec...penses-tu voir bien des enseignes en anglais et des drapeaux Canadiens le 24?

    • Je suis vraiment déçu ! Moi qui croyais que le québec et les québécois était un peu ouvert ! Je vois qu'il y a une partie d'extrémiste qui ne l'est pas et qui tente d'amener les autres dans leur créneaux.

      J'ai vécu en europe pendant un bout de temps et j'ai vu beaucoup plus d'ouverture là-bas qu'ici. J'ai fêté la fête nationale des Pays-Bas avec des néerlandais "hollandais", et ils étaient beaucoup plus ouvert que nous. Bien que les orguanisateurs et tout le monde parlait hollandais, il y avait des chansons en ANGLAIS et personne n'a chialer. Pourtant, ils ne sont que 16 millions, dans un petit coin entourer de plein d'autres langues.

      JE SUIS QUÉBECOIS, JE SUIS CANADIEN, JE SUIS BILINGUE, JE SUIS DÉÇU !!!!!!
      JE SUIS QUÉBECOIS, JE SUIS CANADIEN, JE SUIS BILINGUE, JE SUIS DÉÇU !!!!!!
      JE SUIS QUÉBECOIS, JE SUIS CANADIEN, JE SUIS BILINGUE, JE SUIS DÉÇU !!!!!!

    • La St-Jean-Baptiste c'est la fête de St-Jean-Baptiste et C'EST TOUT. Si ça vous tente de fêter une figure mythologique millénaire, allez-y, moi je prend mon congé férier et c'est tout, je n'ai rien à célébrer.

      Oh bien sûr, ça n'a plus du tout rapport avec St-Jean-Machin-Truc, c'est de la propagande catho/fronco/nationaleuse plus que tout autre chose, mais chacun a sa propre définition de la St-Jean... ben oui, faut bien se trouver un prétexte pour faire le party, hein?

      Moi j'en ai rien à faire de faire le party, donc je peux m'assoir un instant et réfléchir, remettre en question toute cette affaire là. La propagande ça me dégoûte, alors je ne participerai pas à cette masturbation populaire fantasmagorique. Je dit non à la St-Jean.

      Je vais célébrer quand y'aura quelque chose à célébrer. On célèbre des accomplissements, des résultats, des triomphes. Y'a quoi à célébrer au quebec? Les infrastructures qui s'éffondrent? Les urgences qui débordent? Notre classe politique minable?

    • qui sont les commanditaires qui s'opposent pour "raisons philosophiques"?

    • Je suis fatigué d'entendre des gens traiter le peuple québécois de raciste chaque fois que celui-ci essaie de protéger sa langue... Vous manquez sérieusement de jugement. Le Québec devra se battre pour toujours s'il veut garder sa langue. Ce n'est pas une question de racisme ou de haine. Plusieurs d'entres-vous devrait réfléchir un peu plus avant d'écrire de telles choses.

      Des commentaires stupides et irréfléchis, je peux en faire aussi...

      comme: "Si vous aimez l'anglais tant que ça, pourquoi vous n'allez pas vivre en Ontario?"

      Mais ca serait un peu stupide, n'est-ce pas?

    • @schneider
      Vous suggérez de faire le 24 en français et le 1er en anglais. Pas fou comme idée sauf que.....le 24 c'est la fête des Québécois, tous les Québécois, et le 1er c'est la fête des Canadiens, tous les Canadiens, ce qui comprend tous les Québécois. Ce que vous suggérez demanderait donc de créer deux nouvelles fêtes. Mais plutôt que de faire ça, pourquoi ne pas célébrer les deux fêtes de façon inclusive, dans la joie et le plaisir, et en oubliant, au moins pour deux jours, les politiques racistes et xénophobes que nous forcent d'avaler la SSBJ, le PQ et le BQ.

    • Fête des Canadiens-Français comme ça l'était à l'origine? Ça devrait se passer en français seulement alors. Fête de TOUS les Québécois? Ben faudrait pas brailler si on y chante en toutes les langues de la planète et si le fait français en Amérique du Nord n'a plus une seule fête à lui.

      On fête la St-Patrick en quelle langue?
      On fête la carifête en quelle langue?
      On fête le nouvel an Chinois en quelle langue?
      On fête le 1er juillet partout au Canada en quelle langue?

      Tous les Québécois immigrants ou de souche immigrante qui fêtent, ils fêtent en quelle langue? Est-ce qu'ils nous interdisent de venir voir comment ça se passe et de fêter avec eux? Est-ce que pour nous faire plaisir et ne pas nous faire chiâler, ils vont S'IMPOSER de faire venir Mes Aïeux dans LEURS party qui fêtent LEUR histoire et leur culture?

      Coudonc, il va nous rester quoi à nous les Québécois francophones? Je n'arrive pas à croire la bande de moutons (le symbole était bien choisi!) qui sont incapables d'avoir le minimum de fierté de vouloir fêter leur culture et leur histoire dans leur langue. Bande d'assimilés!

      Que les gens de toutes origines qui le souhaitent, viennent fêter AVEC NOUS la "nation québécoise" reconnue par Harpeur. C'est trop demander que de nous laisser un tout petit bout d'existence? C'est raciste que d'avoir une histoire et une culture et de vouloir les préserver? Ben dans ce cas, si j'en juge par toutes les fêtes "ethniques" qui n'ont pas une once de québécois chez leurs chanteurs, si je suis votre belle logique, les immigrants sont mauditement plus racistes que nous. Moi je dirais simplement qu'ils ont plus de fierté que nous qui n'en avons plus aucune!

      C'est VOUS qui me faites honte!

    • Vous-vous rendez compte que cet article circule sur le net et qu'on parle de nous à l'étranger là-dessus, et qu'on paraît (encore) comme des caves? Des xénophobes provinciaux?

      Prenez un exemple: si des amérindiens décidaient de célébrer la St-Jean comme fête du Québec dans leur langue traditionnelle avec des tipis, on trouverait ça 'cute'.

      Un autre exemple: si des grecs décidaient de faire un méchoui et pis de danser le kalamatianos en chantant (en grec), on trouverait ça cool (il faut s'en souvenir, la St-Jean est avant tout une fête religieuse célébrée dans plusieurs autres pays chrétiens, dont en Grèce) et on essaierait de participer et de prendre un peu d'agneau frais

      Et il est là le problème. Ça n'a rien à voir avec le fait que ça ne se fasse pas en français; ça a à voir avec le fait que ça se passe en *anglais*. N'importe quelle autre langue, il n'y en aurait pas de problème. Ce qui est aussi clair, dans les commentaires de certains, et dans la réaction de plusieurs journalistes, c'est que les choses ont bien changé, et il en a qui soient beaucoup plus ouverts que certaines autres personnes.

      Au fait, la SSJB, elle ne parle pas pour moi, c'est pas sa maudite décision, et ils auraient avantage à garder son discours dépassé pour elle-même, et à ne pas tenir la population en otage. On n'est pas menacés, on est forts, arrêtons de chialer et assumons-nous, le monde nous regarde et on passe encore pour des caves.

    • @la_maquisarde

      Qui donc vous a nommé cardinal de la nation québécoise et vous a donné le droit de définir ce qu'est un québécois? Est Québécois quiconque vit au Québec. Point. Autrement, on tombe dans la division, le racisme, l'intolérance de nos voisins et le totalitarisme.

      À l'époque de Duplessis, on était tous Québécois, tant qu'on était de bons Chrétiens. Aujourd'hui, nous sommes tous Québécois tant qu'on est de bons francophones. Voilà ce que 50 ans de progrès nous ont donné!! Notre racisme envers tous ce qui est anglais est si déprimant!

    • Dans tout ça il y a un peut de confusion qui vient du fait que historiquement le 24 juin était la fête nationale des canadiens français, une fête avant tout ethnique sans égard au territoire parce que des canadiens français il y en a partout au Canada. L'erreur fut de faire coïncider la fête nationale du Québec, une fête territoriale avant tout avec l'autre. Sans vouloir me prononcer sur le fond, je crois que la frustration viens de gens qui perçoivent le 24 juin comme étant la fête de la culture et de la langue française au Canada et d'y voir débarquer des gens qui sembleraient n'avoir aucun atome crochu avec la culture francophone les rends pour le moins furieux. J'ai visité le site internet des 2 groupes dont il est question ici et sans surprise ils sont 100% en anglais. Dans ce cas il devient plus que légitime de ne pas se sentir a l'aise de festoyer avec des gens qui visiblement ne veulent rien savoir de toi, ta culture et ta langue. Mais, et il y a un gros "MAIS", même s'ils perçoivent le Québec comme étant 100% anglophone ils se sentent à l'aise et de plein droit de participer à la fête nationale du Québec parce qu'ils sont des québécois. Pour régler ce problème une bonne foi pour toute on devrait changer la date de la fête nationale du Québec. De toute façon, le Québec ne correspond pas du tout avec la répartition géographique des francophones du Canada. St-Jean Baptiste est le patron des canadiens français et sa fête est le 24 juin, ça n'a rien a voir avec l'histoire du Québec qui devrait changer sa date de fête en fonction d'un évènement historique marquant de son existence.

    • Vive la ghettoisation.
      Je suis un indépendantiste pur et dur de la première heure et je suis extrêmement déçu de l'attitude de certains dirigeants de la sacro-sainte Société St-Jean-Baptiste.
      C'est quoi cette crainte injustifiée des anglophones et des allophones du Québec?
      Nous sommes devenu un état multiculturel. Serait-ce que, n'est pas québécois qui veut?
      Il est grandement temps d'enlever nos ornières judéo-chrétienne et d'accepter d'emblée que le peuple québécois n'est pas uniquement francophone. N'en déplaise à ces quelques bonzes de la SSJB.

    • Ca revient à définir ce qu'est la St-Jean-Baptiste? Une fête de toute les cultures habitant sur le territoire? Une occasion de célébrer les culture anglo-saxonne, africaines, orientales, arabes sans en oublier une pour ne pas se faire traiter de raciste?

      C'est rendu que célébrer la culture francophone est toujours associée au sectarisme, au racisme, à la xénophobie. Il est honteux de fêter ses origines. Allez passez un 4 juillet aux USA et vous ne verrez pas toute les minorités célébrer leur culture. Tous y assistent et célèbre leur joie d'y habiter, mais ca ne veux pas dire que tous doivent faire partie du spectacle.

      Je pense que le Québec est le seul endroit ou on se fait culpabiliser de célébrer sa culture et qu'on a honte de proclamer sa fierté d'être francophone tout en traitant tout nationaliste de raciste et xénophobe.

    • Je suis d'accord avec berniedeux et memnoch.

      C'est vraiment ridicule mais à quoi doit-on s'attendre de la part de la SSJB et du PQ? Ils sont totalement arrièré et font passer tous les québécois pour des racistes. C'est à cause d'eux si un grande nombre de gens, dont moi, sont totalement désabusé de la souveraineté. C'est à croire que le monde n'a pas changé depuis quarante ans, leur projet est identique au RIN....
      Vraiment vivement de nouveaux débats pour le Québec.

      C'est navrant.

    • Non mais cette idée de toujours nous reprocher de ne pas avoir d'ouverture sur les différents peuples au Québec. Quand je nous compare à d'autres peuples dans le monde je trouve qu'on en fait déjà pas mal.

      Ma définition à moi du 24 c'est la fête des canadiens français et franco-québécois. tandis que la fête de la st-patrick est la fête des nationales irlandais.

      Dans ma région, le 24 juin ce n'est pas la fête du Québec tout entier (incluant tout les groupes confondus) C'est la fête des Québécois français et fier de l'être.

      Les franco-québécois est le seul peuple au monde à souvent avoir honte de parler sa propre langue en présence d'autre gens parlant une tout autre langue, du fait qu'elle n'est pas économiquement rentable et soit renommée pour être très compliquée.

      Il est vrai que cette dualité linguistique devient fatigante à la longue. La mort d'une langue
      ne se fait pas sans douleur et je crois qu'il est normal que certains groupes de gens souhaites ternir à leurs racines et de préserver le seul héritage que leur a laisser leurs ancêtres et qui demeure toujours, la langue.

      Pour eux la St-jean, c'est une fête ancestrale qui donne l'occasion de se souvenir, de dire aux monde entier que le Français demeure toujours en Amérique et que nous en sommes fier.

      C'est pourquoi je suis d'avis à ce que cette fête se fasse totalement en français.

    • @Schneider

      Tout comme le 24 juin, le 1er juillet appartient autant aux francophones qu'aux anglophones. J'en ai marre de cette ségrégation!... Les anglophones sont ici depuis des générations, ils sont québécois autant que vous et moi et ils ont droit à une représentation à la St-Jean.

    • Incroyable...

      LA ST-JEAN EST LA FÊTE NATIONALE DES QUÉBÉCOIS (Décrété par le PQ lui-même) et avant, c'était la fête nationale des Canadiens Français. Je suis sur que René Lévesques s'opposerait farouchement à cette décision!!!

      Les Anglophones du Québec ne sont pas des Québécois???(Ils sont 15% de la population)

      Si Pauline Marois ne dénonce pas cette décision raciste, elle va finalement démontrer à tout le peuple Québécois ce que elle et sont parti sont réellement...des racistes.

      @fredre:
      LA ST-JEAN EST LA FÊTE NATIONALE DES QUÉBÉCOIS...pas la fête de la Francophonie.

      Ils veulent faire la même chose qu'ils ont fait avec la reconstitution de la bataille des plaines d'Abraham...et ça a marché...

      C'est quoi la suite...

    • Bonjour, je suis parfaitement bilingue et biculturelle : mon père est anglophone, ma mère est francophone. Les anglophones contribuent énormément à la vitalité - financière, culturelle, j'en passe... - de Montréal. Et Montréal, à ce que je sache, c'est la plus grande ville du Québec. Je trouve que la communauté anglophone du Québec a le droit de participer à la St-Jean, de chanter quelques chansons en anglais. Si on veut renforcer le français au Québec, on est mieux de faire des efforts collectifs pour le parler et l'écrire convenablement au lieu de s'attaquer à 4-5 musiciens anglophones. Dans tous les pays du monde, on écoute de la musique en anglais... vive les Beatles ;)

    • C'est ça le NOUS inclusif du PQ et de ses adeptes.

    • Il est vrai que tous ceux qui sont nés ou habitent ici depuis longtemps sont potentiellement Québécois, mais dans la mesure où ils acceptent le fait que le français est la langue officielle du Québec, une langue qui est aussi la langue maternelle d'environ 80% de la population. Quelqu'un qui est né ici et qui, adulte, ne peut toujours pas parler français ne correspond pas vraiment à la définition de Québécois. Si au moins ces deux groupes avaient fait preuve de bonne foi en ayant du français sur le site web et auraient prévu une, deux ou trois chansons en anglais, ça aurait facilement passé. Mais leur attitude méprisante de tout faire en anglais lors d'un événement pour célébrer le Québec, dont la langue officielle, je le répète, est le français. Leur attitude n'est manifestement pas inclusive, elle est plutôt suprémaciste, celle du conquérant qui veut nous vouer à la soumission.

    • Je vois bien qu'il y a une réaction un peu trop énergique de la SSJB, mais faut quand même admettre que notre langue est vraiment en péril. De plus, il ne faut pas oublier l'histoire de notre domination en tant que peuple par les anglophones. Il est encore difficile de nos jours de se faire servir convenablement dans certains endroits de Montréal en français. Alors tant que l'équilibre n'aura pas été rétabli, je crois qu'il ne faut pas ouvrir la porte... il y a pleins d'autres festivals durant l'été...

    • C'est la fête de la nation québécoise, nation dont la langue nationale est le français est le français.

      Le 1er juillet, ils peuvent chanter en indi ou en nord-coréen, en anglais et en français. Pas de problème. Il n'y a pas de nation canadienne, mais des groupes multiculturels dont les anglos sont une fraction.

      Quand le Québec sera souverain, le monde entier pourra venir nous chanter.

    • Si je comprend bien les contemplations de cette présentation; il n'est pas question de suprimer les activités francophones de la St. Jean Baptiste. Il s'agit de possiblement inclure quelques mots en musiques d'expressions anglophones.
      Hey! ça n'empêcherat pas le bouleversement de notre monde.
      St. Jean Baptiste ne parlait ni la langue de Shakespear ou celle de Molière mais il nous a laissé un exemple de grande foi--ayons la sagesses d'avoir un peu de croyances dans nos valeurs collectifs en démontrant joies et tolérances pendant les fêtes de cette St. Jean.

    • C'est une fête Québécois, pas une fête pour la promotion du français à ce que je sache. Et les Québécois, ca inclut les anglophones et les allophones et les autochtones. Si on veut parler d'histoire, les anglohphones font une partie intégrante de la province depuis du tout début de notre histoire.
      Pour être insécure à ce point de ne pas pouvoir accepter que 2 groupes de chanteurs puissent chanter en anglais....wow...je ne pensais pas que la langue francaise soit aussi menacé à ce point!!! (c'est du sarcasme). Sérieusement, les jeunes d'aujoud'hui écoute des chansons en anglais tout les jours, je ne les vois pas se faire convertir en masse à parler en anglais.

    • C'est ce genre d'action et de stupidité qui nous éloigne de plus en plus du PQ, la St Jean-Baptiste a toujours eu trop d'extrémistes et c'est ainsi que nous les considérons complètement nuls pour un Qc français, les canadients, les montréalais, etcc peuvent être bilingues, c'est là une richesse que tous devraient comprendre, particulièrement nos dirigeants.

    • ... quel honte... aujourd'hui, Je renonce a ma citoyennetté Québécoise, vraiment trop embarrassant et genant... gagne de ti-clins provinciaux...

    • Est-ce que c'est une fête? Une fête du territoire québécois? Des québécois de souche? Des québécois qui parlent français seulement? Des québécois qui sont ici depuis des siècles, qu'ils sont d'origine française, anglaise, indienne ou autre?
      Est-ce qu'on a oublie qu'à l'origine c'est une fête religieuse pour fêter le Saint-Jean le Baptiste et qui est aussi un jour de fête en d'autres endroits dans le monde comme la Jordanie, la Grec, à Porto au Portugal, et même en Terre-Neuve? Moi, comme Montréalais, je préfère aller voir les tam-tam sur l'avenue du Parc ou tout le monde peut jouer sa musique en liberté d'expression ou même le festival Jazz ou tout le monde est traite comme des humains de la planète Terre - c'est sa la musique, non?

    • @hovsepjosef

      On se calme un tout petit peu. Justement vous l'avez dit vous-même, vous êtes «allophone.»
      Et nous ne crachons pas sur les Anglais, nous voulons que notre fête nationale soit célébrée dans notre langue, c'est légitime je crois. Ils chanteront en anglais une semaine plus tard, ou alors, ils chanteront en français pour la circonstance.

      Quant aux Anglais, il y a belle lurette qu'ils n'osent plus cracher sur nous, ils ne s'en sont pas privés pendant de nombreuses années cependant.
      Au fait, connaissez-vous un peu notre histoire?

    • Nous nous sommes toujours targués d'être ouverts d'esprit. Bel exemple!! On exige le français partout au pays et, bande d'hypocrites, vous refusez de rendre la pareille?!
      De quessé???

    • Je me demande encore si, officiellement, la Saint-Jean est la fête nationale du Québec ou exclusivement du Québec français. Je crois comprendre les deux cotés de la médaille car à mon avis il y a place à une ouverture. Chanter en anglais n'est pas un si grand péché le 24 juin, mais ce le serait si tout se faisait en anglais. Je ne blâme pas seulement des anglophones, mais j'inclus plusieurs francophones pour qui l'anglais est la seule musique qui vaille. Soyons un peu plus ouvert sans y laisser notre patrimoine, je crois que cela est possible et une attitude positive engendre souvent une réponse positive. On est un peuple confiant ou on ne l'est pas. Soit dit en passant, je ne suis pas surpris de voir certaines réactions négatives dans le West Island comme un lecteur précédent l'a écrit, il y a des bornés là comme ailleurs mais on n'est pas obligé de les suivre.

    • Je suis très ouvert d'esprit, mais le fais est que pour conserver notre langue Française au Québec, le gouvernement ne fais absolument rien et se fout carrément de tout l'monde. Il faut absolument faire voter une loi qui forcerais les nouveaux arrivants a apprendre le Français dans les 3 a 5 ans suivant leur arrivée au Québec s'ils souhaitent y demeurer, ils préfèrent l'anglais, aucun problème, ya pleins d'autres provinces dans notre beau Canada, allez y donc gang de racistes, cé eux qui sont racistes envers nous en refusant d'apprendre le Français. J'ai des amis musulmans et juifs et plusieurs qui parlent uniquement anglais, je n'ai aucun problème avec ça, mais v'nez pas essayer de nous empêcher de fêter notre fête nationale unilingue en Français par exemple.

    • Bon, bien maintenant, on sait que le 24 au soir, on fetera maintenant la Fête Nationale des Québecois selon le code de Hérouxville!

      Dans ce code, Jacques Villeneuve est plus québecois qu'une personne anglophone qui vit ici depuis 34 ans!

      Et après ca, ca va venir blamer les anglais de vous dire d'enrouler votre projet souverainiste bien serré et de vous le mettre quelque part! C'est drole, moi aussi à leur place, je vous dirais la même chose!

    • Les réactions me font bien rire car l'article des journalistes de Paul Desmarais est encore trompeur. On va inviter ce groupe qui n'accorde aucune importance au fait français au Québec sur le site(vous êtes d'accord avec ça?) et ça me surprendrait même pas qu'il ne parle pas un seul mot de français. Selon certaines personnes, on devrait organiser la St-Jean et la faire dans les 2 langues. En tout cas, les radios poubelles de Québec et les Fédéralistes qui ont toujours le même discours trompeur en affirmant qu'il faut s'ouvrir au monde. Ça aucun rapport, le Québec est un des peuples les plus ouvert. On a assez de bons artistes qui sont fiers de chanter en Français et on a pas besoin de ses chanteurs qui ne parlent peut-être même pas un seul mot de français comme Koivu. 

      L'an passé, il y avait un chanteur anglophone qui était de la fête et personne en parle. S'ils ont refusés, c'est qu'il y avait de bonne raison car c'est la seule journée ou on démontre qu'on est fier de parler le Français. À tous les jours, l'anglais est omniprésent dans notre vie, laisser nous au moins une journée de fête. Toutes les Québécois d'origine peu importe leur langue sont invités à fêter le Québec en français le 24 juin. Si ça avait été un groupe francophone qui n'est même pas capable de chanter un seul mot en Français, ils les auraient pas invités.

      Alors, laissez nous la paix avec vos faux argument d'ouverture sur le monde, vous n'avez simplement aucun rapport et si vous voulez entendre ce groupe, ils se feront un plaisir de chanter pour vous le 1er juillet à la fête du déménagement:).

    • Nommez-moi des Fêtes nationales d'autres pays où l'on accepte d'y entendre des groupes de musique qui ne chantent pas dans la langue de l'endroit?

    • Honte à vous!
      La St-Jean est la fête des Canadiens français!!
      Le PQ a politisé cette fête dans les années 90...
      Alors, je m'excuse, mais la St-Jean n'est pas la fête des Québécois, mais de TOUS les Canadiens français, incluant les Acadiens, les Franco-manitobains, les Fransaskois, etc...

      HONTE A VOUS PAULINE MAROIS!!!

    • Un groupe donne de l'argent pour organiser un spectacle. Le contenu ne leur plait pas, et il en font part au commandité. Un scénario classique... Mais cette fois-ci, c'est des vilains souverainistes qui sont impliqués...

      Alors, La Presse saute là-dessus à pied joint!

      Il y a 4 ou 5 ans, c'est la St-Jean payante des Cowboys et des Loco qui avaient fait la Une de ce très crédible quotidien...

    • Lu sur le site de la Fête Nationale:
      «En 1977, le gouvernement dirigé par René Lévesque proclame le 24 juin jour de la Fête nationale du Québec. Cette journée sera désormais fériée et chômée et surtout, elle sera la fête de toutes les personnes habitant le Québec. Ce faisant, le 24 juin n'est plus associé exclusivement aux personnes pratiquant la religion catholique, mais revêt un aspect ouvert et laïque.»
      http://www.fetenationale.qc.ca/les-origines-de-la-fete/la-fete-nationale-de-1834-a-2009.html

      N'en déplaise aux ceintures fléchées, la Fête Nationale n'est pas la fête de tous les Québécois sauf les gros-méchants-anglophones-colonisateurs-qui-nous-méprisent. C'est la fête de tout les Québécois, point.

      C'est déplorable et gênant qu'en 2009 au Québec, des groupes d'extrémistes réussissent à arriver à leurs fins en y allant de menaces de violence.

      Oh, et j'écoute de la musique québécoise francophone presque tous les jours. Pas besoin du 24 juin pour ça.

    • Petit peuple insécure et raciste.....

    • IMPORTANTE PRÉCISION :
      certain d'entres-vous on lu seulement le titre de l'article... lisez l'article au complet. Monsieur Croteau a choisit un titre un peu provocateur qui indique très mal l'angle de son article. IL NE SAGIT PAS D'EMPÊCHER DES GENS QUI PARLENT ANGLAIS D'ASSISTER À L'UNE DES FÊTES NATIONALE, MAIS BIEN D'EMPÊCHER DES GROUPES DE MUSIQUE ANGLOPHONE DE FAIRE UN CONCERT. Très grande différence!

    • Frede - NON ce n'est pas la fête de la Francophonie, mais bine la fête nationale des Québécois!!! Et la dernière fois que j'ai vérifié, il y a des anglophones et allophones qui sont nés ici et donc aussi Québécois que nous!

      Tabgo - Ce n'est pas parce que certains nationalistes intégristes dans d'autres pays sont racistes et étroits d'esprit qu'il faille reproduire le même comportement stupide et bigot!

      Quant à votre "devoir de mémoire", si on suit votre raisonnement, les femmes devraient haïr et bouder tous les hommes aujourd'hui, simplement parce que notre genre a eu des comportements honteux et répréhensibles il y a quelques générations!!!

      Et j'imagine que vous appuyez aussi les quelques Amérindiens bornés qui haïssent tous les "Blancs" à cause des horreurs qu'on leur a fait endurer à notre arrivée ici?...

      La fête nationale est celle de TOUS les Québécois, peu importe la langue qu'ils parlent! Si vous voulez en exclure les méchants anglais, exigez une fête de la Francophonie! D'ailleurs je pense qu'il y a en une...

      Faudrait pas mêler les pommes et les oranges et pour l'amour du ciel, votre devoir de mémoire vous oblige à ne jamais laisser l'Histoire se répéter! Pas à devenir bigot!

    • Je ne crois pas être raciste, j'ai des amis et de la famille anglophone et americaine MAIS je crois que le 24 juin doit se fêter en FRANÇAIS et avoir des groupes anglophones qui chantent en ANGLAIS serait de la pure provocation et un vrai doigt d'honneur à tous ceux et celles qui travaillent si fort pour garder le FRANÇAIS comme langue officielle au Québec. Que ses groupes anglophones fassent leur spectacles le 1 er juillet pendant que je serai bien assise sur mon balcon entrain de regarder les camions (pas "trucks") passer!
      Pascale Dauphinais (
      (Sherbrooke)

    • Wow!!! Sarko avait raison...sectaire, haine envers ses voisin et repli sur soi...

      J'ai ete souvent a la fete du canada et les quebecois y chante et y sont applaudi...

      Je suis tres content d'avoir quitter le Quebec...
      tres raciste...

    • Je suis content que ces gens refusent que des anglophones chantent à la St-Jean.
      Comme ça, ils montrent leur vrai visage de racistes, exclusifs (on es bien entre nous...).
      Bravo à tous les SSJB, Chevaliers de l'indépendance et autres groupes du même acabit.
      Pauvres petites gens...

    • Belle étroitesse d'esprit....! Je suis tanné de ce racisme a peine latent que démontrent certains québécois envers les québécois de langue anglaise et par extension aux allophones !

      LIVE LONG AND PROPER QUÉBEC AND CANADA

    • @Dodge_34: Je regrette, mais un Québécois est une personne qui habite le Québec, point. Et qui êtes-vous pour décider qui a le droit et qui n'a pas le droit de fêter la St-Jean-Baptiste?

    • @ Dodge
      Je suis québécois, francophone et bilingue.
      Mais je me lève contre votre définition qui dit qu'un québécois est francophone. Ça revient exactement au même point qu'il y a 50 ans, un québécois (appelé alors canadien français) était catholique.
      Le même problème: l'intransigeance. On croirait entendre un curé de la langue.

    • J'ai tellement honte de la petitesse d'esprit de certaines personnes et à quel point ils sont prêts à s'abaisser pour soi-disant défendre leur langue dans la manière la plus xénophobique possible. À ce que je sâche, sont Québécois tous ceux qui habitent au Québec, non? Et dans une société libre, ne pouvons-nous pas nous exprimer dans la langue de notre choix? Si le groupe voulait se produire en espagnol, en arabe ou en vietnamien, je doute fort que la réaction serait pareille!! L'intolérance de l'anglais demeure une forme de racisme très appréciée au Québec. Que c'est donc bien triste!

    • @tabgo
      Excellent point que vous faites sauf que...ce sont des artistes Québécois dont il est question ici, donc à une fête de Québécois on n'invite pas certains Québécois! Bizarre, non??? À moins que selon votre vision étroite des choses, s'exprimer dans une langue autre que le français rend un Québécois moins Québécois. Belle société inclusive, non???

    • Saint-Jean-Baptiste est le Saint Patron des Canadiens-français.

      Quand on fête la Saint-Jean-Baptiste, on fête le fait français au Québec et au Canada.

      C'est pourtant pas compliqué à comprendre !

      L'anglais ne fait pas partie du fait français, donc n'a pas sa place à la Saint-Jean-Baptiste.

      Les anglophones sont les bienvenus, mais s'ils veulent monter sur scène, ils doivent s'exprimer en français.

    • Franchement, si leur seul péché c'est de chanter en anglais c'est pas fort comme décision. Et simple plan eux, puis Pascale Picard qui vient de la ville très francophone de Québec, pourquoi ne pas les inviter? Nous sommes tous Québécois à ce que je sâche!

    • Komaster, est-ce qu'il y a des artistes francophone qui chantent en français à la Saint-Patrick, ou encore à la fête du Canada à Toronto ?

      Pourquoi tu ne te révolte pas alors ?

    • Le problème d'identité québecois est majeur et très profondément enraciné. La société québécoise en aurait pour des années à consulter un psychologue. Je doute qu'un jour le problème se règle... et c'est dommage parce que ça nous empêche de nous épanouir complètement.

    • Plusieurs éléments qui ne tournent pas rond:

      1. Encore une fois, j'ai honte d'être québécois francophone. «Québec je me souviens», quelle devise ironique, il me semble qu'il est plus que temps d'arrêter de vivre dans le passé.

      2. Surprenant de voir un esprit si étroit être capable de se justifier avec autant d'arguments ridicule et à côté du sujet. Si je suis le raisonnement de certains, est-ce que je dois conclure que nous ne sommes pas québécois si nous ne sommes pas francophones? Est-ce qu'il faut être blanc aussi? Tant qu'à élargir la discussion...

      3. Dommage qu'on donne autant d'importance à une minorité qui conteste.

      4. «Le français est en danger au Québec»... c'est vrai que de s'assurer que les artistes chantent en français pendant un show 1x par année va protéger notre langue.

    • Alors... là je ne comprends plus.

      La Saint-Jean, est-ce que c'est la fête Nationale de la province du Québec, ou la fête de la langue française? Si c'est celle de la province, alors il me semble qu'il n'y a rien de mal de faire une représentation de la population, et un ou deux groupes anglophones qui fait de la bonne musique, c'est correct à mon goût.

      Encore plus festif serait d'avoir une espèce de pièce musicale bilinguisme à la Québecoise ;)... et du tant que la plus grosse pourcentage des activités se font en français...

      Je sais pas, mais il me semble qu'il faut s'ouvrir un peu à la réalité et partager notre amour de notre langue au lieu d'être toujours sur la défensive et peur de la perdre. Elle ne restera pas trop longtemps avec les génération qui suivent si l'on ne donne l'importance qu'avec des actions défensives (ou négative) au lieu de la montrer sous un jour plus positive et avec, aussi "quétaine" que cela sonne, un peu d'amour et d'ouverture?

      On a tellement peur.

    • Vous êtes pathétique à lire... La St-Jean ce n'est pas la fête de la francophonie (celle-ci est le 20 mars), c'est la fête des Québécois, et ceci inclus tous les Québécois, anglo, franco et allophone. Cela démontre très bien comment ceux qui ne seront pas en accord avec votre souveraineté, ou ceux qui ne parlerons pas français seront traités si jamais l'indépendance se faisait... Je sais que vous n'aurez aucune honte de vos propos puisque vous vous pensez si accueillants... Bravo de la petitesse de vos esprits...

      Le pire c'est que ces gens iront protesté le 1er juillet avec leur drapeau des Patriotes mais que là, personne ne pourra les interdire de la fête de Canada sinon ils utiliseront la force comme ils le promettent à chaque fois qu'un évènement veut être souligné dans notre province (lire ici la bataille des Plaines)...

      Deux poids, deux mesures pour des petites personnes...

    • Si nos médias étaient objectifs, ils iraient demander à Marois et à Duceppe ce qu'ils pensent de ça. Malheureusement, ils ne le feront pas.

    • Nos oreilles sont saturées de chansons anglophones à longueur d'année. La langue officielle du
      Québec étant le français, qu'on fête la Saint-Jean en français...et qu'on laisse le 1er juillet aux anglos. C'est juste une question de SURVIVANCE...

    • Bravo pour l'ouverture...Mon meilleur Saint-Jean était celui qui se fêtait sur la rue Saint-Viateurs (qui n'existe plus d'ailleur) dans la petite Italie. Grecs, Italiens, portuguais, asiatiques, blacks, anglos, francos, peu importe, les gens fêtaient ensemble sans souci des différences culturelle. Asiatique d'origine, pour moi c'était ça la Saint-Jean, la convergence de plusieurs cultures pour fêter le Québec qui est aussi devenu notre Québec. La société Saint-Jean Baptiste protège une idéologie qui date...vraiment. Arrêter moi ce "il faut protéger notre Français", si les immigrants étaient mieux encadrer à leur arriver au pays, il y aurait une meilleure intégration. N'oubliez pas que avant de venir vivre au Québec, les immigrants sont déjà familier avec l'anglais plutôt que le français. Il est donc plus naturel et facile, pour eux de s'intégrer en anglais plutôt que le français. Anyway...Party strictement franco? Je débarque. C'est une fête nationale, même si c'est pour célébrer le français, cette fête se doit de voir plus loin que son nez québecwa. Fêtons ensembles!

    • Toute personne qui assistera (artistes inclus) à cette fête sera collaborateur du racismen de la société St-Jean Baptiste.

    • Quelle belle attitude raciste ...petit peuple xénophobe que nous sommes !!

    • Honteux, tout simplement.

    • Je suis en tab... contre les maudits anglophobe! Vous me mettez en rogne lorsque vous empêchez les gens qui ne s'expriment pas en français dans la langue de tous les jours de permettre d'ouvrir notre culture. On devrait vous cr... dans un pénitencier au Yukon.

    • Ridicule j'ai soudainement moins envie de fêter la St-Jean Baptiste

    • pathétique

      finalement les gens qui se plaignent devraient avoir honte d'être québécois.

      on peut aimer le Québec, défendre le français et accepter des groupes anglos a la saint Jean, je ne vois pas ou est le problème

      faites découvrir et aimer votre culture au lieu de dénigrer les autres

    • @kchazel

      14 juin 2009
      13h28

      "Franchement, j'ai entendu Florent Vollant en langue inuit, j'ai vu des gens du Sénégal et un Cajun sur la scène de la Fête nationale. C'est tout sauf un événement raciste..."

      Alors si c'est pas grave d'entendre de l'Inuit, du Sénégalais ou bien du Cajun sur une scène de la St-Jean Baptiste, pourquoi est-ce un problème d'entendre 2 petits groupes anglophones ? Après tout, 25% des québécois SONT anglo !

      Vous pouvez nier tant que vous voulez que ce n'est pas du racisme, ca en est !

    • Tout le problème provient du détournement de la fête de la Sain t-Jean Baptiste en fête nationale du Québec.

      La fête de la Saint-Jean Baptiste est originellement la fête des canadiens français catholiques et elle devrait ainsi mettre en relief la culture française en amérique du nord ; tout comme le fait très bien le festival des francopholies où il serait illogique d'y entendre de la chanson anglaise ou espagnole.

      Prise comme fête officielle du Québec c'est en effet une toute autre histoire. On ne peut pas exclure le peuple anglo-québécois du Québec. Mais il nous faut bien reconnaître qu'en agissant ainsi on ne fête plus la culture française en amérique du nord mais bien une province majoritairement française avec une minorité anglaise notamment majoritaire à Montréal !

      D'un autre côté la langue française régresse à Montréal et au Québec tant par sa qualité que par sa quantité.

      Étant donné que la classe politique canadienne actuelle est constituée d'incompétents dans tous les partis, tant au Québec qu'au Canada, ceux du PQ sont loin de pouvoir faire l'indépendance du Québec (ils ont plutôt fait régresser la qualité de la langue française au Québec ainsi que l'idée de l'indépendance du Québec depuis 1995 avec leurs projets éducatifs pourris en français et en histoire) et on se retrouve donc avec un peuple franco-québécois qui, faute de faire des enfants en nombre suffisant et faute d'avoir les connaissances historiques et culturelles nécessaires, court tout droit vers l'assimilation dans la grande mer anglo-saxonne qui nous entoure.

      Que faire alors? Je suggère la création d'une nouvelle fête nationale du Québec qui ne serait pas associée du tout à la St-Jean Baptiste. Je suggère le 25 juin pour cette fête vraiment nationale qui serait le lendemain de la St-Jean-Baptiste qui serait elle toujours le 24 juin.

      La St-Jean -Baptiste reviendrait à son sens originel catholique et canadien-français en communion avec nos origines autochtones telles que désirées par le grand Colbert. En fait la Saint-Jean Baptiste, dans son sens profond demande également une compréhension de notre origine ethnique mi-française et mi-améridienne telle que conçue par le père spirituel de l'amérique française et du Québec; Jean-Baptiste Colbert. Elle serait aussi une fête officielle et aussi religieuse comme Noêl. Bien sûr que les anglophones pourraient la fêter avec nous mais ils devraient la fêter en français par contre!
      On devrait inviter aussi des français de France et des autres pays de la francophonie mondiale à ala Saint-Jean Baptiste.

      La fête nationale du Québec serait, elle,le 25 juin la fête officielle de tous les québécois, quelles que soient leur langue. Il y aurait environ 17% d'anglophones québécois qui chanteraient anglais, 3 % d'autres langues, etc...

    • Ce sont ces idiots de racistes qui sont entrain de tuer le mouvement souverainiste. Il n'y aura jamais 50% de québecois qui voudront former un pays basée sur l'isolement et l'exclusion.

      On est en 2009, c'est l'aire d'internet et de la globalisation. Ce vieux nationalisme digne des années 30 n'arrivera jamais à rien sauf nous faire passer pour des arrièrés.

    • C'est vraiment pas fort. Un chanteur québecois qui chante en anglais à la St-Jean, tous seraient contents. Ces deux groupes anglophones sont montréalais, si c'est une façon de se faire connaître, tant mieux. La musique n'a pas de langue et moi cela ne m'offusque pas, au contraire ça démontre une grande ouverture d'esprit, de toute façon il y a des chanteurs francophones à leurs côtés qui ne semblent pas trouver cela anormal de chanter en leur compagnie, cela donnera sûrement une belle synergie.

    • Qu'on soit pour ou contre, il faut quand même admirer l'hypocrisie:

      De la SSJB:
      http://www.ssjb.com/contenu/la-societe-saint-jean-baptiste-de-montreal

      "Une société d'avant-garde :
      [...]
      Qui, traditionnellement, accueille les Québécois de toutes origines."

      Sur le site du Comité de la Fête Nationale (Le mot du président):
      http://www.fetenationale-montreal.qc.ca/

      Le 24 juin prochain, 175 ans plus tard, nous invitons les Québécois de toutes origines à faire entendre leurs voix et à célébrer ensemble cette fête, notre fête."

    • @Ferdre ... non le 24 juin c'est la fêtes des Québecois, le 20 mars c'est a fête de la francopholie ...

      http://20mars.francophonie.org/

    • C'a n'a pas de bon sens, dehors les anglos, attendez 1 semaine et ce sera votre fête a vous, comme si on exigerais que la fête du Canada soit 100% en Français. Un Québécois ça parle Français, si tu parles Anglais té un Canadien, me fous que ça fasse 30 ans que tu vis au Québec, si tu parles pas Français, té pas un Québécois et t'as surtout pas le droit de fêter le 24 juin au soir.

      Ceci dit, je me fous de votre religion de votre couleur où autres, tu peux être juif, musulman où noir si tu parles Français et que tu vis au Québec, té un Québécois a 100% pour moi, je suis pas raciste contre ceux qui acceptent de parler Français, juste contre ceux qui s'obstinent a rien vouloir savoir du Français.

    • Que ça fait pitié... Montréal, c'est une belle salade de fruits et c'est ce qui en fait sa beauté! Pourquoi la célébration de notre fête ne pourrait-elle pas inclure tous les citoyens de la ville, un point c'est tout? Chaque ville est représentée par SES citoyens, peu importe leur langue maternelle. Et tous ses citoyens SONT Québécois. Alors, pourquoi les exclure? De toute façon, la majorité des gens se sentent bien fiers d'être Québécois le soir du 24 juin (en rotant leur bière) et s'en cali**** dès le lendemain. Alors, il faudrait arrêter d'appeler à l'exclusion de Québécois pour un simple spectacle (pour se donner bonne conscience) et enfin fêter tous ensemble! D'autant plus que la fête de la Saint-Jean est beaucoup plus un prétexte pour se saouler la gueule et souligner le début des vacances... Donc, pour la réelle signification, on repassera... Bref, il faut accepter les différences de tous et arrêter de crier au scandale à chaque fois qu'un accent anglais se fait entendre... J'ai vraiment hâte au jour où on arrêtera de se quereller pour tout ça...

    • Personellement, je suis en accord avec le fait que la Fête Nationale du Québec est une des rares occasions d'affirmer un peu notre identité et je suis d'accord pour que ce soit la langue française qui soit en avant plan. Pas de groupe qui chante en anglais à la Fête Nationale du Québec? Je suis complètement d'accord avec ca. Et ce n'est pas une question de racisme et/ou truc du genre.

      Et moi aussi je trouve le titre de votre article très sensationaliste et trompeur. Je suis certain que des gens ont seulement lu le titre et se sont dit "My God! Ils veulent empêcher des gens qui parlent anglais d'assister à l'une des fêtes nationale!!" Vue de même, c'est effectivement épouvantable! Mais ce n'est pas le cas... Pas très fort M. Croteau.

    • @beachball

      Vous êtes la preuve vivante de vos dires. Connaissez-vous la métaphore de la paille dans l'oeil de l'autre, et de la poutre dans le vôtre?

    • Il faut condamner sans réserves les orthodoxes du nationalisme québécois, comme ceux du fédéralisme-assimilationiste d'ailleurs. L'exemple cité ici dans cet article en est un bon exemple. Afin d'assurer une certaine objectivité journalistique, je propose à l'affectateur des tâches de la section informations, une petite visite à certains arrondissements de l'ouest de l'île de Montréal : Pointe-Claire et Baie d'Urfé entre autre afin qu'ils interrogent des conseillers là-bas, notamment leur "très peu de collaboration" avec des groupes de citoyens de Pointe-Claire qui ont demandé le concours de l'arondissement pour l'organisation de fêtes de la Saint-Jean Baptiste mais qui se sont fait, cavalièrement, envoyé paître. Mon frère, un anglo-québécois comme moi et résident de l'arondissement, a dû subir l'autre côté de la médaille.

    • Bonjour quebecois et quebecoise!

      Pour etre un vrai quebecois on a pas besoin d etre une race specifique mais le minimum qu on se communique en francais! Je suis d avis que durant la st-jean, qu il y a ai un minimum de respect pour la langue francaise! les anglais ont leur fete le premier juillet et croyez moi je ne vais pas les ecoeurer avec mon francais! J ai eu a me battre dans mon village car les admistrateur de la fete fesaient appel a des groupes anglophone pour distraire et pour moi ca ete une frustration totale! Etre quebecois c est plus qu une fete c est une identiter culturelle, une fierte a mes ancetres et une langue a ma generation future! Quand on habite dans un village ou un pillier quebecois tel Mr Vigneault habite je trouve que le minimum est de se battres pour nos conviction! VIVRE LE QUEBEC DIGNE !

    • Je rouve très bon et révélateur que cet incident se soit passé. Ça nous montre que les mouvements souverainistes sont loin d'être inclusifs et ça fait réfléchir toute personne intélligente sur la pertinence d'un tel mouvement qui ne veut pas qu'on le fête dans toutes les langues et cultures du Québec. La fête du Québec est à tous ceux qui se sentent bien en notre belle province et j'espère qu'ils pourront le chanter en indien, chinois, français, anglais et même innu... C'est ça qui fait notre richesse.
      Le plus pathétique, c'est de voir des gens défendre les valeurs désuètes de certains séparatistes obtus et pas très intelligents.

    • Franchement, j'ai entendu Florent Vollant en langue inuit, j'ai vu des gens du Sénégal et un Cajun sur la scène de la Fête nationale. C'est tout sauf un événement raciste. Par contre, est-ce qu'on peut se dire qu'une journée par année, ce n'est pas de trop de célébrer dans la langue de la nation québécoise?

      On va déjà leur faire un CUSM alors que les anglos ne sont que 10% de la population...on va quand même faire de la Fête nationale du Québec une simili Fête du Canada!

    • Et on viendra ensuite se présenter à nous comme étant inclusifs...

    • 12h54
      Je suis pour l'indépendance du Québec (j'ai voté pour le PI aux dernières élections) et pour le Français comme langue officielle du Québec. Cependant, des Québécois d'origine anglophone habitent le Québec et doivent être respectées. Des artistes anglophones veulent fêter avec nous. Pourquoi les exclurent? C'est carrément du racisme.

      Je suis pour un Québec inclusif. Fêtons ensemble. La Fête doit être francophone mais rien n'interdit d'accepter de faire une place à une autre langue si nous fêtons tous ensemble.

    • et voila! un autre belle exemple que le quebec n appartient pas a tous ses citoyens. Le fait que le francais ne va pas trop bien tient principalement a 2 choses. la premiere est l enseignement du francais ecrit et parle qui est incroyablement deficiant surout chez les jeunes. la deuxieme , chez les aines cette fois, la pauvrete du vocabulaire et l utilisation des blasphemes pour meubler la plce des complements et des justes verbes.
      en fait, personne dans la francophonie ne dsaisit le language quebecois. C est percu comme un dialecte tribal.
      quelle honte!quelle petitesse!

    • Moi je suis parfaitement d'accord ! on ne les empêchent pas de chanté à la Saint-Jean ! On ne veux pas qu'il chante en ANGLAIS à la Saint-Jean, y'a tout de même une différence. Surtout qu'avec le budget de la fête du Canada il devrait être capable de se trouver une «gig» payante la semaine suivante.

      De plus y reste 364 jour de l'années où il pourront chanter comme ils veulent.

    • Incroyable, il y a du monde qui devrait commencer à sortir de chez eux et voir qu'il n'y pas juste les francophones sur la planète.

      @tabgo
      Le 1er juillet, si un groupe québécois chante au spectacle de la fête du Canada, allez-vous dire la même chose ? On ne parle pas de 2 pays en guère. On parle d'un spectacle avec des Québécois qui parle Anglais. La St-Jean c'est pas la fête de "francophone" c'est la fête du Québec.

      J'en revient tout simplement pas !

    • On a beau être indépendantiste, c'est triste de voir les "fins" stratèges se tirer continuellement dans le pied.

    • Incroyable, il y a du monde qui devrait commencer à sortir de chez eux et voir qu'il n'y pas juste les francophones sur la planète.

      @tabgo
      Le 1er juillet, si un groupe québécois chante au spectacle de la fête du Canada, allez-vous dire la même chose ? On ne parle pas de 2 pays en guère. On parle d'un spectacle avec des Québécois qui parle Anglais. La St-Jean c'est pas la fête de "francophone" c'est la fête du Québec.

      J'en revient tout simplement pas !

    • Au risque de répéter ce qui à déjà été dit, la Saint-Jean-Baptiste n'et pas la fête des indépendantistes ou de la francophonie. C'est la fête de tous les Québécois, les francophones, les anglophones et les allophones.

    • c'est une honte !!!

      HONTE AU QUEBECOIS QUE NOUS SOMME !!




    • Je croyais que la St-Jean était la fête des Québécois et non des francophones. Ce genre de truc me fait honte...

    • Pas question d'avoir des gens d'ici qui chantent en anglais. Non non non. Cependant, on va avoir une troupe de danse africaine, ils dansent donc ils ne diront pas un mot en anglais.

      Bannir des anglophones qui VEULENT chanter à la Saint-Jean, c'est comme les terroristes qui tuent les gens qui vont les aider dans leur pays... tu vises pas la bonne personne mon ami.

    • Je m'excuse...j'ai pesé sur le mauvais bouton...J'allais dire que le Québec ne sera enviable que par son ouverture, sa compréhension et son inclusion dans un pays fort qui l'aime et le respecte pour sa différence culturelle. Le temps des chicanes et de l'illusion est passé.... 1995 a fait le point...Regardons vers l'avenir et suivons ceux qui veulent éviter la confrontation et le brassage de m... inutile ! Il y a des anglos intelligents et respectueux qui nous acceptent tels que nous sommes et qui sont aussi des Québécois qui ont le droit de s'exprimer et de fêter avec nous...il y a aussi des bornés qui s'entêtent à ne parler que l'anglais et vouloir écraser tous ceux qui sont différents et qu'ils ne sont pas assez intelligents pour essayer de comprendre ceux qui parlent une autre langue... Il y a malheureusement des bornés dans les deux camps... Cherchons à nous faire des alliés plutôt que des ennemis et invitons-les à notre fête... les plus intelligents sauront nous le rendre !

    • Les séparatistes au Québec ont travaillé fort et ont réussi depuis les années 60 à changer tous ce qui était ''canadiens français'' en ''québécois''. Ce qui fait que la St-Jean est devenu la ''fête nationale des québecois''.

      Eh bien voilà! Les anglos du Québec sont québécois eux aussi.

    • Je suis de l'avis que Saint Jean comme Le Bon Dieu serait favorable que les citoyens/citoyennes de notre chère pays recoivent les respects de libertés, égalités et fraternités.
      Oui!!!certains éléments des médias jouent avec les égos sociaux/civils.
      Soyons en fêtes pour la Saint Jean et non en rages.

    • Franchement, les Québécois qui sont contre la diversité sont vraiment plates... Comme si en allant voir un show en anglais, on allait en perdre notre français. Vraiment pathétique... Au lieu de vous acharner sur un 24 juin complètement français, vous devriez personnellement écouter et consommer que du français pendant tout le reste de l'année si vous croyez tant en l'uniliguisme. Ça, ça ferait une différence, mais ça me suprendrait que vous le fassiez...

    • c est totalement pathetique. moi je suis venu ici et j ai choisi le francais plutot que l anglais. quand je lis des conneries comme ca, je le regrette.

      comment puis je etre accepter en tant qu allophone si les quebecois crachent literallement sur les anglophones

    • Quand allons-nous fermer la trappe à ces 'extrémistes' francophone de l'ancienne garde? Un fête nationale québécoise DOIT inclure tout les québécois: franco, anglo, innus, inuit, cris, immigrants, etc.
      Sinon, nous restons dans nos vieilles peurs de canadien-francais catho qui n'ont que le mot 'survivance' en tête. La St-Jean n'est plus la fête des francos d'Amérique, mais des citoyens du Québec.
      Un Québec moderne doit être inclusif et ouvert. Sinon, la St-jean-baptiste demeurera un fête raciste qui exclue ceux qui ne font pas partie de la majorité francophone. Pouvons-nous nous sortir la tête du sable un peu? Arrêtons de céder a nos fasciste d'une autre époque.

    • Pas fort... Honteux de la part de réactionnaires comme la Société St-Jean-Baptiste... Il ne faut pas mêler la défense de la langue française et la Fête des québécois... l'un peut aller sans l'autre et on peut continuer à défendre notre langue sans faire preuve d'étroitesse d'esprit... Bon voilà!

    • "les organisateurs craignent de devoir les retirer de la programmation."

      Encore du mauvais journalisme dont le seul effet est de foutre la merde. Craignent de devoir c'est pas la même chose que décider d'annuler. Pour toutes les fois que j'ai crains de devoir faire quelque chose, j'ai tout fait pour ne pas avoir à me rendre là.

      Donc, aux organisateurs de mettre leurs culottes et de remplacer ce soi-disant commanditaire. N'en faisons pas une crise nationale. Je vois déjà toute la récupération politique et les généralisations qui vont être faites.

    • Certains puristes nombrilistes semblent penser que le repliement sur soi et l'exclusion sont des solutions d'avenir. L'ouverture aux autres est un enrichissement et une façon d'être appréciés des autres. Il ya a toujours eu et il y aura malheureusement toujours des imbéciles heureux

    • C'est pathétique. La Société Saint-Jean Baptiste est d'un réactionnaire hallucinant. Juste triste.

    • Il n'y a rien d'honteux à privilégier notre langue, qui est officielle au Québec. Nous faisons déjà beaucoup de concessions à ce niveau donc fêtons avec les artistes qui représentent notre nation québécoise. Les anglais sont le bienvenu quand même!!
      Quant à certains commentaires, il est un peu exagéré de dire que c'est à cause de cela que la ville va SI mal!!

    • Je suis francophone, habitant Montréal, travaillant à Montréal et pour moi le débat francophone vs anglophone n'a pas lieu d'être ! La culture, la musique n'a pas de langue officielle ! Je suis tanné qu'un petit groupe d'individus fascisant (Ultra nationalistes et association affiliée: société St jean Baptiste) fasse la loi !Et de grâce arrêtez ce racisme a peine latent à l'endroit des personnes ne partageant pas votre langue maternelle ! La langue française est en déclin ? A qui la faute ? Interrogez vous sur la qualité du français écrit et parlé que ce soit dans les écoles ou universités !
      Je suis POUR le maintien des groupes anglophones dans la programmation !

      Live long and prosper Quebec and Canada !

    • Premièrement, l'article est trompeur, ce n'est pas LES ANGLOPHONES qui ne sont pas admis.

      Le problème, c'est qu'ils chantent en anglais, à une fête nationale d'un État qui n'a qu'une seule langue officielle le français.

      Des anglophones qui chantent en français, pas de problème.

      Le Québec n'a qu'une seule langue officielle, comme toute les province canadienne, à l'exception du Nouveau-Brunswick qui est officiellement bilingue.

      En Italie, la fête nationale, est en Italien. En Espagne, la fête nationale, est en espagnol. En Allemagne, la fête nationale est en Allemand... Et au Québec, c'est en Français.

      D'ailleurs, les 2 groupes musicaux en question, qui se disent fier d'être Québécois, ne daignent même pas avoir une version française sur le site web de leur groupe. Ils ne se considèrent aucunement Québécois, sinon ils utiliseraient aussi la langue du pays, en fait de la province, pour le moment.

    • mooshee, tu peux fêter avec tes amis anglophone, mais la fête de la saint-jean-baptiste se passe en français.

      1 jour sur 365, alors que le français est oublié le reste du temps. Et vous trouvez le moyen de chialer.

    • Ouais moi aussi j'ai honte d'être québecois dans ces occasions...
      La fête nationale du Québec, c'est pas écrit la fête nationale du français à ce que je sache. Les imbéciles qui disent qu'on doit pas se mêler aux anglais pour fêter notre province semblent oublier qu'ils sont québecois à part entière, autant que vous !!!

      Petite mentalité = petite nation... j'ai pas le goût qu'une poignée de racistes me représente aux yeux de tous autour du globe !!!

      Pat Larouche

    • tabgo : Les Irlandais sont toujours fiers d'avoir des gens de d'autres nationalites feter la St-Patrick! Dans les autres pays, quand des etrangers sont la pour apprendre et vivre la culture des autres pays, la population locale les accueille a bras ouverts et c'est une experience que personne oublie.

      On parle souvent de l'ouverture et de la gentillesse des quebecois....malheureusement ca l'air selectif!

    • La St-Jean-Baptiste, ce n'est pas la fête du français... C'est la fête d'un peuple. C'est la fête des Québécois, de TOUS les Québécois. Dans quel monde vivez-vous si vous croyez encore qu'être Québécois veut simplement dire être Francophone? Sommes-nous encore aussi petit d'esprit? Notre histoire a débuté avec une oppression des Anglais, ils ont essayer de nous assimiler, de nous modeler dans leur images, parce que les différences n'étaient pas acceptées. Et aujourd'hui, dans une société vivante et dynamique de différence, où les festivaux à caractère international font le bonheur et la fierté de notre patrimoine, encore, cette petitesse d'esprit face à l'Anglais.

      Aberrant. Triste. Je suis une Franglaise et bien fière de l'être. Il serait temps que l'on reconnaisse que la diversité est ce qui rend notre province si incroyable. Quelle stupidité. J'ai honte.

      Et l'argument que la Fête du Canada est juste en Anglais, et bien bravo! Quoi de mieux que de s'abaisser au même niveau pour montrer notre supériorité.

    • Signez la pétition! Et démontrez que vous êtes contre cette décision!

      http://www.mesopinions.com/POUR-les-artistes-anglophones-a-l-Autre-St-Jean-petition-petitions-cd50ed59401aef36ef3730ad9d9c3f72.html

    • Nous inclusif? Plutôt nous et eux... Parfait exemple.

    • Wow,bravo montreal. Demandez vous pas pourquoi la ville va si mal.

    • Encore une fois, la societe st-jean baptiste nous ramene cette vienne haine envers les anglo-canadiens. On devrais peut-etre rappeler a ce groupe qun bon pourcentage de la population quebecoise est anglophone ou de souches anglophones.Le president francais Nicolas Sarkozy parlait de secterisme et de haine envers les autre pour califier certains(une minorite) independentiste, je crois que ces terme sapplique biena cette dite "societe st-jean baptiste"

    • Une journée. Une seule journée dans l'année où on s'accorde le droit d'être fier de parler français en amérique? Je pensais que c'était la francophonie qu'on célébrait le 24? C'est pas un peu de la provocation de venir chanter en anglais ce jour là? Attendez-donc 7 jours, vous allez l'avoir votre grand messe du bilinguisme canadian...

    • Décidément, on est rendu au 21e siècle et on n'a pas encore appris des grands conflits créés par l'intolérance et l'extrémisme. Il nous faudra encore combien de temps pour que ça arrête enfin??? Est-ce que vraiment, 2 groupes de chanteurs anglophones sont si menaçants que ça? Les anglais font partie du Québec au même titre que les Hispanophones, les Italiens, les Russes, etc. Je suis pro-français mais il y a tout de même des limites à cette guerre de mots! Quand ce n'est pas la religion, c'est la politique. Quand est-ce qu'on aura enfin la paix? On ne peut pas fêter sans conflits?

    • Bonjour,

      J'apprécie toujours que des ANGLAIS daignent se joindre à nous pour fêter.

      La langue française est mise en danger davantage par les politiciens et leur immobilisme que par des groupes de chanteurs. Faut pas jouer à l'autruche et empêcher le spectacle, qui à toute fin pratique serait moins "désoeuvrant" que l'écoute de la radio et de la télé en ce qui regarde la chanson anglaise et américaine. Du bon folk anglais, présenté par des "natives" ça vaut mieux que l'oubli que l'on fait de chanter de la chanson française de bon goût.

      Ayant été animateur de la Fête de la St-Jean ou de la Fête nationale il y a quelques années, je peux vous dire que l'on se soucie peu que les interprétations soient de bon goût ou pas, préférant des artistes qui ne sont pas des modèles pour la francophionie, sacrifiant les parfois nos meilleurs interprètes et compagnie. Ainsi nos belles "Société St-Jean-Baptiste" locales ou montréalaise sont bien contentes. Pourvu que ça "rock" ou que ça roque, tout est bien. Parfois ça "rock" mieux en anglais car on n'y massacre pas la langue dans la chanson. Si on suggérait aux groupes anglais de chanter "queq tounes" en français, moi ça m'irait. Faut pas charrier, pensons à nos chanteurs québécois qui vont chanter en français le 1er juillet, pour une majorité d'auditeurs anglophones. Eux, on ne les interdit pas.
      Je pourrais vous en conter... Le français, notre français, sera meilleur si chacun y voit dans sa propre cour, en se respectant soi-même, en gardant la tête haute.

      J'ai souvent assisté à des spectacles durant l'été, à Québec. Ce sont des anglais venus d'Ontario qui m'ont diverti le plus, surtout que leur efforts pour parler en français les rendaient plus sympathiques que certains amuseurs québécois qui n'ont rien à dire.

      Pourquoi ne pas inviter quelques anglais à la Fête... avec nous.

      Nationaliste, pas pour rire, vous pouvez pas savoir comment... mais pas "pouriste", pardon, puriste.
      GV

    • Vraiment ça me dégoûte. Il serait tant que les sociétés réactionnaires telles la Société St-Jean-Baptiste comprennent que le Québec, et particulièrement Montréal, ne se définissent pas seulement par leur francophonie, mais bien par leurs habitants. Si je ne peux fêter la St-Jean avec mes amis anglophones, je préfère ne pas célébrer du tout.

    • C'est d'une tristesse... Petit.

    • Incroyable...

      J'appelle Malajube, Vincent Vallières, Les Dales Hawerchuck et Marie-Pierre Arthur à se retirer en guise de protestation...

    • Quelle reaction raciste!

    • La SSJB, ce sont des dinosaures qui n'ont plus que la Fête Nationale pour mettre a l'avant leur discours passéiste, rétrograde, déconnecté. Et comprenez-moi bien: je suis pour l'indépendance et plutôt pour l'affirmation que le français est en danger. Mais il serait peut-être temps d'admettre que de nié la présence de l'anglais au Québec est stérile et envois le mauvais message; que la Fête Nationale est la fête de tout les Québécois; et que peut-être est-il temps de faire un tout petit effort supplémentaire pour bouter à l'égout les clowns de la Société Saint-Jean-Baptiste hors de l'organisation de la Fête Nationale.
      Pour le français, mais jamais contre l'anlais; Pour l'indépendance, jamais contre le Canada; Pour la fête nationale de tous les Québécois, jamais pour la fête d'une "race".

    • Certaines croient que la meilleure façon de promouvoir le français n'est pas d'être fier de notre langue et de notre culture, n'est pas de rendre cette langue et cette culture attrayantes. Ils croient que la solution consiste à exclure l'anglais. Le message qu'ils passent est "ne vous joignez pas à nous, nous ne voulons pas de vous". C'est une mentalité de fermeture que seule peur peut justifier.

      Mais depuis quand la st-Jean-Basptiste est supposée être la fête des peureux?

    • empêcher des québécois anglophones de chanter à la st-jean, c'est vraiment pas fort

    • Vraiment honteux !!! C'est le genre d'intolérance qui fait passer les Québécois francophones pour des racistes en Amérique du Nord. Il y a moyen d'être fier de sa langue sans étouffer celle des autres... Quand on sait en plus que la scène montréalaise anglophone constitue l'un des fleurons de la musique alternative !!

    • Rien que de très sensé dans tout cela.
      Les Palestiniens invitent-ils des Juifs à leur fête nationale?
      Les Juifs invitent-ils des Allemands à leur fête nationale?
      Les Irlandais invitent-ils des Anglais à leur fête nationale?
      Etc., etc.

      Non, vraiment, rien que de très normal. Le devoir de mémoire n'est pas une simple mot du dictionnaire

    • Y'a des histoires comme ça qui font que parfois, j'ai honte d'être Québécois.

Commenter cet article

Les commentaires sont maintenant fermés sur cet article.

Veuilez noter que les commentaires sont modérés et que leur publication est à la discrétion de l'équipe de Cyberpresse. Pour plus d'information, consultez notre nétiquette. Si vous constatez de l'abus, signalez-le.

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer