• Accueil > 
  • Actualités > 
  • Montréal 
  • > L'administration Coderre doit cesser de «dénigrer» le conservateur du Jardin botanique 

L'administration Coderre doit cesser de «dénigrer» le conservateur du Jardin botanique

Le Jardin botanique de Montréal a été fondé... (PHOTO ALAIN ROBERGE, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Le Jardin botanique de Montréal a été fondé en 1931 par le frère Marie-Victorin.

PHOTO ALAIN ROBERGE, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'administration Coderre fait preuve de «beaucoup de mépris» envers le conservateur du Jardin botanique Michel Labrecque en qualifiant de «fake news» son cri du coeur pour sauver l'identité de l'institution, menacée par une réorganisation administrative, a soutenu la chef de Projet Montréal Valérie Plante.

L'ex-maire de Montréal Pierre Bourque, puis Michel Labrecque, ont fait des sorties publiques la semaine dernière pour faire valoir leur préoccupation concernant l'avenir de la mission scientifique du Jardin botanique et des autres musées. Inquiet, le conservateur Michel Labrecque est allé «sonner l'alarme» à l'émission Gravel le matin vendredi dernier, sans l'autorisation de ses supérieurs. «On s'attaque à une institution qui a 86 ans, et je ne pense pas qu'on doit faire ça sans en débattre», a-t-il plaidé.

Mercredi matin à l'émission Gravel le matin à ICI Radio-Canada Première, le directeur général d'Espace pour la vie, Charles-Mathieu Brunelle, qui chapeaute le Jardin botanique, l'Insectarium, le Biodôme et le Planétarium a qualifié de «fausses nouvelles» la «fusion» des quatre institutions muséales. «Il n'y a pas de nouvelles. Il n'y a pas de fusion. Il n'y a pas d'éléments qui justifient cette inquiétude», a-t-il martelé.  Néanmoins, deux des quatre musées n'auront désormais plus de directeurs attitrés.

Pour Valérie Plante, l'administration Coderre doit cesser de «dénigrer» M. Labrecque et doit plutôt écouter ses préoccupations concernant le maintien du mandat scientifique des quatre institutions muséales. «Je veux que Denis Coderre cesse d'être aussi méprisant envers les lanceurs d'alertes, qu'il écoute les experts et qu'il aille s'assoir avec eux. [Il doit] cesser de les dénigrer en disant que ce sont des fake news ou des fausses nouvelles, je trouve ça déplorable comme attitude», a-t-elle dénoncé, en mêlée de presse.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer