Pont Champlain: une poursuite de 124 millions et des doutes sur l'échéancier

Le nouveau pont Champlain, dont le coût total... (ILLUSTRATION FOURNIE PAR LE CONSORTIUM)

Agrandir

Le nouveau pont Champlain, dont le coût total est évalué à 4,23 milliards doit être livré d'ici décembre 2018, mais le consortium laisse entendre dans les documents que cette échéance pourrait ne pas être respectée, et qu'il ne devrait pas être tenu responsable.

ILLUSTRATION FOURNIE PAR LE CONSORTIUM

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

Le consortium responsable de construire le nouveau pont Champlain a déposé une poursuite de 124 millions contre le gouvernement fédéral, et prévient que l'échéancier pourrait ne pas être respecté.

Dans des documents déposés mardi en Cour supérieure du Québec, Signature sur le Saint-Laurent (SSL) affirme qu'Ottawa était au fait de restrictions de poids sur le pont Champlain vieillissant et avait omis d'en faire mention durant les négociations sur le contrat.

Le consortium soutient avoir été informé des restrictions de poids sur le pont et des accès limités à des routes dans les environs du site de construction seulement un an après avoir signé un accord en 2015.

L'interdiction du passage de camions lourds avec des charges importantes a entraîné des retards dans l'obtention de pièces majeures sur le site de construction du nouveau pont.

La poursuite affirme que le consortium SSL, composé de plusieurs entreprises dont le géant québécois de l'ingénierie SNC-Lavalin, a dû trouver des moyens de rechange pour le transport jusqu'au site du béton préfabriqué et d'autres éléments de structure, ce qui a causé des jours de retard et des coûts additionnels substantiels.

Le nouveau pont Champlain, dont le coût total est évalué à 4,23 milliards - incluant les coûts de fonctionnement et d'entretien -, doit être livré d'ici décembre 2018, mais le consortium laisse entendre dans les documents que cette échéance pourrait ne pas être respectée, et qu'il ne devrait pas être tenu responsable.

En juillet dernier, le ministre fédéral de l'Infrastructure et des Collectivités, Amarjeet Sohi, avait affirmé devant les médias à Montréal que les travaux avançaient conformément à l'échéancier.

Le pont Champlain de propriété fédérale, un lien routier de six kilomètres entre l'île de Montréal et ses banlieues sud ouvert en 1962, est l'un des ponts les plus achalandés du pays.

Sa détérioration a amené le gouvernement fédéral à annoncer un plan de remplacement en 2011.




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer