Alerte au smog dans la région de Montréal

Environnement Canada incite la population à utiliser les... (Photo Alain Roberge, archives La Presse)

Agrandir

Environnement Canada incite la population à utiliser les transports en commun, diminuer la vitesse de leur voiture et éviter de laisser tourner le moteur de celle-ci inutilement.

Photo Alain Roberge, archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Vicky Fragasso-Marquis
La Presse Canadienne
MONTRÉAL

Environnement Canada a diffusé samedi matin une alerte au smog dans la grande région de Montréal. L'organisme fédéral s'attend à ce que la situation s'améliore dimanche dans la journée.

Parmi les zones touchées figurent l'île de Montréal, ainsi que les secteurs de Laval, de Longueuil, de Laprairie, de Châteauguay et de Varennes, où la qualité de l'air sera mauvaise.

La présence d'un anticyclone au Québec, qui amène des températures froides combinées aux faibles vents, font en sorte que les particules polluantes restent prises à la surface, a expliqué Catherine Vallières, météorologue chez Environnement Canada.

L'organisme fédéral conseille aux enfants asthmatiques et aux personnes atteintes de maladies respiratoires ou cardiaques de limiter leurs activités physiques à l'extérieur jusqu'à la levée de l'avertissement.

Les périodes les plus critiques de smog ont lieu en fin de nuit et le matin lorsque les vents sont les plus faibles, a soutenu Mme Vallières.

La situation devrait s'améliorer dans la journée de dimanche, mais la région risque de connaître un autre épisode de smog dans la nuit de samedi, selon Mme Vallières.

«La présence de vents un peu plus modérés devrait favoriser le passage de l'air et la dispersion des polluants», a-t-elle indiqué.

Selon l'Indice de la qualité de l'air du ministère Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, la qualité de l'air est mauvaise dans toute la Vallée-du-Richelieu. L'indice de la qualité de l'air est estimé actuellement à 58 pour cette région. Il faudrait qu'il diminue à 50 pour que l'air soit jugé acceptable.

Environnement Canada encourage les habitants de ces régions à utiliser les transports en commun, à diminuer la vitesse de leur voiture et à éviter de laisser tourner le moteur de celle-ci inutilement.

L'organisme souligne aussi que les foyers et les poêles à bois représentent «la principale source de particules fines qui contribue au smog l'hiver». Leur utilisation est d'ailleurs interdite par la Ville de Montréal durant les avertissements de smog. Cette interdiction s'applique à tout appareil qui brûle un combustible solide tel que des bûches, des granules ou du charbon.




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer