• Accueil > 
  • Actualités > 
  • Montréal 
  • > Chalet du parc Maisonneuve: des patineurs, skieurs et raquetteurs laissés pour compte 

Chalet du parc Maisonneuve: des patineurs, skieurs et raquetteurs laissés pour compte

Lors du passage de La Presse, jeudi après-midi,... (Photo Edouard Plante-Fréchette, La Presse)

Agrandir

Lors du passage de La Presse, jeudi après-midi, une quinzaine de personnes se sont butées aux portes verrouillées du chalet en seulement un quart d'heure.

Photo Edouard Plante-Fréchette, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Des citoyens se sont butés à des portes barrées pendant plusieurs jours, avant que la Ville ne corrige le tir après le passage sur place de La Presse.

Des sportifs ont dû enfiler leur équipement dans le froid pendant plusieurs jours, en plus d'être privés de casiers pour leurs effets personnels, d'eau pour s'hydrater et de toilettes intérieures, en raison des travaux de rénovation effectués au chalet du parc Maisonneuve, dans l'arrondissement de Rosemont-La Petite-Patrie. La Ville de Montréal, responsable des travaux, a corrigé le tir après avoir reçu une demande d'information de La Presse.

Si la modernisation du bâtiment est jugée nécessaire pour assurer sa pérennité, selon la Ville de Montréal, la situation était loin d'être idéale pour les utilisateurs de ce parc très prisé par les familles, que ce soit pour la patinoire ou les sentiers de raquette et de ski de fond.

Cela était d'autant plus frustrant pour les usagers du parc que la fermeture du chalet n'était pas annoncée sur le site internet de la Ville de Montréal ou sur le portail Conditions des sites hivernaux, où les amateurs de sports d'hiver peuvent vérifier l'état des patinoires, glissades ou sentiers de ski de fond de la métropole avant de se déplacer.

PRIS AU DÉPOURVU

Lors du passage de La Presse, jeudi après-midi, une quinzaine de personnes se sont butées aux portes verrouillées du chalet en seulement un quart d'heure.

« Ce serait vraiment important que ce soit indiqué [en ligne]. Je ne viens pas du coin et on est venus en transports en commun. Rendus ici, on n'a pas le goût de virer de bord, mais c'est vraiment ordinaire, disons », a estimé Émilie Lord, venue patiner en famille.

« Il faut se geler dehors », a ajouté son conjoint, visiblement irrité par la situation.

« Je viens en métro. Ceux qui viennent en auto peuvent toujours mettre leurs patins dans l'auto, mais beaucoup de gens ont besoin d'aller à l'intérieur. En plus, on s'entend que c'est en janvier et en février que ça se passe. En mars, la glace fond déjà ! Ce n'est pas très fort », a estimé Denis Lepage.

François Saint-Jean venait d'arriver en voiture du Vieux-Montréal lorsqu'il a constaté que le chalet était complètement fermé, jeudi.

« J'ai appelé à la Ville de Montréal [pour connaître les conditions des pistes de ski de fond], ils m'ont transféré à l'arrondissement de Rosemont et eux m'ont dit que le parc était beau. Je n'ai pas demandé si le chalet était ouvert, mais ils auraient pu au moins le mentionner, a-t-il déploré. Aujourd'hui, il y a tellement de moyens de s'afficher et de donner l'information à tout le monde qu'il n'y a pas de raison que des choses comme ça arrivent. Ce n'est pas pratique. »

Jacynthe Beaudry a quant à elle dû attacher les patins de ses enfants à mains nues alors que la température frôlait les -10 °C.

« Les travaux avaient été annoncés dans le journal du quartier, je crois, mais c'est quand même plate, surtout pour les gens qui viennent de l'extérieur. Par contre, qu'on ne puisse pas rentrer pour se réchauffer, c'est une surprise pour moi aussi, parce qu'avant les Fêtes, le chalet était parfois débarré », a expliqué Mme Beaudry, qui s'est néanmoins réjouie qu'avec la vague de froid qui s'amène, quatre des six toilettes temporaires installées à l'extérieur aient été munies d'un système de chauffage.

REVIREMENT DE SITUATION

Le chalet a été rouvert aux usagers, vendredi, après que La Presse eut joint la Ville pour obtenir des explications.

« L'accessibilité au chalet par le public est maintenue à son maximum en tenant compte de l'avancement des travaux. Les grandes salles communes du rez-de-chaussée sont disponibles au public en alternance, leur permettant d'y chausser leurs patins. Les citoyens ont également accès à une fontaine d'eau à l'intérieur du chalet ainsi qu'aux machines distributrices. Des toilettes chauffées temporaires, standards et pour handicapés, sont accessibles en tout temps à l'extérieur du chalet pendant cette période exceptionnelle de réfection. La Ville est consciente des inconvénients que tous ces travaux peuvent causer et elle prend toutes les mesures nécessaires pour préserver l'accessibilité », a indiqué par courriel la porte-parole Renée Pageau. 

Les casiers et les toilettes intérieures étaient néanmoins toujours inaccessibles, vendredi.

Les travaux, qui ont débuté en octobre, doivent se poursuivre jusqu'en février, soit pour la quasi-entièreté de la saison hivernale.

Le chalet du parc Maisonneuve représente « la seule infrastructure publique accessible à la clientèle du parc » et est « principalement utilisé pour les services sanitaires pour les patineurs durant la saison hivernale et pour la logistique événementielle », peut-on lire dans le sommaire décisionnel relatif au contrat accordé par la Ville de Montréal.

Les travaux de réfection en bref

Le projet vise à remettre le bâtiment en état et à moderniser les systèmes électromécaniques.

Des travaux d'agrandissement des services sanitaires au sous-sol sont inclus dans le projet.

Des modifications mineures seront apportées à l'intérieur, les composants architecturaux, tels les luminaires et les lambris, seront conservés.

Le caractère original de l'enveloppe du bâtiment sera également conservé.

Un contrat de 1,86 million a été attribué en septembre 2016 à Aranda Construction inc., plus bas des huit soumissionnaires conformes.




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer