Échangeur Turcot: le vrai cauchemar commence dimanche

Le projet de construction du nouvel échangeur Turcot,... (Photo Martin Tremblay, La Presse)

Agrandir

Le projet de construction du nouvel échangeur Turcot, dans le sud-ouest de Montréal, s'apprête à entrer dans une nouvelle phase de travaux qui risque de créer un véritable chaos dans l'axe de l'autoroute 20 et dans les environs.

Photo Martin Tremblay, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Bruno Bisson
La Presse

Le projet de construction du nouvel échangeur Turcot, dans le sud-ouest de Montréal, va entrer, dimanche, dans une nouvelle phase cauchemardesque. La pire, sans doute, depuis le début des grands chantiers de ce projet, à la fin de 2014.

A20 est vers A720 est: fermeture partielle (1... - image 1.0

Agrandir

A20 est vers A720 est: fermeture partielle (1 voie sur 2), du 16 octobre jusqu'en 2018.

En rouge: fermeture définitive à compter de la... - image 1.1

Agrandir

En rouge: fermeture définitive à compter de la mi-novembre. En jaune: déviation de 2 voies sur 4 vers la nouvelle route 136 est, de la mi-novembre jusqu'en 2018.

Cette phase commencera dimanche avec la fermeture partielle de la bretelle qui relie l'autoroute 20 Est à l'autoroute Ville-Marie (A720 Est). Elle sera réduite à une seule voie, au lieu de deux. Ce faisant, les automobilistes en provenance de l'ouest de l'île de Montréal par l'autoroute 20 n'auront plus qu'une seule voie de circulation, dans l'échangeur Turcot, pour se diriger vers le centre-ville ou l'est de la métropole.

Les impacts de cette réduction de voie sur la circulation est-ouest, principalement en période de pointe, devraient être très visibles dès lundi, lorsque des milliers de personnes se rendront au travail, comme chaque matin, en convergeant sur le centre-ville. Normalement, on compte jusqu'à 3600 véhicules par heure dans cette bretelle entre 6 h et 9 h le matin. La capacité de la bretelle, réduite à une voie, pourra accommoder à peine la moitié de ce débit.

Selon des simulations réalisées par le ministère des Transports du Québec, les files d'attente en période de pointe du matin, sur l'autoroute 20 en direction du centre-ville, pourraient s'étirer jusqu'à l'échangeur Saint-Pierre, à presque 5 km de là, sinon jusqu'à l'échangeur de l'autoroute 13, à plus de 8 km du chantier Turcot.

Ce n'est qu'un début

Cette entrave permanente n'est toutefois qu'un prélude à la fermeture définitive des quatre voies de circulation de l'autoroute Ville-Marie, en direction du centre-ville, prévue à la mi-novembre. La portion surélevée de l'autoroute sera ensuite démolie sur une distance de 3 km, à partir de l'échangeur Turcot jusqu'à la hauteur de la rue Atwater.

À partir de la mi-novembre, tout le trafic en direction du centre-ville sera dévié vers deux voies de circulation temporaires de la nouvelle route 136, construites parallèlement à de l'autoroute Ville-Marie. Les automobilistes qui se dirigent au centre-ville bénéficieront ainsi de seulement deux voies de circulation, au lieu des quatre voies de l'autoroute actuelle.

Selon les données du ministère des Transports du Québec, environ 140 000 véhicules empruntent chaque jour cette partie de l'autoroute Ville-Marie pour se rendre au centre-ville de Montréal.

Et toutes ces entraves, de la fermeture partielle de la bretelle A20/A720 Est dimanche jusqu'à la déviation de la circulation sur la route 136, ne dureront pas une fin de semaine ou deux. Elles seront permanentes pour les deux prochaines années.

En vert, de bas en haut: les rues... - image 2.0

Agrandir

En vert, de bas en haut: les rues Notre-Dame ouest, Saint-Rémi et Saint-Jacques. En jaune: la rue Saint-Patrick.

Mesures exceptionnelles

En plus de créer un véritable chaos dans l'axe de l'autoroute 20, ces entraves auront également un effet d'enclavement certain sur plus de 215 000 personnes qui vivent dans les arrondissements de LaSalle, du Sud-Ouest et de Verdun, au sud de l'autoroute 20, entre les axes des ponts Champlain et Mercier.

Pour contrer cet effet, des mesures exceptionnelles seront mises en place pour tenter d'augmenter la fluidité du trafic et de faciliter les déplacements en transports en commun vers le centre-ville.

Sur le réseau routier local, de nouveaux feux de circulation temporaires seront installés, et plus de 25 feux actuels seront reprogrammés pour faciliter l'écoulement du trafic. Une dizaine d'intersections de rues et d'artères locales seront modifiées, et les voies de circulation des rues Notre-Dame et Saint-Patrick seront reconfigurées de façon à faciliter le contournement des entraves de l'autoroute 20.

En transports collectifs, la Société de transport de Montréal ajoutera quelque 4000 places sur la ligne verte du métro, à partir de la station Angrignon, en périodes de pointe, en prévision d'une demande de service plus forte que d'habitude. Les services seront bonifiés sur 13 circuits d'autobus du Sud-Ouest grâce à l'achat de 25 autobus supplémentaires. Ces ajouts totalisent l'équivalent de 16 500 heures de service additionnelles en 2016, et de 50 000 heures pour toute l'année 2017.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer