Interdiction des pitbulls: Projet Montréal donnera le vote libre

Si le règlement entre en vigueur, Projet Montréal... (photo Pascal Ratthe, Le Soleil)

Agrandir

Si le règlement entre en vigueur, Projet Montréal craint l'abandon massif de chiens et la surcharge de travail dans les arrondissements où les ressources sont déjà limitées.

photo Pascal Ratthe, Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Projet Montréal n'imposera pas la ligne de parti lors du vote sur le règlement visant à encadrer la possession de chiens de type pitbulls au conseil municipal lundi prochain. Le chef de l'opposition officielle, Luc Ferrandez, demande cependant au maire Coderre de reporter le vote afin d'apporter des changements importants au nouveau règlement.

« On veut laisser le vote libre, mais je pense qu'après avoir vu tous les rapports, la majorité va voter contre parce que cette interdiction-là rajoute une charge de travail qui est mal investie. Il faut investir cette charge de travail sur l'ensemble des chiens. Les malamutes, les mastiffs, les bergers allemands, les dobermans. Tous les chiens devraient être tenus en laisse et tous les gros chiens ne devraient pas être laissés seuls avec des enfants », a expliqué M. Ferrandez lors d'un point de presse à l'hôtel de ville ce matin.

« 1 % des chiens sont dangereux dans toutes les races et on doit pouvoir déceler ces chiens-là et c'est possible de le faire. Si on concentre toutes nos énergies sur l'interdiction des pitbulls, on ne pourra pas le faire », a-t-il ajouté.

Si le règlement entre en vigueur, Projet Montréal craint l'abandon massif de chiens et la surcharge de travail dans les arrondissements où les ressources sont déjà limitées.

Le conseiller municipal Sterling Downey prône pour sa part l'éducation des maîtres. « On n'encouragerait jamais une législation qui vise une race de chien en particulier, cependant on veut faire tout pour réduire les dangers, les morsures et les accidents avec les chiens. On veut encourager les propriétaires à être responsables. Avoir un chien, c'est une responsabilité, et c'est ça qu'il faut que les propriétaires comprennent. »

Les élus montréalais ont été conviés cet après-midi à une rencontre d'information sur l'application du nouveau règlement.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer