Forum social mondial: Coderre invité à s'excuser

Denis Coderre, le maire de Montréal... (Photo Robert Skinner, archives La Presse)

Agrandir

Denis Coderre, le maire de Montréal

Photo Robert Skinner, archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Des artisans de la Campagne Boycott désinvestissement et sanctions (BDS) contre Israël demandent au maire Denis Coderre de s'excuser pour avoir associé leur mouvement à de l'antisémitisme.

Mercredi matin, le maire de Montréal a réagi aux appels lancés afin que la Ville de Montréal retire son financement de 30 000 $ au Forum social mondial (FSM) se déroulant présentement dans la métropole.

Disant ne pas endosser tous les propos tenus dans le cadre de l'événement, Denis Coderre avait déclaré : «Nous sommes contre le mouvement BDS et s'il y a quelque propos antisémite que ce soit, nous allons le condamner».

Cette sortie n'a pas plus aux artisans de la campagne qui jugent ses propos «diffamatoires» et «calomnieux». «Il est inacceptable que Monsieur Denis Coderre se livre à des propos qui laissent penser que la Campagne BDS est antisémite», écrivent-ils dans une lettre envoyée à La Presse. Ils précisent que leur mouvement «s'attaque à la politique de l'État d'Israël et non pas à ses citoyens».

Trois organisateurs présents à Montréal dans le cadre du FSM demandent au maire de s'excuser pour ses propos. Ils l'invitent à «se défaire de ses préjugés à notre égard dans le but d'éviter tous types d'amalgames entre l'antisémitisme et la critique légitime des politiques coloniales d'un État».

Le bureau du maire Coderre n'a pas souhaité réagir.

Rappelons que le Parti conservateur du Canada, la Coalition Avenir Québec, ainsi que la Fédération canadienne des contribuables ont demandé le retrait de tout financement public au FSM en raison de la présence de groupes qu'ils jugent antisémites.

Le maire Coderre a refusé, indiquant que «s'associer à cet événement ne veut pas dire qu'on entérine tout ce qui se dit à l'intérieur : on doit être fiers d'avoir un rassemblement progressiste. Les choses condamnables vont être condamnées.»

Montréal a accepté de verser 30 000 $ au Forum afin d'assurer sa tenue. Les organisateurs du FSM ont précisé à la Ville que les retombées de l'événement devant attirer 50 000 personnes ont été évaluées à 14 millions par Tourisme Montréal.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer