Le premier train Azur officiellement en service dans le métro de Montréal

Le premier train Azur du métro de Montréal.... (Photo Olivier Pontbriand, La Presse)

Agrandir

Le premier train Azur du métro de Montréal.

Photo Olivier Pontbriand, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(MONTRÉAL) Le premier train Azur est maintenant officiellement en service sur la ligne orange du métro de Montréal.

Ce coup de jeune survient 50 ans après l'inauguration du métro.

Le premier train Azur, capable d'accueillir environ 80 à 100 passagers supplémentaires, fera cavalier seul dans les tunnels montréalais pendant encore 61 jours, au minimum, le temps de compléter une période d'essai en service client.

Pour réussir cet essai, la nouvelle rame devra résister 61 jours et franchir 5000 kilomètres sans générer d'interruption de cinq minutes ou plus.

Un total de 51 autres trains similaires seront par la suite progressivement mis en service, tous sur la ligne orange, jusqu'en septembre 2018.

Les trains Azur circulent depuis juin 2014 sur le réseau montréalais pour des essais. Depuis ce dimanche, il est maintenant possible pour des passagers de monter à bord.

Outre leur capacité additionnelle, la STM vante leur meilleure circulation d'air, la possibilité de circuler d'une voiture à l'autre, les portes 27 % plus larges, la suspension plus confortable, des systèmes améliorés de communication et sécurité ainsi que son look moderne.

« Nous aurions pu faire un train gris qui fonctionne bien, nous avons plutôt décidé de faire un beau train qui fonctionne bien », a affirmé le président de la STM, Philippe Schnobb, dans un point de presse avant le départ du voyage historique.

Les premiers passagers de ce nouveau train semblaient tous enchantés.

« Il y a moins de bruit et plus de poignées pour les gens debout », se réjouissait Hameth Ndome, pour qui le modernisme du nouvel équipement rappelait la ligne 14 du métro parisien, entièrement automatisée.

Dominic Martel, lui, remarquait l'espace additionnel, l'éclairage amélioré, l'absence de panneaux publicitaires et « l'odeur de neuf ».

« Enfin, aussi, c'est ouvert d'un côté à l'autre, observait-il. J'ai vu ça pour la première fois à Hong Kong et j'avais trouvé ça très intelligent, ça permet de se déplacer selon la station à laquelle on va débarquer. »

Plus à l'arrière, Louise et Robert Charbonneau s'amusaient à regarder les écrans où un point noir se déplaçait pour indiquer la position du train entre les stations, tandis que le petit Dorian se tenait fièrement debout dans la zone reliant deux voitures. « C'est ouvert ! », s'exclamait-il.

Le maire de Montréal, Denis Coderre, le nouveau ministre des Transports, Jacques Daoust, et le président de Bombardier Transport - Amériques, Raymond Bachant, sont montés à bord de ce premier voyage officiel, dimanche matin, à la station Henri-Bourassa.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer