Une oeuvre d'art de 160 000$ dérobée dans une galerie de Westmount

L'oeuvre Timekeeper du sculpteur catalan Jaume Plensa est... (Photo archives La Presse)

Agrandir

L'oeuvre Timekeeper du sculpteur catalan Jaume Plensa est évaluée à 130 000$US (160 000$CAN) par la galerie.

Photo archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La sculpture d'un artiste de réputation mondiale a été dérobée dans une galerie de Westmount, le 20 mai dernier, a annoncé hier le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM). Les enquêteurs font maintenant appel au public pour tenter de mettre la main au collet d'un suspect filmé par une caméra de surveillance tout juste avant le crime.

«C'est dur émotivement», lâche le propriétaire de la galerie d'art, qui a demandé de garder l'anonymat en entrevue avec La Presse. Encore sous le choc, le galeriste chevronné s'est dit «peiné» de perdre ainsi «cette belle sculpture, une sculpture rare», acquise il y a un an après une année de démarche. «Ç'a été beaucoup d'énergie pour la faire venir au Canada. C'est une pièce précieuse, unique. C'est toujours frustrant de voir disparaître [une oeuvre] comme ça.» C'est la première fois en 35 ans que son commerce est victime d'un vol, précise-t-il.

L'oeuvre Timekeeper du sculpteur catalan Jaume Plensa est évaluée à 130 000$US (160 000$CAN) par la galerie. Il s'agit d'une sculpture en acier inoxydable posé sur un socle de pierre où l'on distingue la silhouette d'un homme recroquevillé. Elle fait 64 cm de hauteur sur 31 cm de largeur. «Plensa est un artiste très très connu mondialement, qui est exposé déjà dans de nombreux musées et dans de grandes installations dans les endroits publics», explique le galeriste. L'une des sculptures de l'artiste, Ombres II, est d'ailleurs exposée entre deux pavillons du Musée des beaux-arts de Montréal, au Jardin de sculptures, et ressemble énormément à l'oeuvre dérobée.

Un groupe organisé?

Sur une vidéo de surveillance diffusée hier par le SPVM, on peut voir un homme portant une casquette s'arrêter devant une galerie vers 0h30, puis poursuivre son chemin nonchalamment, les mains dans les poches. Moins d'une heure plus tard, le cambrioleur s'est introduit dans le commerce. «Il a défoncé la porte arrière avec des [pieds-de-biche]», raconte le propriétaire.

Selon lui, le voleur n'aurait mis que quatre minutes pour dérober l'oeuvre et il pourrait être l'homme de main d'un groupe organisé. «C'est comme s'il avait un mandat précis.» Toutefois, le propriétaire de la galerie d'art croit qu'il sera difficile de revendre la sculpture sur le marché noir. «Il y a des choses plus faciles à vendre que ça! C'est un marché pointu. Il n'y a pas beaucoup de collectionneurs pour ça», souligne-t-il.

La propriétaire d'une autre galerie d'art montréalaise, qui a demandé de taire son nom, s'est dite «très choquée» et «inquiète» par le vol de cette oeuvre. «Plensa est un sculpteur connu internationalement. Je ne savais pas qu'une de ses oeuvres avait été volée. C'est inquiétant», a-t-elle ajouté, surprise.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer