Outremont refuse d'augmenter ses taxes

La mairesse de l'arrondissement d'Outremont Marie Cinq-Mars.... (PHOTO OLIVIER JEAN, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

La mairesse de l'arrondissement d'Outremont Marie Cinq-Mars.

PHOTO OLIVIER JEAN, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les conseillères d'Outremont ont fait front commun contre leur mairesse, mercredi soir, et voté pour un budget qui prévoit d'aller puiser des fonds dans les surplus de l'arrondissement afin de compenser pour la «taxe Coderre», qui les frappe de plein fouet.

Des trois arrondissements montréalais le plus touchés par la réforme du financement décrétée par l'administration du maire Denis Coderre, Outremont était le premier à se prononcer sur l'adoption de son budget pour l'année 2015. Les arrondissements du Sud-Ouest et du Plateau-Mont-Royal doivent adopter le leur les 2 et 6 octobre, respectivement.

Le budget adopté à Outremont prévoit l'imposition de 48 000 $ de taxes supplémentaires, un montant qui ne dépasse pas 2% de la valeur de l'indexation. Le scénario ne plaît pas à la mairesse, Marie Cinq-Mars, qui avait plutôt proposé que les taxes soient augmentées afin que l'arrondissement empoche 400 000 $ supplémentaires. Mais puisque la majorité (trois conseillères sur un total de cinq élues) a voté contre cette proposition, Outremont devra se résoudre à piger 398 051 $ dans ses surplus de gestion, qui totalisent 1 537 286 $.

«Je suis entièrement contre la réforme de M. Coderre. [...] Mais je ne me sens pas en droit de pelleter 400 000 $ [de taxes] aux citoyens sans les consulter», a plaidé la conseillère Jacqueline Gremaud, qui siège comme indépendante. Sa consoeur Lucie Cardyn, qui a quitté avec elle l'équipe de la mairesse Cinq-Mars en mai pour cause de «relations difficiles», l'a appuyée. L'indépendante Céline Forget a fait de même. Seule la conseillère Mindy Pollak, de Projet Montréal, a appuyé l'amendement de la mairesse. Elle s'est par la suite rangée du côté de ses collègues pour adopter le budget sans amendement.

La révision du financement des arrondissements impose à Outremont des compressions de 4 millions de dollars sur 10 ans. Outremont avait ainsi prévu réduire son budget de 400 000 $ par an à partir de 2015. Sa mairesse espérait récupérer ce montant en haussant les taxes, qui auraient augmenté de 45 $ pour une maison de 1 million, a-t-elle illustré.

Mais à présent, la décision de piger dans les surplus l'inquiète «beaucoup». «L'an prochain, quand on va devoir couper 800 000 $, qu'est-ce qu'on va faire? a demandé Marie Cinq-Mars. On n'a pas atteint notre cible de revenus cette année. On aurait récupéré 360 000 $ avec les parcomètres qu'on voulait installer. Mais encore là, les conseillères ont voté contre.»

Une attachée politique à 70 000 $

Il va sans dire que la tension entre les élues était palpable, mercredi. D'autant que deux jours avant l'assemblée extraordinaire, la conseillère Céline Forget a reproché à la mairesse Cinq-Mars d'avoir engagé une attachée politique dont le salaire annuel est de 70 000 $ pour une semaine de travail de 24,5 heures par semaine. «Il faut garder en mémoire qu'Outremont n'a qu'une population de près de 24 000 personnes. Est-ce que le coût de ce contrat est justifié?», avait écrit la conseillère.

Un citoyen n'a pas manqué de soulever cette question pendant la séance. «C'est la première fois en sept ans que j'engage une professionnelle. Par rapport aux budgets des autres maires, c'est peu», s'est défendue Marie Cinq-Mars. «Elle travaille beaucoup plus que 24 heures par semaine», a-t-elle aussi assuré.

Les troubles budgétaires que dénonce Outremont proviennent de la réforme du financement des arrondissements de Montréal, annoncée en juillet par l'administration Coderre. La réforme prévoit d'importants changements dans la manière dont la ville centre et les arrondissements se partagent les tâches et les fonds publics. En vertu de ces modifications, le budget d'Outremont sera amputé de 19,3%, celui du Plateau-Mont-Royal, de 17,2% et celui du Sud-Ouest, de 10,8%. Les trois arrondissements, le plus touchés par la réforme, ont dénoncé fin septembre des «injustices» qui allaient se traduire par une hausse de taxes pour les citoyens.

Partager

lapresse.ca vous suggère

  • La «taxe Coderre» adoptée sur le Plateau

    Montréal

    La «taxe Coderre» adoptée sur le Plateau

    Les élus de l'arrondissement du Plateau-Mont-Royal ont adopté lundi soir un budget qui prévoit une hausse de taxes d'environ 0,55 cent par tranche de... »

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer