Voies cyclables: «sas vélo» au menu

La Ville de Montréal fera l'essai de trois... (Photo: The Oregonian)

Agrandir

La Ville de Montréal fera l'essai de trois «?sas vélos» cet été, des zones réservées aux cyclistes aux intersections qui facilitent notamment leurs virages à gauche. Populaires en Europe depuis des décennies, ces zones sont présentes depuis une dizaine d'années aux États-Unis, notamment à Portland (photo).

Photo: The Oregonian

Les cyclistes de Paris et de New York les adorent, ceux de Montréal vont pouvoir les apprécier dès cet été. Les «sas vélo», qui obligent les automobilistes à dégager quelques mètres aux intersections pour les cyclistes, feront leur apparition à trois endroits de la métropole. Il s'agit de l'innovation la plus marquante de la prochaine saison cycliste, a appris La Presse.

Les usagers profiteront en outre de l'ajout de 26 segments totalisant 50 km de voies cyclables, de Sainte-Anne-de-Bellevue à Rivière-des-Prairies. La piste De Maisonneuve sera prolongée jusqu'à l'avenue Papineau, et de nouvelles bandes de béton seront installées rue Saint-Urbain pour protéger les cyclistes des autobus.

La Ville devrait annoncer bientôt, vraisemblablement cette semaine, les détails des projets touchant le réseau cyclable en 2011, évalués à 9 millions de dollars. Des sources sûres en ont cependant confirmé de grands pans.

La Ville de Montréal va ainsi faire l'essai des «sas vélo» cet été. Trois d'entre eux devraient être mis en place dans le cadre d'un projet pilote aux intersections Milton et University, De Maisonneuve et University ainsi que Rachel et Saint-Urbain.

Les «sas vélo» sont des zones réservées aux cyclistes aux intersections. En usage depuis des décennies dans plusieurs villes européennes, les sas ont fait leur apparition en Amérique du Nord il y a 10 ans.

Concrètement, ils obligent les automobilistes à s'immobiliser quelques mètres avant la ligne d'arrêt au feu rouge. L'espace dégagé devant les voitures est réservé aux cyclistes, ce qui facilite notamment leurs virages à gauche. La Ville veut de cette manière éviter des accidents en rendant les cyclistes plus visibles aux intersections.

Dans un deuxième projet pilote, Montréal veut réaménager la voie cyclable de la rue Saint-Urbain pour faciliter la cohabitation entre les vélos et les autobus. Les chauffeurs de la STM l'avaient qualifiée d'«extrêmement dangereuse» et avaient même lancé une pétition en 2009 pour qu'elle soit réaménagée ou carrément déménagée.

Les autobus doivent empiéter sur la voie cyclable lorsqu'ils se rangent aux arrêts. Pour remédier à la situation, des bandes de béton seront installées à trois intersections pour protéger les cyclistes.

La piste De Maisonneuve prolongée

Parmi les autres nouveautés d'importance, notons que la piste cyclable du boulevard De Maisonneuve, la plus fréquentée à Montréal, sera prolongée vers l'est à l'automne. La piste, qui traverse le quartier Notre-Dame-de-Grâce, le centre-ville puis le Quartier latin, s'arrête actuellement à la rue Berri. La Ville va l'allonger de 1,2 km jusqu'à la rue Dorion, juste à l'est de l'avenue Papineau.

Le projet le plus important par la distance permettra aux cyclistes de traverser la moitié de l'île, de la rue De Castelnau jusqu'au boulevard Gouin, une balade de 11 km aller-retour. La nouvelle voie empruntera notamment les rues Berri et Lajeunesse et sera parallèle à la piste qui longe la rue Boyer et l'avenue Christophe-Colomb.

L'arrondissement de Rosemont-La Petite-Patrie offrira également une boucle de 4 km qui partira de l'intersection des rues Rachel et Molson, traversera le viaduc Masson - qui sera complètement reconfiguré - et se terminera à l'angle des rues De Brébeuf et Gilford. «C'est énorme, on a travaillé très fort sur le déploiement de notre réseau cyclable», a expliqué récemment à La Presse le maire de l'arrondissement, François Croteau.

Le réseau de l'arrondissement de LaSalle sera également augmenté de plus de 4 km le long du canal de Lachine, à partir de la rue Senkus. Dans l'Ouest-de-l'Île, Sainte-Anne-de-Bellevue recevra deux des trois pistes cyclables «en site propre» prévues cette année. Les cyclistes pourront emprunter de nouveaux segments du chemin Sainte-Marie et de la rue Morgan à compter de l'automne.

Ces ajouts, s'ils se concrétisent, permettront au réseau montréalais d'atteindre les 580 km. En 2009 et 2010, les ambitions de la Ville avaient cependant été revues à la baisse: alors qu'on avait promis respectivement 60 et 50 km, on n'en a réalisé en fin de compte que 42 et 23.

Partager

lapresse.ca vous suggère

  • Une ville, 35 chantiers

    Montréal

    Une ville, 35 chantiers

    Les cônes orange pousseront dans 17 arrondissements de Montréal sur 19 cet été, alors que la Ville investira plus de 240 millions pour refaire ses... »

  • La campagne de sécurité en vélo est reprise ailleurs

    Estrie

    La campagne de sécurité en vélo est reprise ailleurs

    La Fédération québécoise des sports cyclistes (FQSC) a repris à son compte une campagne estrienne de sensibilisation à la sécurité en vélo. Grâce à... »

  • Le réseau cyclable est ouvert, mais endommagé

    Sherbrooke

    Le réseau cyclable est ouvert, mais endommagé

    La plupart des pistes cyclables du réseau des Grandes-Fourches sont ouvertes, mais certains tronçons ont encore besoin d'être réparés. »

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer