L'alerte «Amber», la télé et les réseaux sociaux

La photo de la petite Victoria, enlevée puis... (Photo tirée de Facebook)

Agrandir

La photo de la petite Victoria, enlevée puis retrouvée lundi soir, a circulé abondamment sur les réseaux sociaux.

Photo tirée de Facebook

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'alerte «Amber» s'est propagée comme une traînée de poudre sur les réseaux sociaux, lundi soir. Tout internaute québécois qui était branché sur Facebook ou Twitter entre 21h et 23h a de bonnes chances d'avoir vu passer l'alerte diffusée par le compte de la Sûreté du Québec et relayée par des milliers d'abonnés des réseaux.

L'alerte a été diffusée sur Twitter une quinzaine de minutes avant d'être reprise par la télé. Le bassin d'internautes branchés est potentiellement immense: 3,5 millions de Québécois ont un compte Facebook et 642 000 ont un compte Twitter. Par contre, bon nombre de ces comptes sont peu ou pas utilisés.

Du côté de la télé traditionnelle, Radio-Canada indique que 334 000 personnes ont regardé les informations de 22h - auxquelles il faut ajouter celles qui ont regardé l'édition de 21h à RDI. À TVA et à LCN, ce sont 670 000 téléspectateurs qui ont regardé l'édition de 22h. Ce qui donne un bon million de Québécois qui ont suivi l'affaire sur le petit écran.

Alors, qui est le plus puissant vecteur de propagation d'une alerte en 2014? La télé ou les réseaux sociaux?

Difficile à dire, observe Jean-François Dumas, d'Influence Communication. Probablement un mélange des deux. «On sait que, de nos jours, beaucoup de gens font du multitâche devant la télé.» À cette heure de la soirée, plusieurs internautes sont des adeptes du «second screen» et du «twivage», qui consistent à regarder deux écrans à la fois, la télé et un appareil mobile (téléphone ou tablette) pour naviguer sur les réseaux sociaux.

Alerte à la bande

Sur le réseau de micromessages Twitter, lundi soir, plusieurs abonnés étaient indignés de ne pas voir de bande défilante annonçant l'alerte Amber au bas de l'écran de Radio-Canada. Le protocole de la diffusion de l'alerte, publié sur le site de la Sûreté du Québec, indique que «les diffuseurs télé émettent continuellement les détails [de l'alerte] par le biais d'une bande défilante». Interrogé à ce sujet, le porte-parole de Radio-Canada, Marc Pichette, a expliqué hier que «la bande défilante n'a pu être diffusée qu'à 22h21 en raison d'un problème de communication entre la salle des nouvelles et la mise en ondes lors de l'acheminement du texte pour fins de diffusion». Sur RDI, la bande défilante était en ondes dès 21h26.

Les Québécois et les réseaux sociaux

  • 5,3 millions d'adultes québécois utilisent internet (80% de la population adulte)
  • 3,5 millions d'entre eux ont un compte Facebook (65,8%)
  • 642 000 ont un compte Twitter (12,1%)

Source: CEFRIO




À découvrir sur LaPresse.ca

  • Au Walmart avec un bébé volé

    Faits divers

    Au Walmart avec un bébé volé

    L'enlèvement d'une nouveau-née à Trois-Rivières, puis les retrouvailles avec ses parents, a ému tout le Québec. Notre équipe a rencontré une amie de... »

  • Astuces pour les nouveaux parents

    Faits divers

    Astuces pour les nouveaux parents

    Des hôpitaux américains publient des conseils pour les nouveaux parents afin d'assurer la sécurité de leur nouveau-né à l'hôpital. En voici... »

  • Une victime du kidnapping de sa fille en 1993 choquée

    Faits divers

    Une victime du kidnapping de sa fille en 1993 choquée

    Quand une infirmière s'est présentée à son chevet, quelques heures après la naissance de sa fille dans un hôpital de Burlington, en 1993, Diana Walsh... »

  • Bracelets GPS pour les poupons au CUSM

    Santé

    Bracelets GPS pour les poupons au CUSM

    Les nouveau-nés du Centre universitaire de santé McGill (CUSM) seront tous munis d'un bracelet GPS. Selon le directeur des urgences de l'hôpital de... »

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer