Attentat raté contre un centre islamique de Montréal

Le suspect âgé de 47 ans a été... (Photo Félix O.J. Fournier, collaboration spéciale)

Agrandir

Le suspect âgé de 47 ans a été transporté à l'hôpital. Des enquêteurs du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) l'interrogeront lorsque son état de santé le lui permettra.

Photo Félix O.J. Fournier, collaboration spéciale

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Les patrouilleurs

Actualité

Les patrouilleurs

Suivez Marie-Michèle Sioui et Patrick Sanfaçon en patrouille. »

Marie-Michèle Sioui
La Presse

Un homme de 47 ans a été arrêté à Montréal dans la nuit de mardi: il tentait de vandaliser un centre islamique du quartier Rosemont-La Petite-Patrie, déjà ciblé par des attaques à trois reprises au cours des derniers mois.

L'homme a été pris en flagrant délit par les policiers vers 2h, alors qu'il venait de lancer un cocktail Molotov en direction du bâtiment, situé au coin de la rue Bélanger et de la 23e avenue.

« Quand les agents en civil l'ont interpellé, il a sorti un sabre », explique Danny Richer, porte-parole au Service de police de la Ville de Montréal (SPVM). L'arme mesurait une cinquantaine de centimètres.

L'homme, « très agressif » et « possiblement en crise » selon le SPVM, a finalement été maîtrisé à l'aide d'un pistolet à décharge électrique (Taser). Il a été transporté à l'hôpital, comme le veut la procédure lorsque ce type d'arme est utilisé. Il quittera l'établissement mardi après-midi. Sa comparution au palais de justice de Montréal est prévue mercredi. 

Connu des milieux policiers

Bien que le malfaiteur soit connu des milieux policiers, « ce n'est pas encore confirmé qu'il est lié aux autres événements » survenus aux abords du centre islamique, prévient Danny Richer.

L'événement de mardi était le quatrième à survenir à cet endroit. Dans la nuit du 7 au 8 avril, une vitrine du Centre islamique de l'est de Montréal avait été brisée à l'aide d'une hache. Puis une roche et un morceau de bois ont été lancés sur l'établissement, les 15 et 17 mai respectivement.

La surveillance policière avait été accrue dans le secteur afin d'identifier le ou les auteurs des méfaits.




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer