Extradition aux États-Unis validée pour un terroriste présumé

Sayfildin Tahir Sharif est en détention provisoire à... (Photo archives La Presse Canadienne)

Agrandir

Sayfildin Tahir Sharif est en détention provisoire à Edmonton, depuis son arrestation dans cette ville de la province de l'Alberta en janvier 2011.

Photo archives La Presse Canadienne

Agence France-Presse
Ottawa

La justice a autorisé l'extradition aux États-Unis d'un Canadien, réclamé par les Américains pour son rôle présumé dans l'organisation de deux attentats suicide en Irak, dont un avait coûté la vie à cinq soldats, selon un arrêt rendu lundi par la cour d'appel de l'Alberta.

Les trois juges de cette cour de l'Alberta ont rejeté l'appel de Faruq Khalil Mohammed, également connu sous le nom de Sayfildin Tahir Sharif. Les défenseurs de ce dernier ont immédiatement assuré vouloir porter l'affaire devant la Cour suprême du Canada.

Les États-Unis avaient demandé l'extradition de ce Kurde irakien, immigré au Canada en 1993 et naturalisé depuis, pour son rôle dans la préparation de deux attentats survenus en 2009 en Irak.

Il avait été inculpé en 2011 par un tribunal fédéral de New York pour conspiration de meurtre de ressortissants américains en Irak et pour l'assistance et la fourniture de matériels pour organiser des attentats.

Cet homme de 42 ans est en détention provisoire à Edmonton, depuis son arrestation en janvier 2011.

Le ministre fédéral de la Justice, Rob Nicholson, avait donné son feu vert à l'extradition l'an dernier et les avocats de Sayfildin Tahir Sharif avaient fait appel au prétexte que les Américains avaient monté le dossier à charge par le recours à la torture de son frère et d'autres détenus.

La cour d'appel a noté dans ses attendus que les preuves retenues relevaient des propres dépositions de cet homme à la police et d'éléments saisis sur le disque dur de son ordinateur.

L'extradition a été autorisée à la condition qu'il ne soit pas condamné à la peine capitale aux États-Unis.

Les États-Unis accusent Sayfildin Tahir Sharif d'être un membre d'un réseau terroriste opérant en Irak, en Syrie, en Libye et en Tunisie et dont les membres recrutaient des combattants jihadistes en Tunisie pour mener des attaques sur le sol irakien contre les forces américaines, selon les documents de la justice canadienne.




la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer