Nathalie Normandeau plaidera non coupable

Nathalie Normandeau, ex-ministre, lors de son témoignage à... (IMAGE TIRÉE D'UNE VIDÉO, LA PRESSE)

Agrandir

Nathalie Normandeau, ex-ministre, lors de son témoignage à la Commission Charbonneau, le 18 juin 2014.

IMAGE TIRÉE D'UNE VIDÉO, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Les avocats qui représentent Nathalie Normandeau, Marc-Yvan Côté et les cinq autres personnes arrêtées le 17 mars dans une rafle de l'UPAC seront de retour en cour le 5 juillet. Ils ont comparu au palais de justice de Québec, mercredi, et fixé cette date pour déterminer si les accusés subiront leur procès devant un juge ou un juré.

Aucun des accusés n'était présent dans la salle, mercredi matin, et aucun n'a enregistré un plaidoyer. L'avocat de Mme Normandeau, Maxime Roy, a cependant laissé entrevoir que sa cliente plaidera non coupable.

La couronne a communiqué la preuve aux avocats de la défense.

Le Directeur des poursuites criminelles et pénales souhaite que les sept accusés soient jugés dans un même procès, a déclaré son porte-parole, Me René Verret.

« Le but, c'est d'éviter de tenir sept enquêtes préliminaires et sept procès ‎avec les délais inhérents que ça occasionne, a-t-il expliqué. Il faut penser également aux témoins qui devront se déplacer. »

Il a refusé de commenter la possibilité que la fuite de certains éléments de preuve ne fassent dérailler le procès.

L'ancienne vice-première ministre Nathalie Normandeau, son ex-chef de cabinet Bruno Lortie, ainsi que l'ex-ministre libéral Marc-Yvan Côté ont été arrêtés le 17 mars dernier dans une opération policière de l'Unité permanente anticorruption (UPAC). Ils sont accusés de complot, de fraude et de corruption.

L'ancien président de Roche, Mario Martel, ainsi qu'une ancienne vice-présidente de la firme de génie-conseil, France Michaud, ont également été arrêtés dans la rafle policière. Deux proches du Parti québécois, Ernest Murray et François Roussy, ont aussi été mis en accusation.

La séance de mercredi a révélé que certains accusés ont retenu les services d'avocats parmi les plus réputés au Québec. M. Côté est représenté par Jacques Larochelle, qui a notamment défendu Maurice « Mom » Boucher et l'ex-juge Jacques Delisle. Mario Martel a pour sa part embauché le criminaliste et professeur Jean-Claude Hébert, qui commente fréquemment l'actualité juridique dans les médias.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer