Meurtre à Mont-Saint-Hilaire: rassemblement samedi à la mémoire de Daphné

Daphné Huard-Boudreault... (Tirée de Facebook)

Agrandir

Daphné Huard-Boudreault

Tirée de Facebook

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

Un rassemblement aura lieu samedi soir à Mont-Saint-Hilaire à la mémoire de Daphné Huard-Boudreault, cette jeune femme de 18 ans tuée la semaine dernière.

Son ex-copain Anthony Pratte-Lops a été arrêté le jour même, le 22 mars, puis accusé de meurtre prémédité. La jeune femme avait été retrouvée grièvement blessée dans la résidence de ce dernier à Mont-Saint-Hilaire. Elle est morte par la suite.

Un groupe d'amis de la défunte a organisé la soirée samedi à 20h à l'école secondaire Ozias-Leduc, à Mont-Saint-Hilaire, que la jeune femme avait fréquentée pendant quelques années.

Le rassemblement aura lieu dans la cour d'école, là où se trouvent les « ronds jaunes », des espèces de socles en béton où le groupe d'amis de Daphné avait l'habitude de se retrouver lors de leurs années d'école secondaire, a indiqué en entrevue l'une des organisatrices, Océane Moyen.

Des feuilles avec une photo de la jeune femme et un message y seront apposés, a-t-elle précisé, soulignant que la soirée sera fort simple.

« Juste une place pour se recueillir et se parler », a-t-elle dit.

Pour son amie, il était important de tenir ce rassemblement pour lui rendre hommage.

« On a vécu des choses ensemble qu'on a vécues avec personne d'autre, on l'a aidée dans ses histoires, elle nous a aidés dans nos histoires », a-t-elle expliqué, faisant valoir que Daphné avait été là pour elle lorsqu'elle a subi de l'intimidation.

Et puis, ce qu'elle a vécu touche tout le monde, soutient Océane.

« Se faire abuser par son copain, il y a beaucoup de femmes qui ne sont pas capables de l'admettre. Il y en a beaucoup qui partent trop tard, exactement comme elle », a-t-elle dit.

« Je pense que rendre hommage avec ça peut peut-être aider d'autres personnes à le dire avant que ça se rende jusque-là », a-t-elle ajouté.

Selon la page Facebook de l'événement, quelque 150 personnes avaient indiqué vouloir être présentes.

« Nous n'allons faire qu'un, pour pouvoir apaiser la douleur que nous avons dans la poitrine. Bougies, mots doux et amour sont au rendez-vous pour l'hommage à Daphné Huard-Boudreault », est-il écrit sur la page.

Il y est aussi indiqué que les médias ne seront pas admis.

La famille recevra pour sa part les condoléances des proches au Complexe Funéraire Demers à McMasterville dimanche, de 13h à 16h. Plutôt que des fleurs, elle invite les gens à faire des dons à la Fondation Le Grand Chemin, qui offre de l'aide à des jeunes en difficulté.




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer