Photos explicites: un homme ciblait des élèves sur Facebook

Le Service de police de l'agglomération de Longueuil (SPAL) vient d'arrêter un... (PHOTO DAVID BOILY, archives LA PRESSE)

Agrandir

PHOTO DAVID BOILY, archives LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le Service de police de l'agglomération de Longueuil (SPAL) vient d'arrêter un homme de 49 ans accusé d'avoir obtenu des photos explicites d'adolescentes qui croyaient flirter avec un jeune brésilien de 17 ans.

Juan Francisco Molina Toledo, qui fait maintenant face à 11 accusations criminelles, avait sous sa fausse identité un réseau Facebook de «milliers» d'ados, en majorité «des jeunes filles fréquentant des collèges privés de la grande région de Montréal», a indiqué la police. 

Il disait s'appeler Jonnie Miller-Quaresma. 

«À date, on a trois victimes présumées de 13 ans à 15 ans», a indiqué l'agent Voutsinos, du SPAL. «Il avait vraiment un nombre incroyable de jeunes amis qu'il avait réussi à se faire. [...] On est persuadés qu'il y a d'autres victimes.» 

Molina Toledo est accusé d'avoir demandé et obtenu des images explicites, d'avoir possédé de la pornographie juvénile, mais aussi d'avoir envoyé des images pornographiques à mineurs de moins de 16 ans. Il s'expose à 14 années de détention.

L'ampleur de son réseau social facilitait son approche de nouvelles victimes, selon la police. «Les jeunes filles se sentaient en confiance en l'acceptant comme ami parce qu'elles se disaient qu'elles avaient déjà» un grand nombre d'amis en commun, a expliqué M. Voutsinos. «C'est comme ça qu'il réussissait à augmenter son nombre d'amis Facebook et à finalement réussir à leurrer au moins trois d'entre elles.»

Selon le communiqué des autorités, les faits reprochés se sont produits entre janvier et novembre 2016. 

Contacté à sa résidence du Vieux-Longueuil, M. Molina Toledo n'a pas voulu commenter les accusations. Il a indiqué qu'il devait d'abord parler à son avocate. 

Le profil Facebook que la police le soupçonne d'avoir utilisé est toujours en ligne, mais sa liste d'amis n'est toutefois pas accessible. Les photos présentent la vie d'un jeune surfeur brésilien. La photo de profil semble être une capture d'écran d'un film documentaire de 2013 sur Rio de Janeiro.

«Jonnie Miller-Quaresma» a fréquenté les profils Facebook du Collège Notre-Dame de Montréal et d'un groupe local de cheerleading, selon les traces qu'il a laissées sur internet. Il aussi exprimé son intérêt pour le contenu des groupes «Spotted des ados célibataires» et «Photos entre ados».

L'agent Voutsinos a demandé aux adolescentes qui croient avoir été victimes de Molina Toledo de contacter le SPAL. 

Pour les autres jeunes, certains avertissements demeurent valides. «Si on ne connaît pas quelqu'un, on ne l'accepte pas. Et si quelqu'un nous demande de faire des choses avec lesquelles on n'est pas à l'aise, on en parle aux parents. C'est vraiment les conseils qu'on donne», a affirmé le porte-parole policier.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer