Les incendies criminels liés à la mafia en nette hausse à Montréal

Le restaurant Linguini de Baie-D'Urfé a été ravagé... (Photo Robert Skinner, Archives La Presse)

Agrandir

Le restaurant Linguini de Baie-D'Urfé a été ravagé par les flammes le 27 novembre dernier.

Photo Robert Skinner, Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Daniel Renaud
La Presse

Les incendies criminels liés à la mafia montréalaise ont augmenté à Montréal en 2016, en particulier depuis le début de l'automne, laissant ainsi croire que le crime organisé italien connaît une autre période de recrudescence des luttes intestines qui le secouent depuis environ 10 ans. Les enquêteurs de la section des incendies criminels de la police de Montréal ont par ailleurs été également très occupés par les nombreux incendies qui ont éclaté dans des immeubles désaffectés.

Le 15 septembre dernier, le restaurant Liège a... (Photo David Boily, Archives La Presse) - image 1.0

Agrandir

Le 15 septembre dernier, le restaurant Liège a été la cible d'un cocktail Molotov.

Photo David Boily, Archives La Presse

Le 17 novembre dernier, un immeuble du quartier... (Photo Marco Campanozzi, Archives La Presse) - image 1.1

Agrandir

Le 17 novembre dernier, un immeuble du quartier chinois a été la proie d'un incendie d'une rare intensité.

Photo Marco Campanozzi, Archives La Presse

Au 21 décembre, 12 incendies criminels et 1 tentative liés à la mafia montréalaise avaient été commis cette année, selon un décompte des analystes de cette section spécialisée du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM). C'est au moins six de plus que l'an dernier.

Douze de ces événements sont survenus depuis le début du mois de septembre seulement, démontrant un accroissement des tensions à l'automne. Le commandant de la section des crimes majeurs et économiques du SPVM, Juan Vargas, établit que 11 des endroits ciblés sont liés aux Siciliens et 2 à leurs ennemis, mais affirme du même souffle que la situation évolue et que la lecture des événements pourrait changer.

«Actuellement, selon notre analyse, je lis qu'il y a une lutte entre deux groupes de la mafia, dont le clan Rizzuto. C'est surtout lui qui est visé. On dirait que l'on veut tasser les Rizzuto, et ce sont des messages que l'on veut envoyer.»

Juan Vargas
commandant de la section des crimes majeurs et économiques du SPVM

DU FEU, DE LA COCAÏNE ET DES PÂTES

Selon nos informations, au moins quatre des endroits ciblés sont liés à Marco Pizzi, actuellement accusé de complot et d'importation de cocaïne à la suite de son arrestation en mai dans l'opération Clemenza de la GRC. Pizzi a également été victime d'une tentative de meurtre le 1er août dans l'est de Montréal.

Dans la liste des attaques incendiaires liées à la mafia, on retrouve le cocktail Molotov lancé le 15 septembre sur le restaurant Le Liège, appartenant à Haralambos Labos, frère de l'inspecteur-chef du SPVM, Costa Labos, et l'incendie survenu dans une importante entreprise de fabrication de pâtes alimentaires de l'arrondissement de Montréal-Nord le 17 décembre.

La police croit aussi que le feu au restaurant Linguini de Baie-D'Urfé survenu le 27 novembre est lié à cette lutte, mais ne peut établir si cela a un lien avec un repas partagé à cet endroit sept semaines plus tôt par des membres de la mafia ontarienne.

Les enquêteurs des incendies criminels, de concert avec leurs collègues de la division du crime organisé du SPVM, travaillent d'arrache-pied pour résoudre cette nouvelle vague d'incendies criminels au sein de la mafia. Ils ont déjà arrêté un premier individu pour les incendies survenus au bar Liana et à l'entreprise Distribution John & Dino.

D'autres vagues d'incendies criminels avaient secoué la mafia durant les années 2009, 2010 et 2011, au plus fort d'un autre putsch contre les Rizzuto. La division du crime organisé avait arrêté plusieurs personnes dans des enquêtes baptisées Arcane, Impact et Alkali pour mettre fin à ces vagues.

Depuis la mort du parrain de la mafia Vito Rizzuto il y a trois ans, le clan des Siciliens fait face à de nouvelles attaques qui se sont soldées depuis mars par les meurtres de trois lieutenants, Lorenzo Giordano, Rocco Sollecito et Vincenzo Spagnolo, à Laval.

IMMEUBLES DÉSAFFECTÉS

Cette année, les enquêteurs ont également investigué sur des incendies criminels allumés dans 16 immeubles désaffectés dans l'île de Montréal. Le plus spectaculaire d'entre eux est survenu le 17 novembre boulevard Saint-Laurent, à l'angle de la rue Viger, à l'entrée du quartier chinois.

« Ces incendies sont principalement dus à des occupations illégales. Ce sont surtout des itinérants qui entrent à l'intérieur, allument un feu pour se réchauffer. Ils consomment de l'alcool et le feu prend », décrit le commandant Vargas.

En 2016, on dénombrait 894 bâtiments inoccupés à Montréal. Ils font maintenant l'objet d'une attention spéciale du SPVM, qui a créé en septembre un bureau d'enquête avec les pompiers de Montréal appelé RCCI, soit Recherche des causes et circonstances d'incendies.

Deux incendies et deux tentatives potentielles liés à des mouvements anti-embourgeoisement, et un troisième possible, figurent également au bilan des incendies criminels en 2016.

Il s'agit de la tentative d'attentat au cocktail Molotov contre un commerce du quartier Hochelaga-Maisonneuve qui s'est transformée en attaque contre les policiers le 14 avril, une attaque commise contre un commerce de la rue Ontario le 5 décembre et les deux attentats contre le restaurant Pot Masson commis le 20 et le 26 décembre.

***

Pour joindre Daniel Renaud, composez le 514 285-7000, poste 4918, ou écrivez à l'adresse postale de La Presse.

Chronologie

Incendies criminels liés à la lutte au sein de la mafia en 2016

5 février : résidence privée

2 septembre : cabaret de danseuses Solid Gold

3 septembre : bar Liana

9 septembre : café Empire

9 septembre : restaurant Di Lallo

15 septembre : restaurant Le Liège

15 septembre : compagnie John and Dino

28 septembre : cabaret de danseuses Solid Gold

25 novembre : bar Beaches

27 novembre : restaurant Linguini

12 décembre : immeuble au 7272, Maurice-Duplessis

14 décembre : Gestion Automobile Plus

17 décembre : Pasta Romana

Incendies criminels liés à la mafia sur le territoire du SPVM : 

2016 : 13 (dont 1 tentative)*au 21 décembre

2015 : 7

2014 : 9

Tous les incendies criminels confirmés sur le territoire du SPVM : 

2016 : 377 (au 21 décembre)

2015 : 391

2014 : 384

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer