Une semi-liberté pour l'ex-chef des Rock Machine

Frédéric Faucher... (PHOTO LA PRESSE)

Agrandir

Frédéric Faucher

PHOTO LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Daniel Renaud
La Presse

L'ancien chef guerrier des Rock Machine, Frédéric Faucher, fera bientôt ses premiers pas vers la liberté, après avoir passé la quasi-totalité des 15 dernières années derrière les barreaux.

Faucher, 46 ans, ex-chef des Rock Machine de Québec, a convaincu la semaine dernière les commissaires aux libérations conditionnelles de lui accorder sa semi-liberté. Il doit toutefois éviter de fréquenter des individus ayant un casier judiciaire ou qu'il sait liés à une organisation criminelle.

Faucher était accusé d'avoir commis sept meurtres et d'avoir été impliqué dans des explosions durant la guerre des motards. Il a plaidé coupable à un chef réduit de complot en 2001 et a été condamné à une peine d'emprisonnement de 12 ans. Après une courte libération conditionnelle, il a été arrêté de nouveau en 2009 à la suite des confessions du tueur à gages Gérald Gallant, et la sentence qu'il purgeait a été doublée. Faucher est l'un de ceux qui avaient conclu la paix avec les Hells Angels au début des années 2000. Par la suite, il était devenu une relation du groupe de motards. Toutefois, les Services correctionnels le considèrent comme « désaffilié » des Hells Angels depuis 2005. La Sûreté du Québec attend de voir ce qu'il fera une fois libéré avant de lui accoler la même étiquette.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer