Pornographie juvénile: un VP de la Caisse de dépôt arrêté

Le vice-président aux Affaires légales de la Caisse de dépôt et placement du... (PHOTO MARTIN CHAMBERLAND, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

PHOTO MARTIN CHAMBERLAND, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le vice-président aux Affaires légales de la Caisse de dépôt et placement du Québec, Me Robert Côté, vient d'être formellement accusé de possession, distribution et accès à de la pornographie juvénile.

L'avocat a comparu ce matin au Palais de justice de Montréal, où un juge a décidé de sa remise en liberté.

Son employeur a indiqué qu'il a été suspendu avec solde, en attendant les résultats de notre enquête». Me Côté est l'un des patrons du contentieux de l'organisation.

Les faits reprochés à M. Côté s'étalent de 1997 à 2015. Seule exception : la distribution du matériel illicite se serait limitée à la période allant du 15 janvier au 27 mars dernier.

Cet avant-midi, son avocat Steve Hanafi a affirmé que Me Côté «collabore avec la justice». «Il va donner» son mot de passe pour accéder à son matériel électronique, a-t-il ajouté.

Une audience en remise en liberté, «ce n'est pas le bon forum pour crier son innocence», a ajouté Me Hanafi. «Il accepte les conditions.»

En salle d'audience, Robert Côté semblait relativement calme, dans les circonstances. Dans la petite cinquantaine, il a la barbe grisonnante et était vêtu d'un t-shirt blanc couvert d'un veston foncé.

La Caisse de dépôt et placement n'a pas voulu commenter la situation.

«Nous n'étions pas au courant» de l'ouverture de procédures criminelles, a indiqué le porte-parole Jean-Benoît Houde. «Ces allégations sont graves. Nous allons évidemment collaborer avec les autorités en charge de l'enquête.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer