Richard Bergeron vante «l'extraordinaire bilan» de Denis Coderre

Richard Bergeron... (Photo André Pichette, archives La Presse)

Agrandir

Richard Bergeron

Photo André Pichette, archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Louise Leduc
La Presse

«Il y a une limite à étirer l'élastique de la Formule électrique. Ce n'est pas une élection sur la Formule électrique, c'est une élection sur l'extraordinaire bilan de Denis Coderre.»

C'est ce qu'a déclaré Richard Bergeron en point de presse cet après-midi, point de presse qui réunissait sept autres candidats aux élections municipales qui n'étaient pas aux côtés de Denis Coderre à l'élection de 2013. Tour à tour, ils sont venus dire pourquoi ils sont dans son camp cette fois.

M. Bergeron a notamment vanté le leadership de M. Coderre dans le dossier du Réseau électrique métropolitain. «Le maire est allé chercher 1,3 millard d'Ottawa. Je me demande bien comment j'aurais réussi à faire cela si j'avais gagné l'élection de 2013», a dit l'ex-chef de Projet Montréal.

Comme M. Bergeron, Russell Copeman, maire de l'arrondissement Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de Grâce a tiré à boulets rouges sur Projet Montréal et sa cheffe Valérie Plante.

«Nous avons chiffré sept de leurs 400 engagements et à eux seuls, le chiffre est de 800 millions annuellement. Leur programme, c'est de la pensée magique. Où vont-ils trouver l'argent?»

Si Elsie Lefebvre, elle, n'était pas aux côtés de ses collègues alors qu'elle a aussi fait un saut remarqué avec l'équipe Coderre, M. Copeman a dit que c'était une simple question d'agenda.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer