Michel Brûlé se retire de la course à la mairie du Plateau

Une affiche électorale de Michel Brûlé.... (PHOTO PATRICK SANFAÇON, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Une affiche électorale de Michel Brûlé.

PHOTO PATRICK SANFAÇON, ARCHIVES LA PRESSE

Visé par des allégations d'inconduite sexuelle, Michel Brûlé a annoncé le retrait de sa candidature à la mairie de l'arrondissement du Plateau-Mont-Royal, à Montréal.

Loin de reconnaître les faits ou de s'en excuser, M. Brûlé a expliqué sa décision dans un message publié sur sa page Facebook.

Sept femmes l'accusaient d'inconduite sexuelle dans un reportage publié vendredi dans Le Journal de Montréal.

Michel Brûlé a réfuté ces allégations «avec véhémence» dans son message Facebook.

L'éditeur déplore que «les médias et notre société n'accordent pas la présomption d'innocence» et qu'il soit «déjà jugé et condamné».

«Malgré tout, je vais me battre pour rétablir les faits et je suis convaincu que je serai bientôt blanchi de tous soupçons.Je tiens enfin à remercier tous les candidats de Plateau sans frontières, qui sont des victimes collatérales de ces atteintes intentionnelles à ma réputation ainsi que les nombreux résidents de l'arrondissement qui me gratifiaient de leur confiance», écrit-il encore.  

Les révélations au sujet de l'éditeur avaient déjà des répercussions dans la course à la mairie de l'arrondissement Plateau-Mont-Royal. Un débat qui devait avoir lieu ce soir entre Brûlé et ses rivaux Luc Ferrandez (Projet Montréal) et Zach Macklovitch (Équipe Coderre) a été annulé dans la foulée des révélations. 

«Étant donné que nous visions une assemblée publique sur les enjeux de développement social du Grand Plateau, dans un climat serein et centré sur les préoccupations locales des citoyens et citoyennes du Plateau-Mont-Royal, nous estimons que dans les conditions actuelles, il ne sera pas possible de rencontrer nos objectifs», avait indiqué vendredi Fulvia Spadari, coordonnatrice d'Action solidarité Grand Plateau, qui organisait l'évènement. 

Il semble que l'idée de simplement l'évincer du débat afin de le tenir comme prévu avait été exclue, pour respecter le principe démocratique. Mais le retrait de Brûlé amène les organisateurs à reconsidérer leur position. Une décision sera prise plus tard. 

Une candidate du parti de Michel Brûlé se retire

Plus tôt dimanche, parce que «l'ambiance est devenue malsaine», Caroline Moreno, qui briguait le poste de conseillère d'arrondissement du district De Lorimier, à Montréal, a finalement décidé de ne pas se présenter aux élections municipales aux côtés de Michel Brûlé. Dans un courriel envoyé à Radio-Canada, Mme Moreno a indiqué que «les allégations qui pèsent contre lui ont rendu la poursuite de cette course impossible», même si, a-t-elle précisé, M. Brûlé avait toujours été respectueux envers elle.

- Avec Louise Leduc




À découvrir sur LaPresse.ca

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer