Nouveaux arbres: bisbille comptable à l'Hôtel de ville

Réal Ménard... (Photo: Edouard Plante-Fréchette, archives La Presse)

Agrandir

Réal Ménard

Photo: Edouard Plante-Fréchette, archives La Presse

Assurant vouloir «augmenter la cadence» pour atteindre l'objectif ambitieux de 300 000 arbres supplémentaires sur l'île de Montréal en dix ans, l'administration Coderre a annoncé ce matin un budget supplémentaire de 1,4 million.

L'annonce a été tournée en dérision par l'opposition, qui y a vu un «exercice comptable créatif».

 «On pense que les conditions sont en place pour que tous les arrondissements y participent, a déclaré en point de presse Réal Ménard, responsable de l'environnement au comité exécutif. On met 1,4 million sur la table pour accélérer la plantation d'arbres à Montréal. La cible est atteignable, mais il faut augmenter la cadence.»

Ces fonds s'ajoutent aux 3,4 millions annoncés la semaine dernière pour lutter contre l'agrile du frêne et devraient permettre la plantation de 1111 nouveaux arbres. Fait nouveau, la répartition de ces arbres dans les arrondissements sera effectuée selon le pourcentage de frênes sur leur territoire.

Selon un tableau fourni par la Ville, on plantera en outre 5059 arbres à Montréal cette année en vertu des programmes réguliers de remplacement. Les 1111 nouveaux arbres annoncés ce matin s'inscrivent dans le cadre du Plan canopée 2012-2021, en vertu duquel on veut faire passer le couvert végétal de l'île de Montréal de 20 à 25%. Pour y arriver, la Ville et ses arrondissements devront planter 98 000 arbres sur le domaine public -on en est à 20 743 selon les chiffres dévoilés par M. Ménard.

«Saucissonner des budgets»

En janvier dernier, un communiqué publié par la Ville annonçait sensiblement les mêmes chiffres, soit que Montréal a planté 6161 arbres en 2013, dont 1014 en vertu du Plan d'action canopée. Sylvain Ouellet, porte-parole de Projet Montréal dans ce dossier, estime que Réal Ménard a en fait «saucissonné des budgets déjà annoncés ce matin».

«Je me demande où il a appris à compter. C'est seulement 1111 arbres annoncés, on en a coupé plus que ça pour l'agrile du frêne. On n'est même pas capable de maintenir nos actifs.»

Pour respecter les objectifs du Plan d'action canopée, Montréal et les villes liées doivent planter 30 000 arbres par année sur les domaines publics et privés, rappelle-t-il. Pour la seule Ville de Montréal, les coûts sont d'au moins sept millions par année.  «Ce sont des arbres supplémentaires, qui n'incluent pas l'agrile du frêne ni le renouvellement régulier.»

Par communiqué.  le Conseil régional de l'environnement de Montréal s'est réjoui de l'investissement annoncé, mais le trouve nettement insuffisant. «Au rythme actuel (...), il faudrait presque 100 ans pour atteindre l'objectif global de plantation sur le domaine public du Plan d'action canope, rappelle-t-on.




Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer