Old Harry: une alliance de pêcheurs dénonce l'attitude d'Ottawa

Le gisement Old Harry est situé à mi-chemin entre... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Le gisement Old Harry est situé à mi-chemin entre les îles de la Madeleine et Terre-Neuve.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Une alliance représentant la quasi-totalité du secteur des pêches du golfe du Saint-Laurent s'insurge contre un nouveau refus du gouvernement Harper de soumettre le projet de forage Old Harry à l'Agence canadienne d'évaluation environnementale.

Dans une lettre rendue publique par cette alliance, Ron Hallman, président de l'agence, mentionne que ce projet de forage exploratoire, à mi-chemin entre les îles de la Madeleine et Terre-Neuve, est déjà évalué par l'Office Canada-Terre-Neuve-et-Labrador des hydrocarbures extracôtiers.

Cette lettre est en réponse à une demande de l'alliance adressée en juillet à la ministre fédérale de l'Environnement, Leona Aglukkaq et ses collègues Greg Rickford (Ressources naturelles) et Gail Shea (Pêches et Océans).

Selon Marilyn Clarke, porte-parle de l'alliance, le gouvernement Harper a pourtant toutes les raisons de soumettre le projet à un examen plus large afin de tenir compte de ses impacts potentiels pour les quatre autres provinces qui bordent le golfe du Saint-Laurent.

Elle souligne que l'Office terre-neuvien n'a aucune responsabilité envers les autres provinces voisines du golfe.

« Nous parlons au nom de 20 groupes qui représentent 15 000 pêcheurs, 5000 entreprises de pêche et une centaine d'entreprises de transformation, a affirmé en entrevue téléphonique Mme Clarke. Ensemble nous générons 2 milliards chaque année en activité économique. »

« Normalement une commission de révision est déclenchée quand il y a un intérêt public. Si 5000 entreprises de pêche n'est pas assez, j'aimerais savoir qu'est-ce qui constitue un intérêt public ! » a-t-elle lancé.

Le NPD attaque Harper

Appelé à réagir, le Nouveau Parti démocratique n'a pas voulu prendre d'engagement précis à ce sujet. Mais Guy Caron, député sortant et candidat de Rimouski-Neigette-Témiscouata-Les Basques a affirmé que « tout le monde s'entend pour dire que ces projets ne font pas l'objet d'évaluations adéquates notamment parce que Stephen Harper a éviscéré le processus d'évaluation et empêché les Canadiens d'y prendre part ».

Il a dit que « sous un gouvernement du NPD, les projets de développement pétroliers et gaziers feront l'objet d'un processus d'évaluation plus rigoureux qui tiendra compte de tous les impacts environnementaux potentiels des projets et notamment ceux sur les changements climatiques ».

Le Parti libéral n'a pas rappelé La Presse sur cette question.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer