Progrès insuffisants dans l'accès à l'eau potable

Quelque 748 millions de personnes, dont la grande... (PHOTO SOE THAN WIN, AFP)

Agrandir

Quelque 748 millions de personnes, dont la grande majorité vit dans des régions rurales d'Afrique subsaharienne et d'Asie, n'ont pas accès à de l'eau propre.

PHOTO SOE THAN WIN, AFP

Agence France-Presse
GENÈVE

Le nombre de personnes sans accès à l'eau potable et à un assainissement décent a fortement diminué en vingt ans, mais les pauvres restent trop souvent marginalisés, a indiqué jeudi l'ONU.

Or l'accès à l'eau potable et aux services d'assainissement reste un élément clé dans la lutte contre des maladies comme le choléra, la diarrhée, la dysenterie, l'hépatite A et la typhoïde, selon un nouveau rapport conjoint de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et du Fonds des Nations unies pour l'enfance (Unicef).

Les excréments sont «vraiment la cause de tant de maladies», a expliqué aux médias Bruce Gordon, qui coordonne les activités sur l'accès à l'eau et l'assainissement à l'OMS.

Les diarrhées relatives aux problèmes d'eau, d'assainissement et d'hygiène tuent ainsi quelque 842 000 personnes chaque année dans le monde, a-t-il dit.

Selon le rapport, la proportion de la population mondiale ayant accès à un «assainissement amélioré» est passée de 49% en 1990 à 64% en 2012.

En outre, en 2012, 89% de la population dans le monde (soit 13% de plus qu'en 1990) avaient accès à des «sources d'eau améliorées», soit des points d'eau qui, par leur construction ou une intervention active, sont protégées contre la contamination extérieure, en particulier les matières fécales (c'est-à-dire l'eau courante à domicile et les robinets publics ou bornes-fontaines, puits tubés ou forages, puits protégés, sources protégées et eau de pluie).

Mais malgré ces progrès, quelque 748 millions de personnes, dont la grande majorité vit dans des régions rurales d'Afrique subsaharienne et d'Asie, n'ont pas accès à de l'eau propre.

Par ailleurs, un milliard de personnes font encore leurs besoins en plein air.

«Ce qui est choquant c'est de voir une personne faire ses besoins en plein air avec un téléphone portable à la main», a déclaré Maria Neira, en charge de la santé publique à l'OMS, déplorant que trop peu d'efforts soient faits en matière d'accès à l'assainissement.

L'accès à l'eau potable et aux services d'assainissement fait partie des Objectifs du Millénaire pour le Développement de l'ONU.

L'objectif fixé par l'ONU est de réduire de moitié la proportion de la population sans accès à de l'eau potable et à des services d'assainissement de base entre 1990 et 2015.

Fin 2012, 116 pays avaient rempli les objectifs fixés par l'ONU pour 2015 pour l'eau, 77 pays pour l'assainissement et 55 pays avaient atteint les deux objectifs, selon le rapport.




Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer